Adrienne HAMY

25 ans
Agrégée de lettres classiques

Université Paris Diderot – Paris 7 ED 131 & Ecole Pratique des Hautes Etudes ED 472 ; (EA 4410 CERILAC)
Mail : adrihamy@gmail.com



Parcours universitaire et expériences professionnelles


2012-2014 : Allocataire monitrice (AMN) de latin à l’Université Paris Diderot – Paris 7

Mai 2013 : Boursière de la Scuola Normale Superiore de Pise

Depuis 2012, doctorat en cours sous la codirection de M. le Professeur Jean-François Cottier (Paris Diderot – Paris 7) et de M. le Professeur Patrick Henriet (Ecole Pratique des Hautes Etudes). Le projet de recherche est intitulé : Les sermons mariaux de Juan Gil de Zamora (OFM, ca. 1240 - ca. 1318) : édition, traduction, commentaire, étude philologique, littéraire et historique.

2011-2012 : Lectrice de français à Jesus College et Christ’s College, Cambridge

2010-2011: Master 2 de lettres classiques (Université Paris Sorbonne – Paris 4), hagiographie hispanique

2009-2010 : Agrégation de lettres classiques

2008-2009 : Master 1 de lettres classiques (Université Paris Sorbonne – Paris 4), encyclopédisme wisigothique

2008 : Admission à l’Ecole Normale Supérieure – Rue d’Ulm en tant qu’étudiante (EAPD), Département des Sciences de l’Antiquité

Recherches en cours


L’édition, la traduction et le commentaire des sermons mariaux latins inédits du franciscain Juan Gil de Zamora (ca. 1240 - ca. 1318), proche d’Alphonse X de Castille (1221-1284), précepteur de son fils le futur Sanche IV (ca. 1258 - 1295) et Ministre Général de la Province franciscaine du Portugal, constituent le cœur de mes travaux de recherche.

En effet, le Zamoran est l’un des derniers auteurs latins d’envergure du Moyen Âge hispanique et repose pourtant dans la pénombre de l’Histoire. La transmission de ses œuvres, qui comprennent aussi bien une gigantesque histoire naturelle que des traités rhétorique, épistolaire, biblique, marial, des ouvrages historiques, hagiographiques et liturgiques, est complexe et parfois chaotique, autant que le contexte politique et théologique dans lequel il évolua.

Ses sermons s’insèrent dans une ambitieuse entreprise encyclopédique, exégétique et didactique, au sein des réseaux du roi lettré et du mouvement franciscain en pleine expansion. La recherche sur leur support et diffusion manuscrits et leur étude pluridisciplinaire apportera quelque lumière sur l’introduction de l’ordre des frères mineurs en terre ibérique, sur la prédication hispanique de langue latine et sur la dévotion mariale à son âge d’or, en témoignent les Cantigas de Santa María alphonsines dont Juan Gil est souvent désigné comme l’inspirateur.

Communications et Publications

Memini. Travaux et Documents, Société des Etudes Médiévales du Québec : « ‘Micas collegi, spicas coadunaui.' Sources d'un encyclopédiste franciscain castillan du XIIIe siècle (Iohannes Aegidius Zamorensis, ca. 1241-1318) », en cours

Studia Zamorensia, UNED Zamora : « Juan Gil de Zamora, Apis Dei : hallazgos homiléticos y propuestas », en cours

Université Paris Diderot – Paris 7 : « Septièmes Journées Doctorales LLSHS. 5 et 6 juin 2014. Passages, passeurs ». Titre de l’intervention : « Juan Gil de Zamora, passant, passeur, pasteur », publication en cours

Communication : Syddansk Universitet, Centre d’Etudes Médiévales (Odense, Danemark) : « Surprises from the Past ? The impact of modern discoveries of ancient and medieval texts. Medieval Symposium 2013, SDU Odense, 11-12 November ». Titre de l’intervention : « Juan Gil of Zamora in Silesia and Moravia »

Compte-rendu : Revue des Etudes Augustiniennes : Hymnodia Hispanica, Turnout, 2010 (954 p., édition critique par  J. Castro Sánchez des hymnes hispaniques liturgiques en latin des V-XIIèmes siècles).

Mots clés

Homilétique ; mariologie ; encyclopédisme ; ordres mendiants ; réseaux intellectuels ; Alphonse X ; Sanche IV ; péninsule ibérique ; édition critique.