La construction de l'espace méditerranéen

La Méditerranée comme objet. Représentation et construction scientifique.

Crédit photo/crédito foto: Carlos Sanchez

8JUIN - 11JUIN 2010
École française de Rome
École thématique

Coord.: Jean-François Chauvard, Stéphane Michonneau
Org.: École française de Rome, Casa de Velázquez

Dans l’introduction à La Méditerranée. L’espace et l’histoire (1977), on peut lire sous la plume de Fernand Braudel :« Dans son paysage physique comme dans son paysage humain, la Méditerranée carrefour, la Méditerranée hétéroclite se présente dans nos souvenirs comme une image cohérente, comme un système où tout se mélange et se recompose en une unité originale. Cette unité évidente, cet être profond de la Méditerranée, comment l’expliquer ? » A cette question, qui traversait déjà son maître-ouvrage, La Méditerranée au temps de Philippe II (1949), Fernand Braudel répondait que l’explication, ce n’était pas seulement la nature, que ce n’était pas seulement l’homme, mais que « c’étaient à la fois les grâces de la nature ou ses malédictions (…) et les efforts multiples des hommes (…). Soit une somme interminable de hasards, d’accidents, de réussites répétées ».
A l’heure où émerge le projet politique d’une union méditerranéenne, il est opportun de faire retour sur l’unité de la Méditerranée que Braudel tenait pour acquise en dépit de faits tenaces. Depuis le délitement de l’Empire romain qui en avait fait sa mer intérieure, la Méditerranée fut un espace profondément divisé, d’abord entre l’ouest latin et l’est byzantin, entre le monde catholique et l’orthodoxie ; ensuite, entre le nord et le sud, entre la chrétienté et l’Islam, entre l’Europe conquérante et des territoires asservis, entre des terres prospères et vieillissantes et des rives jeunes et pauvres. Ces contrastes rendent-ils caduque l’idée même d’unité qui serait donnée par la mer, le climat, la végétation, bref par la nature ; et par la permanence des espaces de contacts et d’échanges, par la circulation des hommes et des cultures ? Ou l’unité de la Méditerranée ne se nourrit-elle pas de cette histoire partagée, de ces conflits répétés et de ces obstacles contournés ?
Le premier atelier se propose de travailler la notion d’espace méditerranéen en s’attachant aux discours produits par les historiens et les représentants d’autres disciplines, à la construction scientifique de la Méditerranée dont l’expédition d’Egypte de Bonaparte a marqué une étape décisive,  aux représentations et aux savoirs qui ont contribué à en fixer les limites et les contenus.
Les langues de travail sont le français, l'italien, le castillan et éventuellement, l'anglais.

Mardi 8 juin 2010

14h
Accueil, introduction

14h30
HENRI BRESC
Université de Paris Ouest Nanterre
La Méditerranée maîtrisée des portulans et des voyageurs (XII-XVe siècles): mesure de l'espace, vision directe et vision assistée; stratigraphie des savoirs

16h45
CHRISTOPHE PICARD
Université Paris I
Une représentation islamique à deux voix: de la mer fermée des émirs, à la mer ouverte des califes, entre historiographie du califat de Cordoue et historiographie pirenienne

Mercredi 9 juin 2010

9h30
ARMANDO ALBEROLA ROMA
Universidad de Alicante
Clima, medio ambiante y enfermedad. las sociedades del Mediterráneo occidental en la época moderna

Présentation des travaux de Guillaume Calafat, Johann Petitjean et Daniel Hershenzon

14h30
EDUARDO GONZÁLEZ CALLEJA
Universidad Carlos III de Madrid
De divers usages de Mare Nostrum: images et idées de la Méditerranée dans l'Espagne contemporaine

Présentation des travaux de Gianantonio Scaglione et de Francisco Zámora Rodríguez

Jeudi 10 juin 2010

9h30
PASCAL DARQUE
CNRS
La préhistoire du monde égéen: une construction récente

Présentation des travaux de Mathieu Bouchard et Cléa Daridan

14h30
FABRICE JESNÉ
École française de Rome
L'invention des Balkans au XIXe siècle

Présentation des travaux de Pierre-Marie Delpu et Deborah Paci

Vendredi 11 juin 2010

9h30
DANIEL NORDMAN
CNRS-EHESS
Science, conquête et nation: la France et l'Allemagne en Afrique du Nord au XIXe siècle

Présentation des travaux de Manuel Borutta

14h30
PAOLO FRASCANI
Università di Napoli L’Orientale
Il "Mediterraneo" immaginato e vissuto dal Risorgimento alla fine del '900

Présentation des travaux de Amina Maslah et de Naor Ben-Yehoyada

 

PODCASTS
23/01/2017 - 1h 22min 1s - Espagnol