Terminologie et réalité matérielle des agglomérations urbaines infra-civiques dans les provinces hispaniques et gauloises

24
novembre
-
25
novembre 2017
Alicante - Elda
Journée d'étude

Coord. : Ricardo GONZÁLEZ VILLAESCUSA (Université Nice - Sophia Antipolis) Antonio M. POVEDA NAVARRO (Museo Arqueológico de Elda / Universitat d’Alacant)
Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Université Nice - Sophia Antipolis, UMR 7264 (CEPAM, Nice), Universitat d’Alacant
Coll. : Ayuntamiento de Elda, Instituto de Arqueología de Mérida – CSIC, Fundación Paurides González Vidal de Elda, Vae Victis S.L.


Lieu de la manifestation :
Fundación Paurides Gonzáles Vidal
Salón de Actos
C/ Cardenal Cisneros
03600 ELDA (Alicante)


Entrée libre et gratuite

Présentation

La problématique de l’urbanité présuppose l’appréhension des différentes “natures” de la ville et la compréhension que les sociétés urbaines de l’Antiquité pouvaient offrir à leurs habitants la même diversité de manifestations et dénominations qu’aujourd’hui.

 Nous pouvons déduire cette complexité de l’énumération de la Lex Rubria : oppidum, municipium, colonia, praefectura, forum, vicus, conciliabulum, castellum, territorium, où le caractère urbain de praefectura, forum, vicus, conciliabulum et castellum est ambigu, même en faisant partie d’une liste de catégories juridiques possibles, en guise d’illustration de la distance entre la ville sans ambages (oppidum, municipium, colonia) et l’habitat dispersé sous forme de fermes et villae dans le territoire. Ces communautés sans statut civique soit intégrèrent d’autres communautés soit connurent des promotions en qualité de colonies ou municipes entre les IIe - IIIe siècle en Afrique du Nord.

Elles sont le reflet d’un premier stade d’intégration qui peut nous faire comprendre le processus de « poliadisation » ou d’intégration de l’idée civique de polis en Occident et comment cette idée pouvait se trouver en formation dans les provinces de réception. Située à l’extrême occidental de la Méditerranée, la péninsule Ibérique offre une position privilégiée comme lieu de convergence d’influences urbaines hellénistiques et puniques et des processus endogènes de concentration d’habitat préalables à l’arrivée de Rome.

La péninsule Ibérique, qui offre aussi tout le répertoire de notions juridiques documentées (praefecturae, fora, vici, conciliabula et castella) est un espace de référence pour commencer à délimiter la problématique sous forme de liste de questions et problèmes à résoudre, ainsi qu’à poser de nouvelles interrogations qui permettront d’élargir la documentation disponible.