#EHEHI2022

Victor DELAPORTE

Histoire contemporaine

Université Paris Nanterre
CONTACT

MOTS CLÉS : Histoire politique, histoire transnationale, histoire de l’Algérie en situation coloniale, guerre d’Algérie, OAS

PROJET DE RECHERCHE À LA CASA DE VELÁZQUEZ

Titre du projet : La défense de l'Algérie française, trajectoires des acteurs et dynamiques militantes (1944-1968)

Cette thèse, sous la direction de Raphaëlle Branche, vise à mieux appréhender la structuration, les objectifs et les modalités d’action du mouvement de défense de l’Algérie française.

Cette recherche étudie les trajectoires militantes de Français d’Algérie, de la sortie de la Seconde guerre mondiale à la fin des années 1960. Située entre l’Algérie et la France, la péninsule Ibérique est un espace important.

Beaucoup de militants pro-Algérie française sont issus de l’immigration espagnole en Algérie et conservent des liens avec l’Espagne. A partir de 1960, l’Espagne devient leur principal lieu d’exil. Pour mieux comprendre le mouvement de défense de l’Algérie française, il convient donc d’étudier les circulations transnationales entre le Maghreb, l’Espagne et la France. 
 

PARCOURS UNIVERSITAIRE

2019-2022 : Doctorant contractuel à l’Université Paris Nanterre, ISP (UMR 7220)

2019 : Admis à l’agrégation externe d’histoire

2014-2018 : Diplôme en sciences sociales de l’ENS Paris-Saclay

2017 : Master recherche en histoire contemporaine, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

2014 : Double licence d’histoire et de science politique, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
 

PUBLICATIONS

- « “Existe-t-il un axe Paris-Madrid de la répression ?” Coopérations et rivalités nationales et internationales au sujet des exilés politiques français et espagnols (1959-1964) », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 2021/1, n°68-1, p. 49-71

- « Aux origines de la Cour de sûreté de l’Etat : La conquête d’un pouvoir de punir par l’exécutif (1960-1963) », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, 2018/4, n°140, p. 137-152

- « Une répression négociée : Le processus de démobilisation des derniers militants OAS (1962-1964) », dans Romain SEZE (dir.), Les Etats européens face aux militantismes violents. Dynamique d’escalade et de désescalade, Paris, Riveneuve, 2019, p. 151-168

 

 

 

 

 


Membres EHEHI 2022-2023

Aliénor ASSELOT
Études hispaniques

Laura BALDACCHINO
Philologie et littérature médiévale

Philippe CASTEJON
Histoire moderne

Marthe CZERBAKOFF
Études hispaniques

Victor DELAPORTE
Histoire contemporaine

Laura FLETY
Anthropologie

Arthur GUICHOUX
Sociologie

Afonso Celso MALECHA TEIXEIRA
Histoire médiévale

Marie-LAURE MALLET
Sociologie

Yassir MECHELLOUKH
Philosophie hispano-arabe

Lucie MIRAMONT
Anthropologie

Cristian MONFORTE RUBIA
Sciences de l’information et de la communication

Marta NOGUERA ORTEGA
Littérature espagnole contemporaine

Charlotte ORTIZ
Études hispaniques et hispano-américaines

Marie-Elise PORQUEDDU
Archéologie préhistorique

Caroline RUIZ
Histoire de l'art

Victor Baptista VARELA DE BARROS​​​​​​​
Histoire contemporaine