#AFM2022

Jeanne LAFON

ARCHITECTURE (PAYSAGISTE)

CONTACT

#AMBIANCES URBAINES #AMBIANCESSENSORIELLES #CARTOGRAPHIE
#PAYSAGEURBAIN #PLANIFICATIONPAYSAGÈRE

En résidence, Jeanne Lafon vient poursuivre ses travaux mêlant recherches scientifiques et pratique plastique à l’égard des ambiances sensorielles. En cartographiant le grand Madrid des sensations, elle développe un outil de conception des ambiances.

Les ambiances émergent de la rencontre entre les matérialités du monde et les potentiels à agir combinés à la sensibilité de l’être humain. Au fil de son projet, Jeanne Lafon observe les phénomènes d’interactions entre les composantes physiques des lieux et leur dimension expérientielle. L'enjeu est de prendre en compte les caractéristiques singulières de l’espace, au-delà de ses aspects visuels et fonctionnels. Dans ce bouillonnement de vie qu'est Madrid, Jeanne Lafon s'immerge ainsi dans un terrain particulièrement favorable pour poursuivre ses recherches. Plongée au cœur des sons, du climat et des mouvements qui font la ville, elle capte l'essence vivante du grand Madrid au travers d'une approche multidisciplinaire qui réfléchit sur la pratique architecturale elle-même.

Par l’expérimentation cartographique et audiovisuelle, Jeanne Lafon renouvelle l’étude des ambiances sensorielles. Elle s’appuie pour ce faire sur une hybridation entre ses connaissances scientifiques en matière d’ambiance et une inspiration plastique issue de la peinture chinoise et des paysages-monde flamands. Il s’agit alors de créer des cartes permettant d’analyser les ambiances urbaines et de s’y immerger ; à la fois sensibles et normatives, puisqu’elles se concentrent sur les rapports entre sensations et matérialité. Dans une perspective d’écologie relationnelle, Jeanne Lafon fait apparaître des cartes informatives et immersives, dans lesquelles le spectateur peut se projeter.

La pratique pluridisciplinaire de Jeanne Lafon s’appuie ainsi sur les techniques architecturales traditionnelles, telle que la cartographie et le dessin, qu’elle vient questionner en y intégrant des sons, des animations numériques afin de représenter le sensible de la capitale espagnole.

 


Jeanne Lafon est paysagiste DPLG et docteure en aménagement de l’espace spécialisée dans le champ des ambiances sensorielles.

Dès les prémices de sa pratique de paysagiste, son travail est influencé par les philosophies orientales et une recherche de la vacuité comme expérience du réel et comme retour au corps sensible. Elle obtient son diplôme de paysagiste à l’École Nationale Supérieure de Paysage de Versailles en 2011, puis développe un travail de vidéaste et devient artiste étudiante au Studio national des arts contemporains. Elle y réalise le court-métrage Fata Morgana qui sera exposé au Fresnoy à Tourcoing, au théâtre de Toulon, et au Centro de Arte y Creacion Industrial de Gijon.

En 2015, soutenue par une bourse d’excellence du Labex Patrima et de l’Université de Cergy-Pontoise, elle soutient une thèse de doctorat en aménagement portant sur les qualités sonores des parcs et jardins urbains. Elle commence alors à développer une démarche croisant pratiques plastiques et recherches scientifiques.

Elle est ensuite recrutée comme ingénieure d’étude de 2016 à 2017 à l’École nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille puis nommée professeure adjointe en architecture de paysage à l’Université de Montréal au Canada. À Montréal, elle dirige ou encadre divers ateliers de projets et des mémoires de master et pilote le volet paysage d’un programme de recherche portant sur des lieux d’habitation à destination de personnes autistes.

Depuis son retour en France, elle enseigne et effectue des conférences dans divers établissements d’enseignement supérieur dont l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes, développe une pratique de paysagiste concepteur et poursuit ses expérimentations plastiques, théoriques et scientifiques à l’égard de l’espace sensoriel. En 2022, elle est lauréate du concours international des jardins de Chaumont-sur-Loire et de la manifestation Chaumont-sur-Loire hors les murs au Parc de la Villette à Paris.

 

TRAVAUX PRÉCÉDENTS ET RÉCENTS

 

 

 

Artistes résidents 2022-2023

Manuel ABRAMOVICH (1987) – Cinéma

Milena CHARBIT (1990) – Architecture

Felix DESCHAMPS MAK (1996) - Peinture

Arash FAYEZ (1984) – Arts visuels

Jeanne LAFON (1987) – Architecture (Paysagiste)

Guillaume LILLO (1985) – Cinéma - Vidéo – Arts visuels

Stéphanie MANSY (1978) – Arts graphiques

Antoine NESSI (1985) – Sculpture - Installation

Assia PIQUERAS (1991) – Arts visuels – Cinéma

Delphine POUILLÉ (1979) – Sculpture

Laurent PROUX (1980) – Peinture

Élodie SEGUIN (1984) – Arts plastiques

Gabriel SIVAK (1979) – Composition musicale

-
Alba LORENTE HERNÁNDEZ (1994) – Arts visuels
Bourse Diputación Provincial de Zaragoza

Manu BLÁZQUEZ (1978) – Arts visuels
Bourse Ajuntament de la Ciutat de València