Marine CELLIER

Agrégée de Lettres modernes
Aix-Marseille Université (Cielam)
Mail : marine.cellier@casadevelazquez.org

 

 

Parcours universitaire et expériences professionnelles

Depuis sept. 2015 : Doctorante contractuelle avec mission d’enseignement à l’UFR LLSH d’Aix-Marseille Université.
Depuis sept. 2014 : Préparation d’une thèse de doctorat à Aix-Marseille Université, sous la direction de Crystel Pinçonnat : « Vaudou, mythe et insurrection : le personnage de Mackandal dans la littérature caribéenne ».
2013- 2014 : Agrégation de lettres modernes. 
2011-2012 : Assistante de langue à la Benemérita Universidad Autónoma de Puebla (BUAP), Mexique, dans le cadre du programme d’échange du CIEP. 
2010-2011 : Master 2 de Lettres modernes spécialité recherche mention littérature comparée, sous la direction de Lise Wajeman et Nelly Rajaonarivelo, Aix-Marseille Université.
2009 – 2010 : Master 1 de Lettres modernes spécialité recherche mention littérature comparée, sous la direction de Lise Wajeman, Aix-Marseille Université / Séjour international européen d’un an à l’Université Complutense de Madrid.
2008 – 2009 : Licence de Lettres Modernes, Université Aix-Marseille I. Année Erasmus à l’Université Complutense de Madrid.

 

Recherches en cours

Ma thèse prend pour point de départ un constat dressé par les penseurs de l’espace caribéen : la nécessité pour cette zone marquée par la traite négrière de se réapproprier une histoire écrite par l’occident et portant l’empreinte des préjugés coloniaux.

On souhaite interroger la manière dont la littérature de ces territoires anciennement sous le joug des grandes puissances européennes peut se faire l’écho d’une forme de reconquête identitaire en analysant l’émergence d’une figure historique singulière au sein des lettres caribéennes francophones et hispanophones, celle de François Mackandal, esclave marron brûlé vif en 1758 à Saint-Domingue mais réputé s’être libéré de ses liens en se métamorphosant en maringouin. 
En privilégiant une approche transgénérique, on se propose de suivre le parcours transatlantique du personnage à partir de ses premières manifestations dans la littérature et les archives du XVIIIe siècle pour voir comment les écrivains des Caraïbes s’emparent a leur tour de cette figure, à partir du XIXe siècle et jusqu’à l’époque contemporaine. 

L’étude des œuvres s’inscrira dans une démarche interdisciplinaire : à la croisée de l’anthropologie et de l’histoire, le travail mené cherchera à intégrer la recherche littéraire aux problématiques contemporaines de l’espace caribéen. 

Cette récupération de l’esclave marron dans l’espace et dans le temps qui le fait passer de « séducteur, profanateur et empoisonneur » à héros de la résistance pré-révolutionnaire haïtienne et ancêtre mythique des peuples caribéens semble ainsi répondre à un double projet :
- Mettre en avant le rôle des esclaves dans la résistance au système esclavagiste et dans la lutte pour leur liberté, en revalorisant en particulier le vaudou comme une arme contre le colonisateur. Ce faisant, les écrivains renversent le point de vue de l’histoire officielle, et redéfinissent les éléments de l’histoire antillaise à partir d’un socle unificateur et valorisant, symbolisé notamment par la création d’un panthéon mythique vernaculaire.
- Opérer un rapprochement des espaces hispanophones et francophones qui constituent l’archipel et le pourtour caribéen à travers la littérature, au nom d’une identité transnationale et transculturelle née d’une histoire commune et à partir de la (re)construction d’un imaginaire collectif partagé. Les écrivains, en investissant le caractère merveilleux de l’histoire de Mackandal, et en faisant de sa métamorphose un thème poétique rappelant le caractère protéiforme des peuples caribéens, défendent ainsi une nouvelle manière de penser l’identité caribéenne, syncrétique et hybride.

 

Publication

- 2011 : « Le royaume de ce monde et Monsieur Toussaint d’Edouard Glissant : deux visions burlesques et paradoxales du siècle des Lumières dans le Saint-Domingue du XVIIIe siècle », Seria Limbi Romanice Etudes et recherches en philologie. Série langues romanes, HS/2011 Le discours des Lumières, Editions Université de Pitesti, Novembre 2011. 

 

Communications 

- 2016 : « Un Marron pour ancêtre. Makandal, figure de la résistance noire et héros caribéen : l’exemple de Las metamorfosis de Makandal, de Manuel Rueda », journée d'étude « Figures historiques et mémoire(s) collective(s). De l'usage des héros en contexte colonial et postcolonial», organisée par Elara Bertho et Florent Piton, le 25 septembre 2015, Paris Diderot.
- 2015 : «Mythes, légendes et Histoire : la réalité dépassée? », Colloque International Interdisciplinaire des Cycles Supérieurs de l’Université de Montréal, du 25 au 27 mars 2015, organisé par l’AEDDHUM (Association des Étudiant(e)s Diplômé(e)s du Département d'Histoire de l'Université de Montréal). 

 

Mots clés

Littérature caribéenne ; Mackandal ; vaudou ; mythe et mémoire; Révolution de Saint-Domingue ; esclavage ; héros culturel ; reconquête identitaire ; transculturalisme ; Alejo Carpentier ; Manuel Olivella Zapata ; Manuel Rueda ; Édouard Glissant ; René Despestre ; Isnardin Vieux.