Julia CONESA SORIANO

28 ans
Agrégée d’histoire
Universités Paris 4-Sorbonne et Lyon 2




Parcours universitaire

2011-2014 : doctorante contractuelle à l’université Paris 4-Sorbonne.
2011 : inscription en doctorat d’histoire médiévale sous la direction de Mme Elisabeth Crouzet-Pavan (Paris 4) et de M. Denis Menjot (Lyon 2) sur le thème :
« Le chapitre cathédral de Barcelone à la fin du XVe siècle : étude d’un centre de pouvoir ».
2010-2011 : Master 2 d’histoire médiévale (Paris 4).
2010 : Obtention de l’agrégation d’histoire.
2008-2009 : Master 1 d’histoire médiévale (Paris 4).
2008 : Licences par équivalence en Histoire (Paris 4) et LLCE Espagnol (Paris 3).
2005-2008 : classes préparatoires (A/L) au lycée Fénelon, Paris.
2005 : Baccalauréat section L, mention très bien.

Recherches en cours

Le chapitre cathédral, formé par le groupe des chanoines qui entourent et secondent l’évêque, se pose comme administrateur au quotidien de la cathédrale, comme le gestionnaire de ses biens. De ce point de vue, il se trouve au contact de la société urbaine, pas uniquement par le biais de ses fonctions religieuses, de l’encadrement des fidèles ou de son activité caritative, mais aussi par son rôle de riche seigneur foncier et par les liens personnels avec l’extérieur que peuvent entretenir ses membres, souvent issus d’une élite sociale locale. En tant que sommet de la hiérarchie ecclésiastique, il est enfin l’interlocuteur privilégié des instances de pouvoir en cas de conflit avec l’Eglise locale.

Cette thèse se propose d’étudier ces différents liens, afin d’apporter un éclairage sur le fonctionnement du chapitre barcelonais, peu étudié jusqu’ici, ainsi que sur la société barcelonaise et les forces qui la sous-tendent, à une époque délaissée généralement par l’historiographie : le dernier quart du XVe siècle. Comment se consolide, s’administre une seigneurie foncière dans un contexte de restructuration sociale et économique ? Comment les membres du chapitre prennent-ils place dans la nouvelle donne des réseaux de l’oligarchie urbaine, recomposés par l’ouverture des charges municipales à la noblesse et par l’établissement de « matricules » formalisant le patriciat ? Il s’agit de voir comment le chapitre trouve sa place mais aussi éclaire et participe à ces mutations socio-économiques et culturelles.

Publications

- « La gestion d'un patrimoine ecclésiastique urbain à la fin du Moyen Âge : l'inscription du chapitre cathédral de Barcelone dans la ville », dans Histoire Urbaine n°42, 2015, p.37-56.

- « The cathedral chapter of Barcelona and the urban elites at the end of the fifteenth century », dans Flocel Sabaté (dir.), Life and Religion in Middle Ages, Cambridge Scholars Publishing, Newcastle upon Tyne, 2015, p.234-246.  

Mots-clefs

Chapitres cathédraux, chanoines, réseaux familiaux, assises économiques d’un établissement religieux, histoire urbaine, Barcelone, Catalogne, XVe siècle.