Eneko HIRIART

32 ans
Docteur en Archéologie
eneko.hiriart@casadevelazquez.org 




Carrière académique et scientifique

2015-2016 : Postdoctorat à l’Université Aix-Marseille (labex OT-MED, Centre Camille Jullian).
2014 : Contrat de recherche à l’Ecole Normale Supérieure (Paris).
2010-2014 : Contrat doctoral à l’Université Bordeaux Montaigne (Ausonius).
2011-2016 : Chargé de cours à l’Université Bordeaux Montaigne et à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.
2010-2012 : Responsable de secteur lors de plusieurs fouilles archéologiques. 
2007-2008 : Enseignant vacataire d’Histoire-Géographie (Lycée).

Prix et distinctions

2016 : Prix européen d’Archéologie Joseph Déchelette.
2015 : Prix de thèse Gustave de Claussade décerné par la Société Archéologique du Midi de la France et Médaille d’argent de la Société Archéologique du Midi de la France. 

Diplômes et cursus universitaire

2014 : Doctorat en Sciences Archéologiques (Université Bordeaux Montaigne), sous la direction de K. Gruel (DR. CNRS-ENS) et de Fr. Tassaux (PR. UBM) : “Pratiques économiques et monétaires entre l’Èbre et la Charente (IIIe-Ier s. a.C.)”, félicitations du jury à l’unanimité (17/09/2014).
2013 : Bourses à l’École Française de Rome et à la Casa de Velázquez.
2009 : Master 2 en Archéologie, Sciences de l’Antiquité et Moyen-Age (Université Bordeaux Montaigne).
2004-2006 : Première et deuxième année de licence à l’Université de Vitoria-Gasteiz (EHU-UPV, Espagne).  

Recherches en cours

Sujet : « Les débuts du monnayage en Occident : circulations, interactions et métissages dans le nord de la péninsule Ibérique à l’âge du Fer ». 

Ce programme prend en considération les domaines méditerranéen et atlantique, deux horizons géographiques et humains très différenciés. Le nord de l’Espagne est effectivement occupé par plusieurs ensembles ethniques – les Ibères, les Vascons et les Celtibères – qui se distinguent par une langue et une tradition matérielle singulière. Ces groupes partagent toutefois plusieurs traits communs et entretiennent de nombreux contacts. Dès lors, on s’interroge sur la manifestation archéologique de ces particularités, sur la nature des contacts et, de façon globale, sur les innovations de la période. Parmi celles-ci, je porte une attention particulière au développement de la monnaie, en vue de mieux percevoir les réalités ethniques, les échanges, les changements politico-culturels, ainsi que les influences. Pour répondre à ces problématiques, mon projet de recherche s’articule en deux parties interdépendantes. En relation avec mon travail de recherche personnel, un premier volet entend étudier les conditions d’apparition des innovations dans les domaines ibères et celtibères, à l’âge du Fer. Une seconde partie sera consacrée au développement de projets au sein de la Casa de Velázquez : initier un programme collectif ayant pour objectif la mise en commun et la spatialisation des données archéologiques disponibles en péninsule Ibérique.

1) Les innovations : reflets d’un monde en mouvement
Tout d’abord, l’apparition de pratiques innovantes figure parmi les critères qui permettent de mesurer la transformation des sociétés. À l’âge du Fer, de nombreuses innovations modifient structurellement l’économie et la société (meule rotative, artisanat du métal, monnaie...). Ces nouveautés sont souvent étudiées au cas par cas, et cela au détriment d’une vision globale. Mon projet vise à appréhender la pluralité des innovations, les interactions qu'elles génèrent et les circuits qu’elles empruntent. Il s'agit de cerner le rôle et la combinaison de ces innovations dans l’évolution économique et sociale que vit l’Ibérie protohistorique. La monnaie, en tant qu’élément identitaire et marqueur économique, occupe une place importante au sein de la réflexion. À travers une approche pluridisciplinaire (archéologique, numismatique et économique), j’entends valoriser la singularité et la complexité des populations ibères et celtibères au regard des principales transformations qu’elles expérimentent. Pour ce faire, je souhaite adopter une méthodologie novatrice, à l’interface entre archéologie, informatique et modèles d’interprétation des données.

2) Atlas de la péninsule Ibérique protohistorique
En deuxième lieu, il s’agit d’instaurer les fondements d’un travail collaboratif axé sur la spatialisation de l’information et la mise en commun des données historiques et archéologiques avec l’élaboration d’un Atlas de la péninsule Ibérique protohistorique. Le développement d’un Système d’Information Géographique ibérique rejoint ce mouvement d’ensemble des humanités numériques. En raison du temps imparti, mes recherches se centrent sur le nord de la péninsule Ibérique. Fondé sur un inventaire des gisements archéologiques de l’époque préaugustéenne, l’ensemble des données recueillies constituera la source de mes réflexions concernant les notions d’échanges, de permanences et de métissages. Il sera ainsi possible de comparer les dynamiques monétaires aux autres évidences culturelles et matérielles, notamment le rôle des centres proto-urbains. 

Publications

Articles dans revue à comité de lecture
- Hiriart, E. (à paraître) : " Les agglomérations artisanales et l’apparition de l’usage monétaire dans le monde celtique (IIIe s. et début du IIe s. av. J.-C.)", RGZM-Tagungen, Mainz 2017.  
- Hiriart, E. (à paraître) : " Les monnaies à la croix, retour sur l’un des principaux monnayages de Gaule méridionale", Revue Belge de Numismatique.  
- Gruel, K., S. Nieto-Pelletier, M. Demierre et E. Hiriart (à paraître) : " Évaluation des indices de métallurgie monétaire au second âge du Fer ", Actes du colloque de l’AFEAF de Nancy.  
- Hiriart, E. (2016) : "Le monnayage cubiste, une série monétaire singulière entre Méditerranée et Atlantique", Bulletin de la Société Française de Numismatique, 71-05, 150-158.  
- Hiriart, E. (2016) : "Terre de confins, terre de liens ? L’estuaire girondin et ses marges à travers la monnaie (IIIe s. – Ier s. a.C.)", Aquitania, 31, 169-192.  
- Maurin, L., A. Bouet, E. Hiriart, G. Landreau et Chr. Sireix (2015) : "Saintes et Bordeaux, destins croisés", in Reddé M. et W. Van Andringa, dir. (2015) : La naissance des capitales de cités en Gaule Chevelue, Gallia, 72-1. 
- Hiriart, E. (2009) : "La circulation monétaire chez les peuples de la Garonne et de la Gironde jusqu’à l’époque augustéenne", Aquitania, 25, 383-388.  
- Hiriart, E. (2015): "Les sites majeurs de l'axe Aude-Garonne, une approche statistique, économique et monétaire", Les Gaulois au fil de l'eau. Actes du 37e colloque international de l'AFEAF, Montpellier 2013.
- Verdin, Fl., A. Dumas et E. Hiriart (2015) : "Entre terre et eau : le Médoc à l’âge du Fer", Les Gaulois au fil de l'eau. Actes du 37e colloque international de l'AFEAF, Montpellier 2013.
- Hiriart, E. (2015) : "Pratiques économiques et monétaires entre l’Èbre et la Charente (Ve-Ier s. a.C.)", Bulletin de l’AFEAF, 33. 
- Callegarin, L., E. Hiriart et V. Geneviève (2013) : "Production et circulation monétaire dans le Sud-Ouest de la Gaule à l’âge du Fer (IIIe-Ier s. a.C.)", Mobilités des hommes, diffusion des idées, circulation des biens dans l’espace européen à l’âge du Fer, Actes du 35e colloque de l’AFEAF, Aquitania, suppl. 30, 185-218.
- Callegarin, L., E. Hiriart et R. Hareau (2013) : "Les découvertes de monnaies préaugustéennes sur le site d’Eysses (Villeneuve-sur-Lot)", Mobilités des hommes, diffusion des idées, circulation des biens dans l’espace européen à l’âge du Fer, Actes du 35e colloque de l’AFEAF, Aquitania, suppl. 30, 351-358.
- Hiriart, E. (2010) : "L’apport de la cartographie à la compréhension des mécanismes et des flux monétaires protohistoriques dans le sud-ouest de la Gaule", http://isa.univ-tours.fr/modys/download/rd10_hiriart.pdf, décembre 2010.                          

Sans comité de lecture
- Chevillot, Chr. et E. Hiriart (2013) : "Enquête sur la découverte ancienne d’un trésor monétaire Gaulois dans le Sud du département de la Dordogne", Documents d’Archéologie et d’Histoire Périgourdines, Bulletin de l’ADRAHP (à paraître).

Articles de valorisation et de diffusion au grand public
- Hiriart, E. (à paraître) : " Regard croisé entre les dynamiques de peuplement et les pratiques économiques et monétaires en Gaule (IIIe – Ier s. a.C.)", L’Archéologue.
- Callegarin, L. et E. Hiriart (2013) : "Manifestations prémonétaires et premières monnaies en Gaule méridionale et en péninsule Ibérique", Monnaies gauloises, Dossiers d'Archéologie, 360, 12-19.
- Hiriart, E. (2012) : "Saint-Roch et la circulation monétaire régionale", Toulouse, Des Gaulois entre Méditerranée et Atlantique, ArchéoThéma, 21, mai – juin 2012, 40-43.
- Callegarin, L. et E. Hiriart (2011) : "Les découvertes monétaires pré-augustéennes de Villeneuve-sur-Lot", in Colin, A., Chr. Sireix et Fl. Verdin, dir. (2011), Gaulois d’Aquitaine, 40-41.


Autre travaux de diffusion :

Animation de stages, émission de radio, posters, conférences grand public, collaboration au montage d’expositions…