Roxane CHILÀ

28 ans
Agrégée d'histoire
Université Paul Valéry - Montpellier III & Università degli Studi di Napoli Federico II CEMM (EA 4583)
Mail : roxane.chila@casadevelazquez.org


Parcours universitaire et expériences professionnelles


2009-2012 : doctorante contractuelle à l’Université Paul Valéry – Montpellier III
janvier 2012 boursière de l’Ecole française de Rome
juin 2011 : boursière de la Casa de Velázquez
septembre-octobre 2010 : boursière de l’Ecole française de Rome
Depuis 2009 doctorat en cours sous la cotutelle de M. le Professeur Patrick Gilli (Montpellier III Paul Valéry) et de M. le Professeur Francesco Senatore (Università degli Studi di Napoli Federico II). Le projet de recherche est intitulé La société curiale et Naples, capitale d’Alphonse le Magnanime (1442-1458)
2009 : Master 2 Histoire et archéologie comparée des sociétés médiévales à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon (Université de Lyon)
2008-2011 : Membre du laboratoire junior VilMA (Histoire comparée des villes au Moyen Age. Territoires, réseaux, identités) de l'Ecole Normale Supérieure de Lyon et du CIHAM (UMR 5648)
2008 : Agrégation d’histoire (rang : 10/83)
2006 : Master 1 Histoire et archéologie comparée des sociétés médiévales à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon (Université de Lyon)
2005 : Licence Sciences des sociétés et de leur environnement, mention Histoire à l’Université Lumière Lyon 2
2004 : Admission à l’Ecole Normale Supérieure – Lettres et Sciences Humaines section Sciences Humaines (rang : 38/39)

Recherches en cours

Mon projet de recherche doctorale porte sur les individus d’origine ibérique composant l’entourage d’Alphonse le Magnanime en Italie méridionale, ou arrivés dans son sillage, suite à la conquête de Naples par ce roi d’Aragon en 1442. Il s’agit de proposer une étude inédite et approfondie de ce groupe perçu comme cohérent par les Italiens, à travers la constitution d’une base de données prosopographique. Mais plus largement, ce projet s’inscrit dans un travail élargi sur la cour de Naples dans ses dimensions matérielles, institutionnelles et sociales. Cette société curiale napolitaine au milieu du XVe siècle est une société de migrants qui s’installent en ville. Ainsi, société curiale et société urbaine napolitaine sont des entités qui se recouvrent en partie, et qui peuvent être concurrentes ; c’est pourquoi il importe aussi d’étudier en termes d’histoire urbaine les conséquences de cet important flux migratoire en provenance des territoires de la couronne d’Aragon à Naples. Les sources mobilisées sont variées, de façon à suppléer à la destruction des archives aragonaises de Naples : archives de la couronne d’Aragon, correspondances diplomatiques, registres notariés napolitains et catalans, littérature humaniste etc.

Publications


« “Il y en a plein la ville !” Eléments pour une histoire des Catalans à Naples à partir du règne d’Alphonse le Magnanime », dans C. Quertier, R. Chilà, N. Pluchot (ed.), Arriver en ville, les migrants en milieu urbain au Moyen Âge, Paris, Publications de la Sorbonne, à paraître en 2012.

« Les portraits humanistes d’Alphonse le Magnanime : une réélaboration des stéréotypes de la royauté au XVe siècle », H. Ménard, C. Courrier (ed.) dans Miroir des autres, reflet de soi : stéréotypes, politique et société dans le monde romain, vol. 2, sous la direction, Paris, Ed. Michel Houdiard, à paraître en 2013.

Mots clés


Couronne d’Aragon ; royaume de Naples ; cour ; société curiale ; élites ; prosopographie ; institutions ; migrations ; capitale ; histoire urbaine.