Lise FOURNIER

30 ans
Agrégée de géographie
Université Paris Est
Lab’Urba, EA 3482
Mail : lise.fournier@casadevelazquez.org

 

 

Parcours universitaire  et expériences professionnelles

Depuis septembre 2011 : Doctorante à Université Paris Est, sous la direction de Thierry Paquot et Laurent Coudroy de Lille (Institut d’Urbanisme de Paris – Université Paris Est Créteil) : « Les projets universitaires au service de la métropolisation madrilène ».
2011-2014 : Agrégée chargée de recherches documentaires à l’Institut d’Urbanisme de Paris, Université Paris Est Créteil ; chargée de cours en licence et master.
2010-2011 : Master Administrateur des institutions de recherche et de diffusion des connaissances à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, sous la direction de Jérôme Aust. Rapport : « Réflexions sur l’urbanisme et la recherche urbaine au prisme de la littérature grise ».
2009-2010 : Master Urbanisme et Aménagement à l’Institut d’Urbanisme de Paris, Université Paris 12 Val de Marne, sous la direction de Laurent Coudroy de Lille. Mémoire : « Les représentations de l’espace public madrilène : du projet cliché à la banalité des pratiques ? Etude de cas de la reconquête des berges du Manzanares » / Séjour à l’Escuela Técnica Superior de Arquitectura de Madrid.
2008-2009 : Agrégation de géographie, préparée à l’Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines, Lyon.
2006-2008 : Licence 3 et Master 1 Urbanisme et Aménagement à l’Institut d’Urbanisme de Lyon, Université Lyon 2.
2006-2011 : Elève à l’Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines, Lyon.
2003-2006 : Classes préparatoires aux lycées Descartes (Tours) et Camille Jullian (Bordeaux).

 

Recherches en cours

Mon projet de recherche doctorale en urbanisme s’intitule « Les projets universitaires au service de la métropolisation madrilène ».

Dans la suite de mes recherches de Master, je m’intéresse à la manière dont les projets universitaires sont utilisés par les différents acteurs de la métropole madrilène pour se positionner dans la concurrence interurbaine. L’objet de recherche qui m’intéresse est donc le projet universitaire, c'est-à-dire les créations d’universités ou de nouveaux campus, mais aussi les restructurations d’universités existantes, qui sont nombreuses dans un contexte actuel marqué par de fortes mutations à l’échelle européenne.

La région de Madrid dispose de la plus grande concentration universitaire d’Espagne avec plus de 270 000 étudiants répartis dans sept universités publiques et huit universités privées. Le système universitaire est en pleine restructuration : le premier enjeu de la recherche vise donc à étudier la constitution très rapide d’un des plus importants foyers universitaires d’Europe.

La thèse que je défends est que les projets universitaires sont un moyen d’interroger la mise en récit du système métropolitain de Madrid. Dès l’origine, les projets universitaires madrilènes et notamment la Ciudad Universitaria, sont conçus pour répondre au manque de rayonnement dont souffre la capitale espagnole. Je pose l’hypothèse que les projets universitaires sont illustratifs d’un urbanisme fictionnel, qui tend à substituer une production narrative à une production réelle de ville et de territoire. Cette étude, centrée sur l’analyse du système d’acteurs et des discours, s’intéresse aux liens entretenus entre stratégie métropolitaine et stratégie universitaire. Le système universitaire madrilène se constitue en effet au gré des opportunités et en l’absence de planification métropolitaine. L’objectif de cette recherche est donc de questionner le modèle d’urbanisme madrilène au moment où il est remis en cause après avoir été plébiscité au début des années 2000, et d’explorer ainsi la fabrique de la métropole en temps de crise. 

 

Principales publications

Articles de revues à comité de lecture
- « Le système universitaire madrilène : entre concentration et dispersion des installations », Espaces et Sociétés, n°159, pp. 59-76, 2014.
- « Les projets universitaires au service de la métropolisation madrilène », Urbia – Les Cahiers du développement urbain durable, Hors série n°2, pp. 107-122, 2014.
- « When Madrid higher education projects sell dreams: Metropolitan stagecraft or reality ? », Articulo – Journal of Urban Research, Special Issue n°7, 2015, [en ligne], disponible sur :  http://articulo.revues.org/2799#text 

Articles publiés dans des actes de colloque
- « Los proyectos universitarios en el sistema metropolitano madrileño », in A. Vieria, R. P. Julião (coord.), A Jangada de Pedra. Geografias Ibero-Afro-Americanas. Atas do Colóquio Ibérico de Geografia, Guimaraães, Associação Portuguesa de Geógrafos, Departamento de Geografia da Universidade do Minho, pp. 2566-2571, 2014.
- « Quand les projets universitaires madrilènes vendent du rêve », in L. Matthey, C. Mager, D. Gaillard, H. Gallezot (dir.), Faire des histoires ? Du récit d’urbanisme à l’urbanisme fictionnel : faire la ville à l’heure de la société du spectacle, Genève, Fondation Braillard Architectes, pp. 37-42, 2013.
- « Universités et métropoles », in S. Bonnafous, P. Chiron (dir.), L’Université en banlieue (UPEC, 1970-2010). Après les commémorations, Paris, Michel Houdiard Editeur, pp. 46-61, 2012.

 

Mots clés

Madrid, urbanisme, développement métropolitain, urbanisme fictionnel, projets universitaires, universités publiques et privées.