Du nom au genre

Lope de Vega, la tragedia et son public

  • 29 €
  • 2017
  • ISBN 9788490960752
  • 374 pp.
  • 17 x 24 cms.
  • Rústica
  • Bibliothèque de la Casa de Velázquez no 68

COMPRARSU PEDIDO

Encontrar este título en librerías físicas

Comprar la versión digital: 14,99 €

Pourquoi Lope de Vega écrit-il des pièces qu’il appelle « tragedias » à un moment où le terme est tombé en désuétude et où le genre tragique est censément mort ? Que veut dire pour lui, qui prétend prendre de revers Aristote, un tel baptême générique ? Qu’engage-t-il pour le public de ces pièces et pour l’image de l’auteur ?
Inscrites au cœur des multiples stratégies de séduction du Phénix, l’étiquette de « tragedia » et les diverses pratiques qu’elle recouvre recèle bien plus que des enjeux de forme et de désignation générique.

Sumario

Introduction
Chapitre premier
Le genre et ses noms
Chapitre II. La tragédie philippine, tragédie sans public ?
Chapitre III. La tragédie sans l’étiquette (1590-1615) : le patron tragique à l’ère de la Comedia Nueva
Chapitre IV. Tragedias et tragicomedias lopesques à l’épreuve de la scène
Chapitre V. Lo trágico et ses lieux
Chapitre VI. De la grandeza au caso grave : vers une tragédie de l’action (1590-1615)
Chapitre VII. 1620-1635 : la tragédie entre gravitas et venustas
Conclusion
Sources
Bibliographie

ÉCOLES FRANÇAISES À L'ÉTRANGER

SÍGANOS

NEWSLETTER