Rirha : site antique et médiéval du Maroc. I

Cadre historique et géographique général

Prix Serge Lancel 2017 de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
  • 36 €
  • 2016
  • ISBN 9788490960264
  • 182 p.
  • 21 x 29,7 cms.
  • Broché
  • Collection de la Casa de Velázquez no 150

ACHETERVOTRE COMMANDE

Localiser ce titre dans une librairie

Acheter la version électronique sur :
Casalini Libri
Google Play Store
Digitalia
Unebook

Localisé à environ 35 kilomètres de l’antique Volubilis, le site de Rirha possède une emprise spatiale d’environ 10 hectares. Occupé de l’époque du royaume maurétanien (Ve siècle av. J.-C.) à la période mérinide (XIVe siècle ap. J.-C.), il est à ce titre un excellent objet d’étude pour apprécier les continuités, les évolutions ou les ruptures dans les modes de vie des habitants de la plaine du Gharb, durant l’Antiquité et le Moyen Âge.
Ce premier volume présente un historique des fouilles et des études complémentaires d’archéologie environnementale, menées par une équipe maroco-française depuis 2004. Celles-ci renseignent sur les pratiques des sociétés historiques et sur leur environnement. Les recherches géomorphologiques ont précisé la paléotopographie du gisement ; les analyses palynologiques, anthracologiques et carpologiques, mettent en évidence les réalités d’une plaine occupée par des marais et des bosquets ripisylves, d’où émergent des cultures céréalières et fruitières dès l’époque maurétanienne ; tandis que l’étude de la faune souligne l’évolution des pratiques associant chasse et produits de l’élevage.

Table des matières

Prix Serge Lancel 2017 de l’Académie des Inscriptions et Belles-LettresAperçu général (en arabe)
Présentation

HISTORIQUE DES FOUILLES ARCHÉOLOGIQUES
I. — L’opération de Louis Chatelain (1920-1929)
II. — Le Sondage de Maurice Euzennat de 1955
III. — La mission archéologique franco-marocaine du Sebou (années 1980-1990)
IV. — Une nouvelle mission archéologique à Rirha : une approche rénovée

GÉOMORPHOLOGIE ET TOPOGRAPHIE DE LA RÉGION ET DU SITE
I. — Le cadre naturel
II. — L’évolution de la morphologie du site

L’ENVIRONNEMENT NATUREL ET SON EXPLOITATION AUX ÉPOQUES ANTIQUE ET MÉDIÉVALE
I. — Contribution de l’étude palynologique à la reconstitution du paléoenvironnement
II. — Paléoenvironnement et paléoéconomie d’après l’anthracologie et la carpologie
III. — Caractérisation de l’exploitation des ressources animales de l’époque maurétanienne à l’époque médiévale

CONCLUSION. — PAYSAGES ET PALÉOÉCONOMIE AUX ÉPOQUES ANTIQUE ET MÉDIÉVALE
I. — Les apports de l’analyse géomorphologique
II. — L’approche palynologique et archéobotanique : paysages et activités agro-pastorale
III. — Les apports de l’archéozoologie à la connaissance des pratiques humaines

ANNEXE. — LES ARCHIVES DE FOUILLE DE RIRHA
I. — Documentation conservée au Centre Camille Jullian de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (Aix-en-Provence)
II. — Documentation conservée au Musée archéologique de Rabat

La presse en parle

Journal of Roman archaeology
Vol. 30, Nº. 2, 2017
Scholars wishing to understand the Mauretanian, or pre-Roman, period in Morocco have a hard time of it: an extraordinary stability of occupation means that sites are regularly covered by Roman and often by Mediaeval settlement, making them very hard to access in any organic manner. The site of Rirha, roughly midway between Volubilis (distance c.35 km) and Thamusida or Banasa, inside a meander of the Oued Beht, is no exception. A classic éperon barrée, the site was settled from the 5th c. B.C. through the late-antique period, and then again between the 9th and 14th c. Over 8 years L. Callegarin and his team carried out an exemplary excavation, reported in this equally exemplary publication.
Elizabeth Fentress