Exclusion, marginalisation et répression des révoltes urbaines en Europe (XVe-XXe siècle)

1FéVRIER - 2FéVRIER 2017
Madrid
Séminaire

Coord. : Antonio ÁLVAREZ-OSSORIO (Universidad Autónoma de Madrid), Manuel HERRERO SÁNCHEZ (Universidad Pablo de Olavide, Sevilla), Alain HUGON (Université de Caen Normandie)
Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Université de Caen Normandie, Programme ANR CURR (Cultures des révoltes et des révolutions), Universidad Autónoma de Madrid, Universidad Pablo de Olavide (Sevilla)
Coll. : Seminario Internacional Nuevas Perspectivas de Historia Global, Red Sucesión, Proyecto Sociedad cortesana y redes diplomáticas – HAR2015- 67069-P (Universidad Autónoma de Madrid, MINECO/FEDER), Proyecto Modelo Policéntrico de Soberanía Compartida – HAR2013-45357-P (Universidad Pablo de Olavide (Sevilla), MINECO/ FEDER), Facultad de Filosofía y Letras - Universidad Autónoma de Madrid

Lieu de la manifestation :
Casa de Velázquez
C/ Paul Guinard, 3
28040 Madrid


Entrée libre et gratuite

Présentation

Depuis le Moyen-Âge et le mouvement communal jusqu’à nos jours, les espaces urbains d’Europe concentrent en leur sein les principaux pouvoirs politiques, économiques, sociaux et culturels. L’explosion des villes ces derniers siècles n’a fait que renforcer ce poids du monde citadin sur les sociétés occidentales.

Ces dimensions ont été prises en compte par des disciplines universitaires nouvelles à partir du XIXe siècle comme la sociologie urbaine, la géographie urbaine ou encore l’histoire urbaine dont les recherches ont porté sur les questions propres de gouvernance que ces concentrations de populations sur un espace réduit entraînent en termes de sécurisation de l’approvisionnement, d’insalubrité de certains quartiers, de chômage, de pauvreté, de gestion des flux migratoires...

Ces défis et ces enjeux, propres à l’espace urbain, génèrent des révoltes. Aux transformations des espaces urbains par les soulèvements puis par leur répression s’ajoutent des questions sociales, telles que la structuration des acteurs sociaux impliqués dans les altérations de l’ordre de la ville. Le séminaire vise à faire dialoguer des chercheurs de différents horizons afin de comprendre les spécificités des révoltes urbaines et les voies particulières des retours à l’ordre qui s’y produisent. 


PODCASTS
15/04/2016 - 30min 03s - Espagnol