Le Portugal au temps du comte-duc d'Olivares (1621-1640)

Le conflit de juridictions comme exercice de la politique

  • 2001
  • ISBN 9788495555168
  • 526 p.
  • 17 x 24 cms.
  • Hardcover
  • Bibliothèque de la Casa de Velázquez no 18

Esgotado Disponível em Pórtico

A SUA COMPRA

Comprar o pacote digital (epub+ mobi+pdf): 14,99 €

En 1580, Philippe II revendique l'héritage de la dynastie des Avis, désormais éteinte, et s'empare du trône de Portugal. Pendant soixante ans, les Habsbourg d'Espagne règnent sur un pays qui conserve néanmoins son autonomie juridique. Dans ses causes immédiates, l'avènement en 1640 de la dynastie des Bragance traduit tout d'abord un rejet de la politique menée par le favori de Philippe IV, le comte-duc d'Olivares. Le financement de la guerre de Trente Ans et de l'effort militaire hispanique avait imposé un programme de perception, pour l'ensemble de la Monarchie, qui consacrait le recours au régime de l'extraordinaire et impliquait le recul des juridictions et prérogatives portugaises au profit de l'autorité du roi et de son entourage. L'étude de différents types de textes permet de multiplier les éclairages sur la société portugaise, où la dispersion des sources d'autorité et des modalités d'exercice du pouvoir engendre un véritable kaléidoscope politique, et conduit à s'interroger sur le sens, voire la pertinence, des concepts enchaînes d'État et de Nation à propos de l'histoire politique du premier XVIIe siècle européen.

Resenha

Revue d'histoire moderne et contemporaine
Nº 53/2, 2006
L'intérêt du livre va au-delà de la seule histoire de la péninsule Ibérique, puisque c'est à une nouvelle pratique de l'histoire politique que l'auteur nous invite.
Anne Dubet

ONIX 3.0

PODCASTS
11/11/2016 - 34min 33s - Espanhol