Les chercheurs

L’École accueille actuellement dix-huit membres, jeunes chercheurs engagés dans la préparation d’une thèse doctorale (pour une majorité d’entre eux) ou dans une recherche post-doctorale en accord avec les missions de l’établissement. À ses membres nommés pour une durée d’un an, renouvelable une fois, exceptionnellement deux, elle offre une formation avancée et les implique étroitement dans ses activités scientifiques. L’École reçoit aussi des doctorants bénéficiant d’aides spécifiques à la mobilité, des allocataires de recherche en liaison avec les écoles doctorales des universités françaises, et des chercheurs sous contrat associés aux programmes pluriannuels. Enfin, elle accueille en résidence des personnalités scientifiques de haut niveau.

Deux directeurs des études, l’un pour les époques ancienne et médiévale, l’autre pour les époques moderne et contemporaine, ont en charge la mise en œuvre de la politique scientifique et assurent l’encadrement des membres, des boursiers et des allocataires.

Directeurs des études

Laurent CALLEGARIN (époques ancienne et médiévale)

Nicolas MORALES (époques moderne et contemporaine)

Membres

Époques ancienne et médiévale

Touatia AMRAOUI, L’économie du littoral de la Maurétanie césarienne à l’époque romaine [recherche postdoctorale]

Oriane BOURGEON, La production d’amphores à huile dans la basse vallée du Genil. Contribution à l’histoire socioéconomique de la Bétique romaine (Université de Montpellier / Universidad de Sevilla)

Marianne BRISVILLE, La viande sur les « tables » de l’Occident musulman au Moyen Âge (Université Lumière Lyon 2) [2ème année]

Carole GOMEZ, L’implantation des cultes de Cybèle et d’Isis dans les provinces occidentales de l’Empire romain du Ier au IIIe  siècle p.C. (Université Toulouse – Jean Jaurès)

Eneko HIRIART, Les débuts du monnayage en Occident : circulations, interactions et métissages dans le nord de la péninsule Ibérique à l’âge du Fer [Recherche postdoctorale]

Thibaud POIGT, Les instruments de pesée en Europe occidentale aux âges des Métaux (XIVe-IIIe  s. a.C.). Conception, usages et utilisateurs (Université Toulouse – Jean Jaurès)


Époque moderne et contemporaine

Stève BESSAC-VAURE, Le maintien de l’ordre dans le nord du Maroc colonial, entre protectorats français et espagnol (1912-1936) (Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand) [2e année]

Soizic CROGUENNEC, À la croisée des empires : bouleversements géopolitiques et construction d’une société composite en Louisiane espagnole (1763-1803) [recherche postdoctorale]

Jérémie FERRER-BARTOMEU, La matérialité de l’écrit politique. Techniques, pratiques et savoirs administratifs dans les bureaux des secrétaires espagnols et français, vers 1560-1620 (Université Paris Sorbonne / École nationale des Chartes)

Joseph ROUSSIÈS, «Cuando al espejo miras» : définition et corpus du madrigal poétique en Espagne entre 1550 et 1670, alentour (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 / Universidad de Sevilla) [2e année]

Aurore SCHOENECKER, La diffusion de la littérature espagnole en France dans la première moitié du xvii e siècle (École Normale Supérieure de Paris)

Hervé SIOU, L’esprit de Numance. Mythologie obsidionale et construction nationale en Espagne de la guerre d’Indépendance au début du franquisme (Sciences Po Paris / Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand) [2e année]


Temps présent

Christophe ARAÚJO, Être historien sous un régime autoritaire : contrôle, contrainte, accommodements, hybridation dans le Portugal de Salazar (Université de Cergy-Pontoise / Universidade de Lisboa) [2e année]

Amina DAMERDJI, Dogme et dissidence : le soupçon ludique. Les poètes officiels de la Révolution cubaine, de la Havane à Madrid (1966-2002) (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) [2e année]

Dorothée DELACROIX, Impacts socioculturels de l’ouverture des fosses communes. Anthropologie de la mort de masse en contexte espagnol [recherche postdoctorale]

Mariana DOMÍNGUEZ VILLAVERDE, Ser et Estar. Les Pieds-noirs d’Alicante et de sa région d’une rive à l’autre de la Méditerranée (1962- années 2000) (Aix-Marseille Université / Universitat d’Alacant)

Karim JOUTET, Catalanité et « immigration » espagnole dans le discours politique et intellectuel catalan du XXe siècle : genèse et évolution (Université Paris-Sorbonne / Universitat Autònoma de Barcelona)

Anthony SFEZ, Le conflit constitutionnel hispano-catalan. La question du droit à l’autodétermination interne de la Catalogne (Université Paris 2 Panthéon-Assas)


Allocataires de recherche

Álvaro ADOT, Construire les archives du temps des Foix-Béarn à celui des rois de Navarre. Pratiques de l'écrit et enjeux de pouvoir (Université de Pau et des Pays de l'Adour, dir. P. Chareyre)

Davide ALIBERTI, Le mouvement philo-sépharade en Espagne : réseaux d’influence et enjeux politiques d’un groupe de pression (1905-1924) (LabexMed, recherche postdoctorale)

Gaëlle BOSSEMAN, Eschatologie et discours sur la fin des temps en péninsule ibérique du VIIIe siècle à la fin du XIe siècle (École Pratique des Hautes Études, dir. P. Henriet)

Marine CELLIER, Vaudou, mythe et insurrection : le personnage de Mackandal dans la littérature caribéenne (Aix Marseille Université, dir. C. Pinçonnat)

Agathe DESMARS, L’architecture funéraire du « Cercle du Détroit », entre Carthage et Rome (Bétique et Maurétanies, IIIe - Ier siècle av. J.-C.) (dir. Fr. Quantin / P. Moret)

Delia GUIJARRO ARRIBAS, Catégories et systèmes de classification : Un enjeu de pouvoir au cœur des pratiques éditoriales dans les mondes hispanophone et francophone (1975-2015) (dir. G. Sapiro) 

Manuel TALAMANTE, Les réseaux sociaux et les élites socio-économiques à l’époque de la modernisation et du militarisme en Uruguay (1876-1903), (Univ. Jean Jaurès de Toulouse, dir. M. Bertrand / A De Federico)

Chercheur détaché du CNRS

Michel CAHENFascisme, colonialisme, colonialité dans l’empire portugais d’Afrique au XXe siècle