Emmannuelle Hellio

 

 

SOCIOLOGIE

Recherche postdoctorale

emmanuelle.hellio@casadevelazquez.org

PARCOURS ACADÉMIQUE ET PROFESSIONNEL

Mars 2019 - Février 2021 : Post-doctorat à l’Institut d’Investigations Sociales, UNAM, México

Janvier 2017 - Décembre 2018 : Post-doctorat au Mucem/Labexmed, Marseille

Septembre 2015 - Septembre 2016 : Création et coordination d’un catalogue de formation des acteurs de la santé mentale, au sein de l’association inCittà, animation d’un cycle de conférence.Mission d’enquête et de miseenlien auprès des acteurs de l’insertion professionnelle des personnes souffrant de troubles psychiques

Janvier - Octobre 2015 : Assistante de recherche au sein du programme européen TEMPER

Novembre 2008 - Décembre 2014 : Doctorat de sociologie sous la direction de Jocelyne Streiff-Fénart au laboratoire Urmis, Université de Nice. tel.archives-ouvertes.fr/tel-01127172/document Allocation de recherche du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche. Bourse du Social Science Research Council pour un échange doctoral franco-américain

2006-2007 : Master 2 Migrations Internationales Espaces et Sociétés, Laboratoire Migrinter, Université de Poitiers, Mention Bien

2005-2006 : Échange Erasmus à la Faculté de Sociologie et de Sciences Politiques de Grenade

2002-2005 : Institut d’Études Politiques de Grenoble section Politique et Economie Sociale, Mention Bien

2000-2002 : Hypokhâgne au Lycée Camille Guérin à Poitiers, Khâgne au Lycée Descartes à Tours

 

RECHERCHE EN COURS

PROJET DE RECHERCHE À LA CASA DE VELÁZQUEZ : Importer des femmes pour exporter des fraises ? Flexibilité du travail, canalisation des flux migratoires et échappatoires dans une monoculture intensive globalisée : le cas des saisonnières marocaines dans la fraisiculture andalouse.

Emmanuelle Hellio, docteure en sociologie, étudie les marchés du travail de l’agriculture industrielle. Formée à l'URMIS (Unité de Recherche Migrations Internationales et Société) puis au LEST (Laboratoire d'Economie et de Sociologie du Travail), elle tente de comprendre les imbrications de la classe, de la race et du sexe qui se trouvent au fondement de la condition saisonnière des ouvrièr·e·s agricoles étrangèr·e·s. Ses terrains de recherche portent sur l’intérim international et les programmes de migration saisonnière en Espagne, en France, au Mexique, au Canada et au Maroc.

Elle s'intéresse principalement aux difficiles conciliations entre le temps travaillé des "saisons" de l'agriculture industrialisée et celui de la reproduction de la vie, souvent concrétisées pour ces travailleur·se·s par un non accès au droit fondamental à vivre en famille.

 

PARTICIPATIONS À DES PROJETS DE RECHERCHE

Projet TEMPER : Temporary vs Permanent Migration, funded by the European Union’s Seventh Framework Programme.

ATRI, Mobil Hom(m)es : Habiter la mobilité en Méditerranée : formes, techniques, usages, normes, conflits, vulnérabilités. TELEMME-Centre N.Elias-LA3M-IDEMEC-LAP- COS-CIRTA-DESMID

Projet MIMED (2010-2013) : ANR, Lieux et territoires des migrations en Méditerranée, XIXème – XXIème siècles. Coorganisation de la journée des doctorants Mimed : La mise à l’écart en contexte migratoire, 29 novembre 2012, MMSH d’Aix.

Projet MIGRAGRI (2006-2009) : ANR Jeunes chercheurs 2005, Le travail des étrangers dans l’agriculture occidentale : construction européenne et évolution des modèles migratoires, coordonné par Swanie Potot.

Membre des réseaux MIGREUROP et AGROMIG

 

PUBLICATIONS
Liste sélective

Marché du travail agricole dans la fraisiculture andalouse

2018, avec Juana Moreno Nieto, Les fruits de la frontière, Plein Droit, 116 (21). 

2017, avec Juana Moreno Nieto, “Contrataciones en origen, deslocalización productiva y feminización del trabajo en la fresicultura del norte de Marruecos y el sur de España. Una historia en común», Revista Navegar. Revista de Estudos de E/Inmigraçao, 5 (3), p. n.c.  

2016, « “They know that you’ll leave, like a dog moving on to the next bin”. Undocumented male and seasonal contracted female workers in agricultural labour market of Huelva, Spain.» In Migration and agriculture. Mobility and change in the Mediterranean agriculture, de Castro, Corrado, Perrotta, Routledge.  

2013, « “We do not have women in boxes”: Flexibility and Seasonal Mobility of Female Farm-workers Between Morocco and Andalusia ». In Seasonal Workers in Mediterranean Agriculture. The Social Cost of Eating Fresh, Jörg Gertel et Sarah Ruth Sippel, Routledge.  

2013, « Futur simple et futur compliqué. Travailleurs étrangers en transit dans la roue saisonnière espagnole ». Hommes et migrations (1301), janv-mars, hommesmigrations.revues.org/1896 


Marché du travail agricole dans les Bouches du Rhône 

2020, avec Castracani, L., Décosse, F., Mésini, B. & Moreno Nieto, J. (2020). Salariés agricoles détachés : quelques leçons de la crise sanitaire. Plein droit, 127, 9-15. https://doi.org/10.3917/pld.127.0011 


Frontières et trajectoires migratoires 

2019, « Au-delà du gilet de sauvetage, le temps long des migrations », Carnet hypothèse MucemLab. 

2012, « De Kaboul à Calais, l’itinéraire d’un réfugié afghan » in Atlas des migrants en Europe, Migreurop dir. Clochard et al. 1 vol. Paris, France: A. Colin : 30, 122-123. Paru en anglais chez New Internationalist.  

 

MOTS-CLÉS

Sociologie du genre, du travail et des migrations ; globalisation agroalimentaire ; utilitarisme migratoire ; programmes de migration temporaire 

 

PODCASTS
24/02/2020 - 35 min 5 s - Espagnol