Archives de famille

23MARS - 26MARS 2015
Madrid
Atelier doctoral

Coord. : Véronique LAMAZOU-DUPLAN (Université de Pau et des Pays de l’Adour, coordinatrice programme ARCHIFAM) et Maria de Lurdes ROSA (Universidade Nova de Lisboa)

Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Université de Pau et des Pays de l'Adour / EA 3002 (ITEM, UPPA), Universidad Pública de Navarra, Universidad del País Vasco-Euskal Herriko Unibertsitatea, Universidade Nova de Lisboa, Universitat de Girona

Coll. : Communauté de travail des Pyrénées, Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, Fundação Ciência e Tecnologia

Inscriptions closes.


Lieu de célébration :
Casa de Velázquez
C/ de Paul Guinard, 3
28040 Madrid

Présentation


L’atelier doctoral s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherche Archives de famille en péninsule Ibérique (XIIIe-XVIIe siècle) (ARCHIFAM) qui, depuis trois ans, réunit l’École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, l’Université Nouvelle de Lisbonne, l’Université du Pays Basque, l’Université Publique de Navarre et l’Université de Gérone. Ce programme a développé une dense activité scientifique à travers des séminaires internationaux (en 2013 à la Casa de Velázquez, Madrid) et cinq journées d’études organisées sur des thématiques variées et complémentaires dans les universités partenaires (2014-2015).

Les chercheurs investis dans ce programme ont à cœur de diffuser leurs démarches, expériences et résultats auprès de doctorants, l’atelier permettra ainsi aux jeunes chercheurs de bénéficier d’un espace d’échanges sur un sujet qui n’est pas celui, traditionnel, de l’histoire familiale à travers les archives, mais bien celui de l’archivage lui-même : quand, comment et pourquoi des familles ont-elles décidé de conserver, de classer, d’organiser des documents devenus archives ?

Cette question classique (la fameuse interrogation des sources) mais renouvelée par l’historiographie et l’épistémologie, par de nouveaux paradigmes (paradigme indiciaire, archival turn…), a été initialement posée dans le cadre de la péninsule Ibérique au sens large (Portugal, marges pyrénéennes comprises, la péninsule Ibérique et ses colonies…), dans un temps volontairement long (jusqu’au début du XVIIe siècle), en combinant les compétences des historiens et des archivistes et les comparaisons géographiques (y compris hors péninsule Ibérique).

Comme les séminaires et journées d’étude de ce programme, au-delà de la péninsule Ibérique, l’atelier est intentionnellement ouvert à l’ensemble de l’Occident latin afin de favoriser une approche comparatiste, un dialogue interdisciplinaire et diachronique. Néanmoins, un principe définit l’objet d’étude : ce sont bien les mécanismes et les enjeux de l’archivage, au sein de la famille, qu’elle soit aristocratique ou paysanne, qui sont au cœur des préoccupations scientifiques. L’objet de l’atelier doctoral est de susciter une réflexion scientifique et méthodologique sur :

  • le phénomène de mise en archive des documents, de l’archivage (c’est-à-dire le rassemblement, le tri, la conservation et le classement de documents), touchant l’histoire, les droits et la mémoire des familles,
  • les liens complexes entre ces archives et ces familles au moment de la genèse de ces fonds puis dans l’évolution de l’accroissement et de la conservation de ces fonds,
  • le statut et le rôle d’archives familiales constituées comme telles, comme archives dites « de famille », en particulier dans la construction des histoires de ces groupes sociaux, des identités et des mémoires familiales, mais aussi leur rôle dans les processus de domination.

Cet atelier s’adresse spécialement aux doctorants en histoire, en archivistique, issus des universités et des centres de recherche de toute l’Europe. En outre, fort d’une approche multidisciplinaire et diachronique, il vise à créer un espace d’échanges d’expériences et d’analyse des pratiques d’investigation dans les différents contextes géographiques. De cette manière, chaque participant aura l’opportunité de s’impliquer activement dans l’enrichissement des échanges en présentant son thème de recherche doctorale, en travaillant en groupe, en participant à des visites de fonds d’archive prestigieux et à la réflexion collective, au sein d’une institution française qui croise partenariats internationaux, recherche et formation, avec l’appui de spécialistes qui ont adopté ensemble l’angle d’étude particulier de la mise en archives dans le cadre plus classique de l’histoire familiale.

Encadrants :

Véronique LAMAZOU-DUPLAN (Université de Pau et des Pays de l’Adour)Maria de Lurdes ROSA (Universidade Nova de Lisboa)
Cristina JULAR PÉREZ-ALFARO (Instituto de Historia-CCHS-CSIC, Madrid)
José Antonio MUNITA LOINAZ (Universidad del País Vasco)

Membres du programme ARCHIFAM qui interviendront :

Arsenio DACOSTA (UNED Zamora)
José Ramón DÍAZ DE DURANA (Universidad del País Vasco)
Eloísa RAMÍREZ VAQUERO (Universidad Pública de Navarra)
Lluis TO FIGUERAS (Universitat de Girona)

Programme (provisoire)

Lundi 23/03

9h30-10h
Ouverture de l’atelier doctoral

10h-11h
Maria de Lurdes ROSA
L’étude des archives de famille et la théorie des archives

11h-14h
Présentation des travaux des encadrants et des étudiants

16h-18h30
Présentation des travaux des étudiants et constitution des groupes de travail

Mardi 24/03

9h30-13h30
Cristina JULAR PÉREZ-ALFARO et José Antonio MUNITA LOINAZ
Familles et archives, archives de famille

15h-19h30
Visite d’un fonds d’archives

Mercredi 25/03

9h30-14h
Véronique LAMAZOU-DUPLAN  et Maria de Lurdes ROSA
Structures documentaires et méthodologies de la recherche

15h30-18h30
Ateliers (groupes de travail)

Jeudi 26/03

9h30-14h
Restitution des travaux de groupe

15h30-18h
Table-ronde et bilan de l’atelier

Candidatures et modalités d’accueil

Il n’y a pas de frais d’inscription. Les candidatures, accompagnées d'une lettre de motivation et du titre de la brève présentation de votre travail doctoral, sont à déposer via le formulaire d’inscription ci-dessous jusqu’au 15 février 2015 (minuit). Une réponse sera donnée aux candidats par mail pour le 20 février. La Casa de Velázquez accueillera les 15 candidats retenus du 22 au 27 mars ; l’hébergement leur sera offert en chambre double, ainsi que le petit-déjeuner, le déjeuner et les visites. Le transport et les dîners restent à la charge des étudiants.

Langues de l’atelier : espagnol, français, anglais.

Présentation et activités passées du programme ARCHIFAM

Limite des inscriptions : 15 février 2015

Accéder au formulaire d’inscription

PODCASTS
27/03/2019 - 40min 10s - Français