Faire de l'Histoire sous des régimes dictatoriaux

18
mai
-
19
mai 2017
Lisbonne
Colloque

Coord. : Christophe ARAÚJO (École des hautes études hispaniques et ibériques - Casa de Velázquez, Madrid), António COSTA PINTO (Instituto de Ciências Sociais da Universidade de Lisboa), Patrick GARCIA (Université de Cergy-Pontoise)
Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Instituto de Ciências Sociais da Universidade de Lisboa, EA 7392 (AGORA, Université de Cergy-Pontoise)


Lieu de la manifestation : 
Instituto de ciências sociais
Av. Prof. Aníbal Bettencourt 9
1600-189 Lisboa - Portugal


Entrée libre et gratuite


Présentation

Les études comparées portant sur les régimes autoritaires, longtemps proscrites au nom de la singularité inaltérable des phénomènes historiques, se sont largement développées depuis la dernière décennie du xxème siècle. Pourtant jusqu’à présent il n’existe pas d’approche comparée portant sur les historiens et l’écriture de l’histoire en « temps autoritaire ». C’est à cet objectif que répond le colloque organisé dont le premier enjeu est de faire dialoguer les chercheurs qui travaillent aujourd’hui sur cet objet.

Sans nier les spécificités de chacun de ces régimes ni ignorer leurs durées respectives, il s’agit pour nous de décloisonner des approches historiographiques qui ont été le plus souvent conduites dans un cadre national, soit celui-là même privilégié par les régimes autoritaires. En effet, la mise en perspective avec d’autres réalités géographiques nous paraît doublement fondamentale.

D’une part, la comparaison des conditions de travail, des choix historiographiques opérés, des limitations ressenties ou des attitudes que les historiens ont eues par rapport au régime étudié pourrait permettre la caractérisation d’une condition historienne en « temps autoritaire ». D’autre part, ce colloque veut encourager la création d’un réseau de chercheurs travaillant sur cette thématique afin de mieux saisir cette écriture de l’histoire pas comme les autres.