Lettres et courriers dans les empires ibériques

Une approche matérielle, sociale et communicative

17NOVEMBRE - 18NOVEMBRE 2016
Madrid
Colloque

Coord. : Guillaume GAUDIN (Université Toulouse - Jean Jaurès), Antonio CASTILLO GÓMEZ (Universidad de Alcalá)
Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid),
Labex SMS (Université Toulouse - Jean Jaurès)
Coll. : Universidad de Alcalá

Lieu de la manifestation : 
Casa de Velázquez 
C/ Paul Guinard, 3
28040 Madrid


Entrée libre et gratuite 

Podcasts

Présentation

“Conversation entre absents”, selon Cicéron; la lettre fut sans doute le moyen de communication sociale et politique le plus efficace de l’époque moderne.

Depuis l’époque de la “première globalisation”, la correspondance a permis d’atténuer les divers effets produits par les distances physique et émotionnelle, en établissant des ponts entre des individus dispersés dans les quatre parties du monde alors occupées par les empires espagnols et portugais (Europe, Amérique, Afrique et Asie).

Les échanges épistolaires de tous types formèrent dès lors un outil indispensable pour l’exercice du pouvoir, l’évangélisation et le commerce, mais aussi pour maintenir les liens personnels entre des proches qui se trouvaient séparés.

A l’époque, la pratique épistolaire a fait l’objet d’une importante production théorico-pratique sur les manières à suivre pour bien écrire les lettres selon le rang et la fonction du destinataire. A côté de l’analyse de la matérialité des lettres, nous étudierons également le fonctionnement et le développement du courrier afin de souligner leur rôle dans l’effectivité et l’efficacité de la communication à l’époque moderne.

PODCASTS
01/03/2019 - 37min 2s - Français