Nicolas BERJOAN

36 ans
Agrégé d’histoire
Université d’Aix-Marseille-UMR Telemme




Parcours universitaire et expérience professionnelles

1999 : Diplômé de l’IEP d’Aix-en-Provence, section sciences politiques.
2000 : DEA d’histoire à l’Ecole des hautes études en sciences sociales.
2002 : Agrégation d’histoire.
2002-2005 : Professeur agrégé dans les académies de Lyon, d’Amiens, et d’Aix-Marseille.
2005-2008 : ATER à l’université d’Aix-Marseille
2007 : Doctorat d’histoire, « Sem i Serem [Nous sommes et nous serons] ? » Régionalisme et identités dans le Roussillon contemporain 1780-2000, sous la direction de Marie-Vic Ozouf-Marignier (EHESS) et Manuel Martí (universitat de València).
2008-2014 : PRAG à l’université d’Aix-Marseille.
2011 : Master 2 de philosophie, « Apologie de l’homme dédoublé. La philosophie antique dans l’œuvre politique de Benjamin Constant » sous la direction d’Alonso Tordesillas (université d’Aix-Marseille).

Recherche en cours

Mon projet post-doctoral s’intitule « Administrer une culture minoritaire. Ventura Gassol et la Conselleria de Cultura de la Generalitat de Catalunya (1931-1934) ». Son ambition est double. Il s’agit d’abord de comprendre comment se construit, autour du personnage de Ventura Gassol, le conseiller à la culture de la Generalitat de Catalunya restaurée en avril 1931, une administration dans un contexte de pénurie budgétaire et d’urgence politique. Quels réseaux et quelles ressources ce poète devenu ministre mobilise-t-il pour la faire fonctionner, et quels objectifs lui assigne-t-il quand ses moyens sont comptés ?
Mais, au-delà de cette histoire sociale des institutions, il veut aussi s’intéresser au contenu des actions menées par la Conselleria. Saisir comment elle s’efforce de définir et de diffuser une culture nationale catalane. Entendre comment elle soutient l’émancipation d’un champ littéraire catalan autonome, et par là observer une politique culturelle visant à accélérer le renversement linguistique qui sortira le catalan de son statut de langue minorisée entre la fin du XIXe siècle et la Guerre civile.

Dans la lignée de mes recherches précédentes ce projet sera mené dans une perspective d’histoire comparée et d’histoire croisée, afin d’internationaliser l’histoire du nationalisme catalan. Aussi l’articulation ou l’opposition de la politique culturelle impulsée par la Conselleria avec celle décidée par le gouvernement républicain de Madrid sera-t-elle étudiée avec une attention particulière. De même que les efforts faits par la Conselleria afin de rendre visible la culture catalane à l’étranger, notamment par le biais des amitiés occitanistes de l’entourage de Ventura Gassol.

Publications récentes

•    L’identité du Roussillon. Penser un pays catalan à l’âge des nations (1780-2000), Perpignan, Éditions du Trabucaire, 2011, 370p.
Prix Méditerranée-Roussillon du Centre Méditerranéen de Littérature 2012.

•    « Vérité en deçà, erreur au-delà ». Le Roussillon, ses intellectuels, et le nationalisme catalan », Bulletin d’histoire contemporaine de l’Espagne, 47, 2012, pp.231-246.