Les détroits en Méditerranée durant l'Antiquité

20MAI 2019
Casa de Velázquez, Madrid
Seminar

Coord. : Sabine PANZRAM (Universität Hamburg / Madrid Institute for Advanced Study)
Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Universidad Autónoma de Madrid
Coll .: Toletum-Red para la investigación sobre la península ibérica en la Antigüedad

Lieu : Casa de Velázquez
C/ Paul Guinard, 3
28040, Madrid

Voir sur Google Maps

Podcasts

Présentation

Cette journée d’étude internationale et transversale concerne le phénomène du fretum, le détroit. Le fretum Gaditanum – l’actuel détroit de Gibraltar – est paradigmatique de ce paysage géologique, séparant le mare nostrum de l’oceanus, avec une largeur minimale de 14 km approximativement et une longueur de 60 km en son point le plus étroit.

Dans l’imaginaire de l’Antiquité gréco-romaine, ce détroit est inséparable des colonnes d’Hercule, entre lesquelles l’eau « bouillonnait » et qui marquaient la fin du monde habité, le finis terrae ; leur mention était essentielle dans les itinéraires maritimes. Les dangers liés à la navigation dans ses eaux et lors de sa traversée sont connus, comme l’est également son importance économique, stratégique et politique.

La journée d’étude entend mettre en relief ces aspects et comparer le détroit de Gibraltar à d’autres freta de Méditerranée et au-delà, pour souligner leurs similitudes ou leurs proximités : quels sont les mythes ou les histoires propres à un détroit ? Quels obstacles rencontre la navigation et quels sont ceux qui surgissent au moment de fonder des établissements portuaires ? Quelles peuvent être les conséquences politiques du contrôle d’un détroit ?

 

PODCASTS
08/03/2019 - 36min 0s - Espagnol