Hiérarchies urbaines et centralités territoriales

Potentialités et ressources en histoire urbaine (XIIIe-XVIe siècle)

15
janvier
-
17
janvier 2018
Madrid
École thématique

Programmes CEURAM & CIDADES

Date limite pour les inscriptions : 27 novembre 2017 - 17 h (heure locale de Madrid)

Coord. : María ASENJO GONZÁLEZ (Universidad Complutense de Madrid), Adelaide COSTA (Universidade Aberta - Instituto de Estudos Medievais - FCSH/NOVA de Lisboa), Jean-Luc FRAY (Université Clermont Auvergne)

Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Programa de Doctorado de Historia y Arqueología y Grupo de Investigación HISERAM de la Universidad Complutense de Madrid, Instituto de Estudos Medievais -FCSH/NOVA de Lisboa, Université de Clermont Auvergne

La participation à l’atelier est ouverte uniquement sur inscription 

Date limite pour les inscriptions : 27 novembre 2017 - 17 h (heure locale de Madrid)

Lieu : Casa de Velázquez, Ciudad Universitaria, c/ Paul Guinard, 3,  E-28040 MADRID

Présentation

L’attraction que provoquent les villes n’est pas seulement un phénomène caractéristique de l’époque contemporaine ; les hommes de toutes les époques se sont laissés fasciner par les villes et, par voie de conséquence, s’en sont fait une image comme de lieux de vices et de vertus, par là même qu’elles étaient associées à la présence du pouvoir. Les murailles et fortifications, les palais bordant les rues et les places nous offrent une perception matérielle de la continuité existentielle de la ville ; s’y ajoutent d’autres aspects relevant de la vie politique et sociale comme la sociabilité entre voisins, l’activité artisanale et marchande et les manifestations de la vie religieuse. La vie urbaine apparaît comme un lieu de concentration des traits identificatoires de la culture occidentale. Ses habitants sont soumis à la vigilance spirituelle de l’Église et à des formes de sociabilité marquées par la parenté, le voisinage ou la solidarité chrétienne. L’apport que le Moyen Âge et la première modernité ont représenté pour l’histoire de nos villes paraît suffisamment important pour permettre d’affirmer que ce fut une période où furent posées les bases sociales, politiques et économiques qui ont cimenté la réalité urbaine actuelle.   

Mais l’étude des villes requiert la connaissance de ses possibilités d’analyse, compte tenu de la diversité des cadres, des situations et des rôles. Le présent atelier doctoral propose au doctorant en histoire du monde urbain de la période pré-moderne des cadres conceptuels, des outils pratiques et des ressources pour appréhender de telles études en Europe et en Amérique. Ainsi, l’atelier doctoral se donne l’objectif d’approcher les caractères particuliers des études urbaines, tout en offrant des ressources utiles pour les thématiques variées qui peuvent être développées dans ce domaine.

L’activité est organisée sous la forme de huit conférences, données par des spécialistes ‒ qui aborderont divers thèmes, comme le développement historiographique, les fonds documentaires et archivistiques, les possibilités de recherches on-line, l’utilité des ressources chronistiques et narratives ‒ et d’ateliers pratiques sur les moyens d’analyse en réseaux sociaux, l’utilisation de bases de données et de programme de représentation spatiale (logiciel Inskape). En outre, au cours de ces sessions, les participants présenteront un résumé de leurs travaux de recherche concernant les thématiques, les objectifs, les sources et les problèmes conceptuels et d’élaboration. L’atelier s’adresse aux étudiants de doctorat, chercheurs et professeurs qui souhaitent approfondir les thématiques urbaines par l’assistance active aux conférences proposées et la participation à la discussion, en groupes retreints, avec les conférenciers et les tuteurs. 

Encadrants et conférenciers

María ASENJO GONZÁLEZ (Universidad Complutense de Madrid)
Adelaide COSTA (Universidade Aberta - IEM -FCSH/NOVA de Lisboa) 
Jean-Luc FRAY (Université Clermont Auvergne)
José Luis DE ROJAS Y GUTIÉRREZ DE GANDARILLA (Universidad Complutense de Madrid)
Carmen LOSA CONTRERAS (Universidad Complutense de Madrid)
Mª Ángeles MARTÍN ROMERA (Ludwig-Maximilians-Universität Munich)
David IGUAL LUIS (Universidad Castilla-La Mancha)
Ana Isabel CARRASCO MANCHADO (Universidad Complutense de Madrid)
Annabelle MARIN (EHEHI, Casa de Velázquez)

Organisation de l'atelier

L’atelier consiste en trois journées de travail avec les meilleurs spécialistes de cette thématique. Chaque journée se déroule de la manière suivante :

  • le matin est consacré aux exposés présentés par les encadrants, lesquels sont suivis d’un débat collectif ;
  • l’après-midi, quatre ateliers simultanés, animés par les encadrants, sont proposés aux doctorants. 

Les débats et interventions se dérouleront en espagnol, français, portugais ou anglais. Conçu fondamentalement comme une activité formatrice, de caractère pratique, destinée aux étudiants de doctorat, l’atelier est cependant ouvert aux chercheurs, étudiants et professeurs.

Les participants (20 au maximum) partageront leur temps entre les conférences méthodologiques et historiographiques et les ateliers pratiques animés par les conférenciers.

Les doctorants présents à cette activité recevront, en fin de session, un certificat attestant de leur participation à cette activité de formation.

Conditions pratiques

Les organisateurs offrent le logement à la Casa de Velázquez, en chambre double partagée et le petit-déjeuner pour les participants qui ne résident pas à Madrid. Les déjeuners sont également offerts par l’organisation.

Les coûts de voyage et les repas du soir demeurent à la charge des participants.  

Le coût de l’inscription est de 50 €, qui seront payés par l’intermédiaire de Paypal

Date limite pour les inscriptions : 27 novembre 2017 - 17 h (heure locale de Madrid)

Accéder au formulaire d'inscription