Nina MARGIES

30 ans
Doctorante en sociologie Georg Simmel Centre for Metropolitan Studies Berlin
Humboldt-Universität zu Berlin

 

Parcours universitaire et professionnel

Depuis 2015 : Doctorante en sociologie urbaine, Humboldt-Universität zu Berlin. Les émotions de la jeunesse madrilène face aux changements du monde du travail, sous la direction de Prof. Talja Blokland
2017 : Chercheuse invitée à l´Universidad Complutense de Madrid, Département de sociologie, sous la direction de Prof. Jesús Leal
Depuis 2016 : Rédactrice en chef du journal « Urban Transcripts Journal »
2013 - 2014 : Master en Urban Studies, University College London / Bartlett School of Planning, Londres

Recherche en cours

« Les émotions de la jeunesse madrilène face aux changements du monde du travail »

Dans la transformation actuelle vers une économie plus globale, numérique et fondée sur la connaissance, les définitions de l´«emploi» et du «travail» changent rapidement. Des nouvelles formes comme le travail indépendant fictif, les contrats à très court terme ou les successions sans fin de stages marquent désormais le monde du travail et en particulier celui de la jeunesse urbaine – surtout en Espagne où la jeunesse est l'un des groupes les plus touchés, particulièrement suite à la crise de 2008.

Étudiant le cas des jeunes citadins entre 20 et 35 ans à Madrid, mon projet de recherche doctorale s’intéresse aux questions suivantes : Quelles émotions sont alors engendrées par ces nouvelles formes et conditions du travail ? Et comment sont-elles gérées ?

Ma recherche vise à comprendre les émotions comme une clef de lecture à travers lesquelles les changements des économies urbaines sont analysés. Les émotions fonctionnent comme une médiation entre l´individu et la société et à mesure que les conditions sociétales changent, les émotions et la manière dont nous les gérons changent également.

Ma thèse s´inscrit donc dans la continuité des débats sur les économies urbaines, d´un côté, et sur la socialité des émotions (souvent considérées individuelles), de l´autre. Dans ce contexte, des concepts issus des domaines de la sociologie urbaine et du travail ainsi que de la sociologie des émotions sont mobilisés pour tenter de contribuer à la recherche sur les relations entre les transformations du travail, les émotions et l´espace.

Publications et communications

-Margies, N. (2018) « Managing the (in)visibility of emotions: Integrating the dimension of space in Hochschild´s concept of emotion management », Conference of the ESA Sociology of Emotions Research Network (RN11) and the BSA Sociology of Emotions Study Group, Edinburgh, 28.- 30.08.2018.
-Díez, R. & Margies, N. (2018) « Struggling with uncertainty. The role of emotions in new workspaces in cities », III ESA RN37 Urban Sociology Mid-term Conference, Madrid, 27.- 29.06.2018.
-Margies, N. (forthcoming, 2018) « Conceiving the modern city: the evolution of public lighting in Europe », Urban Transcripts Journal, 2:2.
-Margies, N. (2017) « In the aftermath of the economic crisis in Spain - Young People´s Emotional Landscape of Discontent », Conférence – L´impact social et politique de la crise sur les jeunes en France et Espagne, XXIe siècle, Casa de Velázquez, Sciences Po Paris, CEVIPOF & l ´Universidad Autónoma de Madrid, 14.-15.12.2017. -Knaus, K.; Margies, N.; Merkel, J. & Schilling, H. (2017) « Work and Cities: Debating new forms of work and employment and work organization in cities », organisation d´une session à la RC21 / International Sociological Association Conference, Leeds (UK), 11.-13.09.2017.
-Animento, S.; Margies, N.; Schilling, H. & Triantafyllopoulou, E. (2017) « Global Urban Youth in the Midst of Precarizationof Life: Towards the Formulation of New Claims For Social Justice », organisation d´une session à la RC21 / International Sociological Association Conference, Leeds (UK), 11.-13.09.2017.
-Margies, N. (2017) « Serving the private good through legal manoeuvrings – Urban mega-projects and state-mediated dispossession in Madrid », articulo – Journal of Urban Research, articulo.revues.org/3238.

Mots clés

Transformations globales du travail - Sociologie des émotions - Jeunesse urbaine - Madrid