Histoire et sciences sociales

Les débats de l’histoire économique

27
juin
-
1
juillet 2016
Madrid
École thématique

Inscriptions jusqu'au 9 mai 2016.

Coord. : Zacarías MOUTOUKIAS (Université Paris Diderot)
Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), EA 337 (ICT, Université Paris Diderot - Paris 7), El Colegio de México (COLMEX), Fondation Maison des sciences de l'homme (Paris), Fundación Ramón Areces (Madrid), Instituto Figuerola de Historia y Ciencias Sociales (Universidad Carlos III, Madrid), Universidad Nacional Tres de Febrero (UNTREF, Buenos Aires)


Lieux de la manifestation :
Casa de Velázquez
C/ Paul Guinard, 3
28040 Madrid

Fundación Ramón Areces
C/ Vitruvio, 5
28006 Madrid

Date limite d'inscription :
9 mai 2016 (minuit, heure de Madrid).

Formulaire d'inscription

Présentation

Destiné à un public de doctorants ou de jeunes chercheurs d’Europe et d’Amérique Latine, l’objectif de cet atelier est de créer un espace permettant de discuter et d’approfondir quelques-unes des principales approches en histoire économique. Ouvertement situé sur un terrain interdisciplinaire, il se propose également d’aborder la diversité des débats actuels —et de rendre compte du profond renouvellement dans ce domaine— dans le contexte des relations entre histoire et sciences sociales.

Selon ces objetifs, l’atelier privilégie la participation active des candidats sélectionnés afin de susciter des échanges et la réflexion scientifique et méthodologique sur les rapports histoire / sciences sociales, ainsi que sur les pratiques de recherche dans les différents contextes géographiques. Dans ce but, les candidats sélectionnés seront invités à présenter et discuter leur projet de recherche, ou une partie de leur investigation en cours. L’organisation pédagogique combine ces présentations avec l’atelier et le séminaire de chacun des blocs historiographiques conduits par des spécialistes reconnus. Ainsi, chaque participant aura l’opportunité de s’impliquer activement et d’enrichir les échanges et la réflexion collective, avec l’appui de spécialistes expérimentés dans les domaines de recherche abordés.

L’intérêt d’organiser un dialogue entre histoire économique, histoire et sciences sociales naît d’un simple constat sur la perception que chaque discipline — ou aire de spécialisation— a de l’autre. Elles sont souvent marquées par des stéréotypes dans lesquels aucune ne se reconnaît. Et le contrepoint entre « économie historique » et « histoire narrative » n’explique nullement ces contrastes, car les circulations de concepts et des méthodes entre les différentes parties de l’histoire économique ont été importantes et le renouvellement mentionné a touché tous ses domaines — autant ceux qui utilisent les outils les plus mathématisés ou axiomatiques, que ceux qui pratiquent les approches les plus qualitatives et narratives. C’est pourquoi les organisateurs de l’atelier tiennent à intégrer dans ce dialogue au moins deux périodes historiques.

Contenu

À partir de ces objectifs, le champ thématique retenu cette année est celui des approches et les méthodes appliquées à l’étude de la globalisation économique. Ils seront débattus autour des axes thématiques comme l’État et les institutions à l’époque moderne et les dimensions globales de la construction de l’État fiscal ; l’action et les réseaux d’acteurs transnationaux impliqués dans ces constructions ; les migrations et leurs contextes institutionnels ; les dimensions sociales et de genre des mobilités ainsi que l’étude des migrants comme entrepreneurs ; les institutions de la globalisation. Ces thématiques seront organisées en quatre paires d’ateliers et de séminaires —chaque paire par bloc historiographique—, animés par de spécialistes reconnus. Tandis qu’une table ronde finale discutera des méthodes quantitatives et qualitatives en histoire de la globalisation. 

Intervenants

Manuela MARTINI, Université Paris Diderot
Blanca SÁNCHEZ ALONSO, Universidad CEU San Pablo e Instituto Figuerola
Carmen SARASUA, Universidad de Barcelona
Bartolomé YUN-CASALILLA, Universidad Pablo de Olavide

Conférence de clôture :
François HÉRAN, INED

Le nom de l'intervenant désigné par le COLMEX sera connu dans les semaines à venir. 

Profil des candidats

Cet appel à candidatures s’adresse principalement à des doctorants ou jeunes chercheurs en histoire économique et histoire sociale. Mais nous encourageons aussi les candidatures d’étudiants d’autres spécialités de l’histoire, de l’anthropologie ou de la sociologie, intéressés à compléter leur expérience par la familiarisation avec les domaines historiographiques abordés dans cet atelier.

La notion de jeune chercheur peut comprendre les étudiants en 2e année de master, avec un projet de recherche avancé.
 

Conditions

Il n’y a pas de frais d’inscription. 

Les candidats devront s’inscrire au moyen du formulaire électronique en ligne, jusqu’au 9 mai 2016 (minuit, heure de Madrid). 

Vingt candidats seront retenus et l’acceptation ou non de leur candidature leur sera communiquée par courrier électronique.

La Casa de Velázquez accueillera les 20 candidats retenus pendant la durée de l'atelier.

Les organisateurs leur offrent :
- pour ceux qui ne résident pas à Madrid, le logement en chambre double partagée, avec petit-déjeuner.
- le déjeuner. 

Les déplacements et les dîners seront à la charge des participants ou de leur institution.

Langues de l’atelier : espagnol, français, anglais. Les étudiants qui s’expriment seulement en anglais doivent pouvoir comprendre l’espagnol ou le français.