Dorothée DELACROIX

Dorothée Delacroix
31 ans
Docteure en anthropologie sociale et historique
Chercheure associée au LESC (Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparée)
UPOND-CNRS, UMR 7186
Mail : dorothee.delacroix@casadevelazquez.org 





Parcours universitaire

2015 : Qualification aux fonctions de maître de conférences (section 20).
2010 – 2014 : Doctorat en Anthropologie sociale et historique. Université Toulouse 2 Jean-Jaurès. 
Titre de la thèse : Ethnographie des mémoires de la guerre au Pérou. Vivants, morts et souffrants dans les communautés paysannes andines, sous la direction de Marlène Albert-Llorca et Valérie Robin Azevedo. Félicitations du jury à l’unanimité.
2009 – 2010 : Master 2 Recherche en Anthropologie sociale et historique. Université Toulouse 2 Le Mirail (UTM), mention Très Bien. Classée 1ère, obtention d'une allocation de thèse. 
2008 – 2009 : Master 1 en Anthropologie, UTM, mention Bien ; Licence 3 de Philosophie en double cursus.
2007 – 2008 : Licence 3 d’Ethnologie, UTM, mention Bien ; Licence 2 de Sociologie en double cursus.
2006 – 2007 : DU Sciences de l’information et de la communication à l’étranger, Université de Rennes 1 – CUCHS de Guadalajara (Mexique), mention Très Bien.

Contrats, prix et financements

2016 : Lauréate du Prix de thèse de l’Institut Universitaire Varenne, catégorie Démocratisation, justice transitionnelle et sortie de conflit.
2015 – 2016 : ATER au département d’Anthropologie, Université Paris Ouest Nanterre La Défense.
2013 : Aide à la mobilité des doctorants de l’Institut des Amériques, pôle Sud-Ouest.
2010 – 2013 : Contrat Doctoral Unique avec charges d’enseignement, Université de Toulouse 2.
2009 : Lauréate du concours régional de film court étudiant, CROUS de Midi-Pyrénées, 1er prix du jury à l’unanimité.
2009 : Subventionnée par le Fond de Solidarité des Initiatives Étudiantes de l’UTM et le CROUS de Midi-Pyrénées pour le projet : Les briqueteries de Huachipa. Exposition photo itinérante en Midi-Pyrénées sur le thème du travail des enfants au Pérou (auteure des photographies).
2008 – 2010 : Bourse de Master sur critères universitaires.
2006 – 2007 : Bourse Ulysse du Conseil régional de Bretagne pour une année d'études au Mexique.

Recherches en cours

Impacts sociaux et culturels de l'ouverture des fosses communes. Pour une anthropologie de la mort de masse en contexte espagnol.

Mes travaux portent sur les exhumations des disparus de la Guerre civile espagnole et visent à éclairer les reconfigurations de l'économie mortuaire inhérentes à ce phénomène. La récupération des corps exhumés, de même que les conditions relatives à leur première inhumation, impliquent de profondes transformations du rapport au deuil, au corps et à la conception de la personne, comme j'ai déjà pu l'appréhender dans le cas du Pérou post-conflit. A partir d'enquêtes ethnographiques menées en Navarre et dans le Pays basque, j’étudie les modalités de ré-inhumation mais aussi les « bricolages » rituels qui s'organisent en l’absence de corps lorsque les campagnes de fouille échouent. L’expérience sociale et culturelle inédite que constituent ces exhumations confronte la société non seulement à son passé politique mais aussi à ce que signifie symboliquement ce marquage macabre du territoire. J’analyse donc également le rôle social et le devenir des silences et des rumeurs autour de ces lieux tabous qui font soudainement irruption dans la sphère publique et médiatique au moment de leur ouverture. Mes recherches ont ainsi pour ambition de contribuer à renouveler les interrogations sur la gestion des séquelles du passé de violence dans un contexte de profonde transformation du travail rituel de construction du mort et de sa mémoire.

Publications récentes

Direction de numéro de revues 
- « Impacts des réparations aux victimes de violences politiques », (dossier coordonné avec V. Robin Azevedo), Problèmes d’Amérique latine, numéro accepté, parution prévue fin 2016.

Articles dans des revues à comité de lecture
- « Une colombe pour quelle paix ? Agenda politique et polysémie monumentale dans les Andes péruviennes : de l’utilité d’un symbole labile », Problèmes d'Amérique latine, article accepté en mai 2016.
- « “Somos Peruanos y limpios“: discursos y prácticas en torno al monumento El Ojo que llora de Llinque, Apurímac », Bulletin de l’Institut Français d’Études Andines, 43 (2), 2014, pp. 227-244. [en ligne : http://bifea.revues.org/5203 ]

Chapitres d’ouvrages 
- « Sortir de prison : revenir de la mort. Marquage du corps et de l’âme à travers l’expérience carcérale au Pérou », dans Losonczy A-M. et Robin Azevedo V. (éd.), Retour des corps, parcours des âmes. Exhumations et deuil collectif dans le monde hispanique, (Paris, Petra éditions), 2016, pp. 173-201.
- « Le terroriste et la victime : deux catégories hermétiques ? Complexité des mémoires de la guerre civile au Pérou à travers l’usage des monuments aux morts », dans Duterme C., Giraldou M. et Mira A. (éd.), Mauvais sujets dans les Amériques, (Toulouse, Ed. Méridiennes), 2016, pp. 61-76.

Autres publications
- Entretien pour la Revue Interdisciplinaire de Travaux sur les Amériques / « Le terme de “fosses communes“ englobe des lieux très hétérogènes ». Entretien avec Dorothée Delacroix », par Bruno Hervé, Revue Interdisciplinaire de Travaux sur les Amériques, n°9, « (In)sécurités dans les Amériques : schèmes idéologiques, politiques publiques et réalités citoyennes », 2016. [en ligne : http://www.revue-rita.com/]
- Compte-rendu / Coloquio internacional « Impactos de las reparaciones a las víctimas en las sociedades postconflicto. Memoria de los cuerpos, conmemoración y patrimonialización », Bulletin de l’Institut Français d’Études Andines, 44 (3), 2014, pp. 489-493. [en ligne : https://bifea.revues.org/7731 ]