Église et pouvoir dans la péninsule ibérique

Les ordres militaires dans le royaume de Castille (1252-1369)

  • 56 €
  • 2004
  • ISBN 9788495555724
  • 912 p.
  • 17 x 24 cms.
  • Cartonné
  • Bibliothèque de la Casa de Velázquez no 31

ACHETERVOTRE COMMANDE

Localiser ce titre dans une librairie

Acheter la version numérique : 14,99 €

La décennie 1250, qui voit la consolidation du processus de reconquête chrétienne avec l'intégration de l'Andalousie bétique au royaume de Castille, passe souvent pour le début d'un déclin des ordres militaires, dont la vocation de lutter contre les infidèles aurait dès lors perdu sa raison d'être. Le présent ouvrage remet en question cette idée reçue. Une analyse détaillée des sources, dont certaines restaient inédites, montre qu'après le milieu du XIIIe siècle les ordres militaires, alors moins étudiés qu'à leurs débuts, n'entrent nullement en décadence. Leur image auprès des contemporains demeure positive et, si leur profil religieux s'atténue au XIVe siècle, une ouverture croissante aux valeurs chevaleresques les rapproche de la noblesse. Inquiète d'une telle communauté d'intérêts susceptible d'entraver ses prétentions absolutistes, la monarchie castillane réagit en s'efforçant d'utiliser les milices pour affermir son propre pouvoir et les soumet à un patronage de fait qui, tout en pérennisant leur position sociale, les réduit bien avant l'époque des Rois Catholiques à une logique nationale étrangère au principe universel qui était le leur. Ancien membre de l'École Normale Supérieure de Fontenay -Saint-Cloud et de la section scientifique de la Casa de Velázquez, Philippe Josserand est maître de conférences en histoire médiévale à l'Université de Nantes. À partir du cas hispanique, il a consacré l'essentiel de ses recherches aux ordres militaires, dont il prépare aux Éditions Fayard, en coordination avec Nicole Bériou, un dictionnaire pour le Moyen Âge européen.

La presse en parle

Speculum
Vol. 82-4, October 2007
Based on extensive archival research not only in Spain but in other European archives, this is an admirable study persuasively argued. The book is thoroughly documented with an ample bibliography, an extensive index, four maps, eight figures, six genealogical tables, and fourteen additional tables. An edition of the Statutes of the Order of Santiago promulgated by the master, Pelayo Pérez Correa, in 1521 is also included. Summaries in French, Spanish, and English serve as useful guides to the reader. By reassessing this significant period in the life of the military orders, Josserand has placed all of us in his debt and provided a stimulus for further investigation of individual orders and their place in the history of medieval Castile.
Joseph F. O'Callaghan

Annales du Midi
Tome 119 nº 259, 2007
Les apports de ce livre sont innombrables et sa vertu exemplaire pour l'étude des ordres militaires en dehors de la Castille incontestable […] Le livre est à lire : il s'agit d'une mine de références d'une lecture passionnante, et dont l'intérêt dépasse son cadre géographique.
Françoise Lainé

ONIX 3.0