Rirha : site antique et médiéval du Maroc. IV

Période médiévale islamique (IXe-XVe s.)

Prix Serge Lancel 2017 de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
  • 36 €
  • 2016
  • ISBN 9788490960295
  • 170 p.
  • 21 x 29,7 cms.
  • Broché
  • Collection de la Casa de Velázquez no 153

ACHETERVOTRE COMMANDE

Localiser ce titre dans une librairie

Localisé à environ 35 kilomètres de l’antique Volubilis, le site de Rirha possède une emprise spatiale d’environ 10 hectares. Occupé de l’époque du royaume maurétanien (Ve siècle av. J.-C.) à la période mérinide (XIVe siècle ap. J.-C.), il est à ce titre un excellent objet d’étude pour apprécier les continuités, les évolutions ou les ruptures dans les modes de vie des habitants de la plaine du Gharb, durant l’Antiquité et le Moyen Âge.
Datée au plus tôt du IXe siècle ap. J.-C., une nouvelle occupation des lieux se signale par un changement radical des formes céramiques et des habitudes de consommation. Les vestiges archéologiques attestent l’existence d’une agglomération islamique au moins contemporaine du règne d’Idris II (791-829 de l’ère chrétienne), qui possède des liens avec les Omeyyades d’al-Andalus. Son acmé se situe à la période mérinide (1244-1472), avec la récupération de la trame urbaine romaine, l’extension de l’habitat, le remploi de structures bâties antiques et l’installation de nombreux fours de potiers. Rirha peut être ainsi considérée comme un cas supplémentaire d’établissement, certes modeste, qui participe à la « renaissance » de la ville au haut Moyen Âge.

Table des matières

GÉOGRAPHIE HISTORIQUE DE LA PLAINE DU GHARB
I. — Itinéraires et réseaux urbains du ixe au XIIe siècle
II. — Pouvoirs politiques et contrôle du territoire
III. — Mise en valeur et peuplement

ARCHITECTURE ET HORIZONS STRATIGRAPHIQUES
I. — Le Sondage 4 (Secteur Central) : un référentiel des différentes occupations médiévales
II. — L’Ensemble 1 (Secteur Nord-Est) : une réutilisation partielle des ruines antiques
III. — Un exemple de modeste habitat islamique : constructions excavées et constructions sur poteaux
IV. — L’Ensemble 5 (Secteur du Tell) : les évidences d’une réappropriation marquée des lieux
V. — L’architecture en terre crue

LA CÉRAMIQUE MÉDIÉVALE : PRODUCTION ET ÉCHANGES
I. — Un four de potier dans l’Ensemble 1
II. — Étude préliminaire des céramiques médiévales islamiques

CONCLUSION. — LES OCCUPATIONS MÉDIÉVALES