Aude PLAGNARD

26 ans
Agrégée d’espagnol
Université Paris-Sorbonne (Paris IV)
Mail : aude.plagnard@casadevelazquez.org




Parcours universitaire et expérience professionnelle

Depuis 2011 : Contrat doctoral (Paris-Sorbonne), thèse (dir. du professeur Mercedes Blanco)
2010-2011 : Master II d’Espagnol (Paris-Sorbonne, dir. du professeur Mercedes Blanco) / séjour à Pise, SNS
2010 : Agrégation
2008-2009 : Master I d’Espagnol (Paris-Sorbonne, dir. du professeur Mercedes Blanco) / séjour à Madrid (UCM)
2007-2008 : Licence d’Espagnol, Université Paris-Sorbonne
2007-2011 : Scolarité à l’ENS de la rue d’Ulm (LILA), diplôme mention Études Hispaniques
2005-2007 : Hypokhâgne & Khâgne (Lycée Louis-le-Grand, Paris), équivalence de Licence II en Espagnol et en Histoire à l’Université Paris-Sorbonne

Recherches en cours

Thèse « Vers un nouveau modèle d’épopée historique en Espagne et au Portugal, autour des œuvres d’Alonso de Ercilla et de Jerónimo Corte-Real (1569-1589) »

Si le récit d’actualité a inspiré les poètes de toute l’Europe à la Renaissance, l’épopée espagnole et portugaise en fit un sujet de prédilection. L’œuvre de deux auteurs d’épopées historiques, l’espagnol Alonso de Ercilla et le portugais Jerónimo Cotre-Real, montre que la pratique du genre dans les deux pays et dans les deux langues fut étroitement liée, teintée d’imitations et d’émulations réciproques. En 1569, 1578 et au cours des années 1580, il publient ou préparent chacun une épopée et approfondirent progressivement leur maîtrise du genre sous une forme nouvelle et originale. Les relations d’intertextualité entre ces six épopées et avec le poème de Luís de Camões, Os Lusíadas (1572), œuvre majeure du genre en Europe, s’y manifestent de façon croissante. Faire connaître les faits d’armes lointains sans s’écarter de la vérité historique ; offrir un récit plus varié pour lequel la seule matière historique ne saurait suffire et devrait être épaulée par des épisodes merveilleux ; mêler à l’héroïsme une conception tragique de l’amour et à son expression lyricisante à la fin de leur œuvre : telles sont les trois étapes de l’évolution de ce modèle ibérique. Son élaboration permet aux poètes de tenir un discours original dans le champ de l’historiographie. En particulier, leurs poèmes ne se laissent pas réduire à un discours monolithique en faveur de leurs nations et font apparaître au contraire, à l’instar de la tradition épique depuis Homère, les situations de crise qui accompagnent certains des grands événements de l’expansion territoriale espagnole et portugaise.

Membre du groupe de recherche Civilisations et Littératures d’Espagne et d’Amérique du Moyen-Age aux Lumières 3 (EA 4083, Paris-Sorbonne)
Participation au projet Eurolab, « Dynamique des langues vernaculaires dans l’Europe de la Renaissance. Acteurs et lieux » (ANR-DFG, Lille et de Munich).
Participation au projet d’édition numérique des textes de la polémique gongorine dans le cadre du Labex OBVIL (Paris-Sorbonne).
Membre de la Société des Hispanistes Français.
Membre de l’Asociación Internacional del Siglo de Oro.
Membre de la Renaissance Society of America.

Principales publications

« La fable historiographique dans la Première partie de la Araucana d’Alonso de Ercilla, 1569 », L’Âge d’Or. Image dans le monde ibérique et ibéro-américain, numéro coordonné par Marie Blanche Requejo et Fabrice Quéro.

« Le portugais et la cour des Habsbourg d’Espagne : usages nobiliaires, circulations écrites et pratiques littéraires », Les cours : Lieux de rencontre et d’élaboration des langues vernaculaires à la Renaissance (1480-1620), Eurolab, volume 4, Droz (Genève), à paraître à l’automne 2014.

« La Felicísima Victoria de Jerónimo Corte-Real: Lepanto en la encrucijada de España y Portugal », José Lara Garrido et Raúl Díaz Rosales (ed.), El canto de Calíope. Recepción y canon de la épica culta española, Anejos de Analecta Malacitana (nº 87), Málaga, à paraître.

« La boutique lyonnaise de Guillaume Roville, creuset des langues romanes (latin, français, toscan, castillan) », E. Kammerer, E. Rajchenbach-Teller et A. Plagnard, Les ateliers d’imprimeurs, lieux d’expérimentation des langues vernaculaires en Europe (fin XVe — XVIe siècles), Eurolab, volume 1, Droz (Genève) à paraître à l'automne 2014.

« Fortuna de Jerónimo Corte-Real en España: la traducción del Segundo cerco de Diu de Pedro de Padilla », Criticón, n° 116, 2012, p. 137-145.

« Cautivas cristianas y enamorados turcos: el tratamiento épico de unos infortunios náuticos en la guerra de Chipre », La poesía épica en el siglo de oro, Rodrigo Cacho (coord.), Criticón (Toulouse), n° 115, 2012, p. 125-145.

« Valence héroïque : premiers poèmes épiques espagnols de la fin du règne de Charles-Quint (Nicolás Espinosa et Francisco Garrido de Villena, 1555) », Les poètes de l’Empereur. La cour de Charles-Quint dans le renouveau du XVIe siècle, Mercedes Blanco et Roland Béhar (coord.), paru dans e-Spania (Paris), juin 2012.

« Homero hecho ya español ou la traduction comme événement. Poèmes antiques et italiens en vers espagnols (1549-1556) », Tres momentos de cambio en la creación literaria del siglo de oro, Mercedes Blanco (coord.), paru dans les Mélanges de la Casa de Velázquez (Madrid), numéro (42) 1, 2012, p. 17-34.

« El Polifemo de Góngora: una poética de la seducción », Criticón (Toulouse), n° 111-112, 2011-2012, p. 261-271.

Compte-rendu de l’ouvrage El duque de Lerma. Poder y literatura en el Siglo de Oro, Juan Matas Caballero, José María Micò Juan y Jesús Ponce Cárdenas (coords), Madrid, Centro de Estudios Europa Hispánica, 2011, Criticón (Toulouse), n° 111-112, 2012, p. 291-295.

Éditions
Faria e Sousa, Manuel de, Lusiadas de Luis de Camoens, principe de los poetas de España comentadas (fragments), Madrid, édition numérique en préparation dans le cadre du projet Pólemos (LABEX OBVIL, Paris Sorbonne).

Principales communications

10 octobre 2013, Journée d’études « Au cœur des savoirs : dialogue entre Histoire et Littérature en Espagne aux XVIe et XVIIe siècles » (Paris Est — Marne-la-Vallée), « La poésie épique : une autre historiographie ? ».

27 juin 2013, Colloque « O Renascimento Português: Desafios e Novas Linhas de Investigação », San Peter’s College (Oxford), « A prática luso-espanhola da épica no Renascimento: geografias épicas nas obras de Jerónimo Corte-Real, Alonso de Ercilla e Luís de Camões ».

17 octobre 2012 : Colloque « Dom Henrique e as múltiplas dimensões do poder no século XVI », Universidade de Évora — CIDEHUS (Évora), « O Segundo cerco de Diu de Jerónimo Corte-Real, epopeia cortesã dos partidários de D. Henrique (1562-1580)? ».

10 décembre 2011 : Colloque « Les poètes de l’Empereur. La cour de Charles-Quint dans le renouveau littéraire du XVIe siècle », Mercedes Blanco et Roland Béhar (org.), Paris-Sorbonne — EHEHI (Paris) : « Valence héroïque : premiers poèmes épiques espagnols de la fin du règne de Charles-Quint (Nicolás Espinosa et Francisco Garrido de Villena, 1555) ».

Organisation d’événements scientifiques

Janvier 2008-juin 2013 : organisation du séminaire « Promenades hispaniques » à l’ENS de la rue d’Ulm, en collaboration avec Mélanie Jecker.

16 mai 2014 : Séminaire « Modèles romains dans l’épopée ibérique au XVIe siècle », dans le cadre du séminaire « Rome vue d’Espagne » (dir. Mercedes Blanco), Paris-Sorbonne, CLEA 3. Participants : Hélio Alves (Universidade de Évora), Roger Friedlein (Ruhr Universität), Aude Plagnard (EHEHI, Paris-Sorbonne).

 

Mots Clefs

Épopée espagnole et portugaise, modèle générique, imitation, récit d’actualité.
Alonso de Ercilla, Jerónimo Corte-Real. Diu, Lépante, Inde, Chili, Araucans.