Maxime Toutain

 

 

ANTHROPOLOGIE

Recherche postdoctorale

maxime.toutain@casadevelazquez.org

PARCOURS ACADÉMIQUE

2019 – Doctorat en anthropologie sociale et historique de l’Université Toulouse 2- Jean Jaurès. Thèse préparée au sein du LISST-CAS, dirigée par Stéphanie Mulot (CERTOP) et intitulée : Santos parados. Ethnohistoire et régimes mémoriels des maisons de culte du central Méjico (Matanzas, Cuba).

2010 – Master d’anthropologie sociale et historique, mention Bien. Titre du mémoire : La ré-africanisation dans le culte d’Ifá : étude du conflit religieux à La Havane. Sous la direction de Jean-Pierre Albert (LISST-CAS) et de Valérie ROBIN (LISST-CAS). Université Toulouse II - Le Mirail.

2009 – Maîtrise d’anthropologie sociale et historique, mention Bien. Titre du mémoire : Los santeros « blancos ». Sous la direction de Valérie Robin (LISST-CAS). Université Toulouse II – Le Mirail.

2007 - Licence d’ethnologie et anthropologie. Université Toulouse II - Le Mirail.

2005 - D.E.U.G. de sociologie. Université Toulouse II - Le Mirail.

 

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

ATER au département d’anthropologie, UFR SSA, Université Paris-Nanterre, plein temps de septembre 2020 à août 2021.

ATER au département d’anthropologie, UFR HAA, Université Toulouse-Jean Jaurès, mi-temps de septembre 2017 à août 2018.

Assistant de recherche du programme Mémoire des Esclavages aux Amériques (MESCLAM) – Mémocris, Opération Humanité du Labex SMS. CDD à mi-temps de décembre 2015 à décembre 2016.

 

RECHERCHE EN COURS

PROJET DE RECHERCHE À LA CASA DE VELÁZQUEZ : Les héritiers de Zulueta. Circulation transatlantique et régimes mémoriels de l’esclavage au Pays basque

L’objectif de ce projet de recherche postdoctoral est d’étudier la mémoire familiale et patrimoniale de l’esclavagiste Julián de Zulueta y Amondo. Né en 1814 dans le village d’Anúcita (Álava, Pays basque), Julián de Zulueta émigre dans les années 1830 à Cuba où il devient le propriétaire de cinq plantations et un acteur important de la traite clandestine des esclaves. Marié trois fois et père de douze enfants, sa fortune est progressivement rapatriée en Espagne par ses héritiers après sa mort en 1878.

Grâce une enquête ethnographique menée auprès des descendants de Zulueta et des acteurs patrimoniaux de la région d’Álava, ce projet propose d’identifier et d’analyser les différents régimes mémoriels de l’esclavage en prenant en compte les circulations transatlantiques des acteurs et des idées. À travers cette étude de cas, ce projet ambitionne finalement d’interroger non seulement la mémoire de l’esclavage en Espagne, champ de recherche encore peu exploré, mais aussi le rôle joué par la figure de l’indiano, terme désignant les émigrés espagnols partis faire fortune aux Amériques, au sein des dynamiques identitaires et patrimoniales à l’échelle régionale.

 

COMMUNICATIONS ET INTERVENTIONS

La casa de culto de Elegguá Alagbana ante la “lucumización”. Difusión de los saberes litúrgicos santeros y autoridad religiosa en un batey de la provincia de Matanzas, Cuba. Communication au Jornadas de los Jóvenes Americanistas 2020 « Circulaciones de saberes y relaciones de poder en América Latina (de la época prehispánica a nuestros días) » CEMCA, IFEA, EHEHI, UNED, IDA, Casa de Velázquez, le 19 et 20 novembre 2020.

La théâtralisation de la mémoire de l’esclavage à Cuba. La fête patrimoniale « Día del Álavence Ausente ». Communication au colloque international « Traces et mémoires de l’esclavage dans l’espace Atlantique », EMMA, Université Paul Valéry, Montpellier, 01 et 02 décembre 2016.

La casa-templo d’Elegguá Alagbara. La mémoire de l’esclavage à travers l’ethnographie du culte des Orichas (Cuba). Communication au colloque international « Mémoire et histoire de l’esclavage dans le monde Atlantique. Approches comparatives. » CAPES-COFECUB, MESCLAM, labex SMS opération Humanités, Université Toulouse - Jean Jaurès, 17 et 18 octobre 2016.

El tiempo de los lucumí : l’Afrique et l’esclavage dans la mémoire religieuse des cultes d’origines africaine à Cuba. Communication au colloque international « Mémoire(s) et identité(s) en Amériques Latine et en Afrique subsaharienne » CRAHI, Université Omar Bongo, Libreville, 28 et 29 janvier 2016.

Innovations religieuses et patrimonialisation au Central Méjico. L’influence de la mémoire de l’esclavage sur les cultes d’origine africaine. Communication au colloque international « Les sciences sociales face aux changements à Cuba », IRIS, EHESS, le 11 et 12 juin 2015.

A metodologia da antropologia social: o exemplo dum estudo da Santería cubana. Intervention pour le cours de méthodologie du département d'Histoire de l'université fédérale du Céara (Fortaleza, Brésil), le 20 mai 2014.

Iniciação á problemática da afro-cubanidade. Intervention pour le cours de História da África du département d'Histoire de l'université fédérale du Céara (Fortaleza, Brésil), le 13 mai 2014.

 

PUBLICATIONS

2020 « Ideales de una raza : la décolonisation politique et esthétique cubaine de Juan Gualberto Gómez à Nicolás Guillén (1879-1959) » in COLIN P., Penser, dire et représenter la race dans les Amériques. Le point de vue des intellectuels noirs et indigènes (XVIII-XXe siècles), coll. Irrésignation, Ed. Shaker Verlag, Düren, pp. 123-134

2017 « L’esprit de Nicolás, esclave congo. Possession et mémoire incorporée dans les cultes d’origine africaine à Cuba » in Cargo, n° 6-7, pp. 129-146

2016 « El tiempo de los lucumí. L'Afrique et l'esclavage dans la mémoire religieuse des cultes d'origine africaine à Cuba. » in AVOME MBA G., OYANE MEGNIER E., MBA-ZUE N., Mémoire(s) et identité(s) en Afrique et Amérique latine. coll. Etudes critiques, Ed. Oudjat, Libreville. pp. 395-413.

2016 « La influencía del culto a los orishas en la patrimonialización del central Méjico (Matanzas). » International Journal of Cuban Studies, vol. 8, n° 2, 2016, pp. 329–352. www.jstor.org/stable/10.13169/intejcubastud.8.2.0329.

2016 « Une autre mémoire de l’esclavage. De l’usage des cultes d’origine africaine dans la patrimonialisation du passé esclavagiste cubain. » in RIBARD F. Memórias da escravidão em torno do Atlântico. Coll. História Social, Ed UFP, Fortaleza, pp. 138-159.

 

MOTS-CLÉS

mémoires de l'esclavage ; indianos ; descendance ; patrimoine ; Pays basques