Histoire et sciences sociales

Ressources en perspective historique - Approches et débats

31MAI - 4JUIN 2021
Madrid
École thématique

Coordination : Zacarías Moutoukias (LIED/ Université de Paris)

Organisation : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Instituto Figuerola de Historia y Ciencias Sociales - Universidad Carlos III de Madrid, Fundación Ramón Areces, UMR-8236 (Laboratoire Interdisciplinaire des Énergies de Demain - LIED) / Université de Paris, École française de Rome, Fondation Maison des sciences de l’homme, Paris (FMSH), El Colegio de México, A.C. (COLMEX), Institut d'histoire économique « Paul Bairoch » (Université de Genève)

 

Lieux :
- Casa de de Velázquez, Madrid
- Universidad Carlos III, Madrid
- Fundación Ramón Areces, Madrid
 

Présentation

L’école thématique « Histoire et sciences sociales : ressources en perspective historique » est organisée, comme lors de ses précédentes éditions (2016 et 2018), sous forme d’atelier. Elle est destinée à un public de doctorants et de jeunes chercheurs. Son objectif est de créer un espace permettant de discuter et d’approfondir certaines des principales approches en histoire économique. À vocation interdisciplinaire, elle se propose également d’aborder la diversité des débats actuels — et de rendre compte du profond renouvellement dans ce domaine — dans le contexte des relations entre histoire et sciences sociales.

Suivant ces objectifs, l’école thématique entend privilégier la participation active et les échanges entre participants, afin d’alimenter une réflexion scientifique et méthodologique collective sur les rapports entre histoire et sciences sociales, ainsi que sur les pratiques de recherche dans différents contextes géographiques.

Les candidats sélectionnés seront ainsi invités à présenter et à discuter leur projet de recherche en cours, dans le cadre de blocs historiographiques animés par des spécialistes reconnus.

Cette volonté d’établir un dialogue entre histoire économique, histoire et sciences sociales naît du constat que chaque discipline — ou aire de spécialisation — perçoit les autres selon des stéréotypes dans lesquels aucune ne se reconnaît finalement. Le contrepoint entre « économie historique » et « histoire narrative » n’explique pas ces différences de perception, car les concepts et méthodes ont largement circulé parmi les différentes branches de l’histoire économique. Le renouvellement mentionné a touché tous ses domaines, aussi bien ceux qui utilisent des outils mathématisées ou axiomatiques, que ceux dont les approches sont au contraire plus qualitatives et narratives. C’est pourquoi les organisateurs de l’atelier tiennent à intégrer dans ce dialogue au moins deux périodes historiques.
 

Contenu

Dans sa troisième édition, l’école thématique déclinera ses objectifs généraux autour de la thématique « Ressources en perspective historique. Approches et débats ».

Les études historiques des interactions humaines avec le monde naturel et avec ce qu'une société perçoit et construit comme « ressources » sont devenues un domaine particulièrement dynamique et novateur de l'histoire économique et sociale. Celui-ci se compose d'une diversité de courants et d'approches qui se situent dans l'un des arcs interdisciplinaires les plus larges des sciences sociales. De plus, la circulation entre ces approches et courants rend difficile de distinguer leurs frontières. Les études sur les transformations agricoles ou les transitions énergétiques par exemple, se recoupent avec des travaux se réclamant de l'histoire environnementale. En replaçant l'histoire de l'humanité dans le contexte d'une nature qui change par elle-même et par les actions humaines, l'histoire de l'environnement ne cesse d’interroger ce qu'une culture définit comme nature. L’histoire environnementale rencontre ainsi les réflexions sur l'anthropocène, tandis que l'histoire politique de l'émergence des préoccupations environnementales sur la scène internationale et nationale se nourrit autant de la première que des secondes. Il en va de même des travaux visant à estimer l'impact des ressources naturelles sur la croissance à long terme ou des débats sur la notion de capital naturel. Cette diversité comprend à la fois la dimension financière et institutionnelle et une histoire des techniques qui intègre les processus d'intelligibilité et la matérialité des pratiques. Les spécialistes qui interviendront tenteront de placer leur propre expérience dans une réflexion commune sur l'économie politique des ressources.
 

Organisation pédagogique de l’école thématique

L’École thématique s’articulera autour de quatre paires d’ « atelier-séminaire » — une paire par bloc historiographique —, animées par des spécialistes reconnus. Une conférence abordera les enjeux actuels et une table ronde finale discutera des méthodes quantitatives et qualitatives appliquées aux thématiques abordées cette année.

 

Comité d’organisation

Juan Carmona
Universidad Carlos III de Madrid

Marta Craveri
Fondation Maison des Sciences de l’Homme, Paris

Juan Flores Zendejas
Université de Genève

Sandra Kuntz
El Colegio de México, A.C.

Pablo Martin-Aceña
Universidad de Alcalá

Zacarías Moutoukias
Université Paris Diderot/ Université de Paris
 

Intervenants

Michele de Nevers (conférence magistrale)
Center for Global Development, Institut Barcelona Estudis Internacionals

Mathieu Arnoux
UMR 8236 LIED - Université de Paris

Jawad Daheur 
CRH-GRHEN/CERCEC, EHESS

Jordi Domènech
Universidad Carlos III de Madrid

Juan Flores Zendejas
Université de Genève
 

Conditions pratiques

Le prix de la participation est de 50 euros (via le système de paiement Paypal).

Les organisateurs prennent en charge le logement (en chambre double partagée), 6 nuits (du 31 mai 6 juin), pour les candidats qui en font la demande et qui ne résident pas à Madrid, ainsi que les déjeuners (5 jours).

Les déplacements seront à la charge des participants.

Langues de l’atelier : espagnol, français, anglais. Les étudiants qui s’expriment seulement en anglais doivent pouvoir comprendre l’espagnol ou le français.
 

Profil des candidats 

Cet appel à candidatures s’adresse principalement à des doctorants, post-doctorants récents (soutenance dans l’année précédente) et jeunes chercheurs en histoire économique et histoire sociale. Mais nous encourageons aussi les candidatures d’étudiants d’autres spécialités (histoire, anthropologie ou sociologie) intéressés à compléter leur expérience par la familiarisation avec les domaines historiographiques abordés dans cet atelier.

Cette école thématique s’adresse également à des étudiants en 2ème année de master, dont le projet de recherche est déjà avancé.
 

Critères de sélection

La sélection des 20 participants se fera en fonction du dossier académique du candidat, de son profil de formation et de sa connaissance des langues. Une priorité sera accordée aux candidats dont les travaux de recherche s’inscrivent dans les champs thématiques de ces journées. Pour cela, ils devront présenter une lettre de motivation, en expliquant les raisons de leur candidature ainsi que leur sujet de recherche et de présentation orale à l’école thématique (600 mots maximum).

 

 

 

PODCASTS
25/01/2020 - 34 min 39 s - Espagnol