Clara-Ilham ALVAREZ-DOPICO

Exposition commémorative du cinquantième anniversaire de la Casa de Velázquez, 1979

33 ans
Docteur en Histoire de l’Art
Membre du Seminaire d’Études Arabo-Romanes de l’Université d’Oviedo et du Laboratoire « Histoire des économies et des sociétés méditerranéennes » de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis
Mail : clara-ilham.alvarez-dopico@casadevelazquez.org

Parcours universitaire et expériences professionnelles

2011 : Bourse post-doctorale « André Chastel » de l’Académie de France à Rome et l’Institut National d’Histoire de l’Art
2010 : Doctorat en Histoire de l’Art de l’Université Paris IV
2003-2006 : Bourses doctorales (Casa de Velázquez de Madrid, Institut Français d’Archéologie Orientale du Caire, Institut Français d’Études Anatoliennes d’Istanbul, Ecole Française d’Athènes, Institut Français du Proche Orient de Damas et Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain de Tunis)
2002 : DEA en Histoire de l’Art Islamique de l’Université Paris IV
2001 : Maîtrise en Histoire de l’Art de l’Université d’Oviedo
------------------
2012 : Chercheur post-doctorale du Ministère des Affaires Étrangères espagnol, rattachement à la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis
2012 : Enseignante vacataire au Département d’Histoire de la Faculté des Lettres de La Manouba, Tunisie
2011 : Chercheur au Musée National de la Céramique et des Arts Somptuaires « González Martí » de Valence (avril – octobre)
2007-2009 : Enseignante contractuelle à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de l’Université de Tunis

Recherches en cours

Construction de savoirs et naissance de disciplines à l’ombre des communautés religieuses dans la Tunisie du XVIIIe siècle

Ma recherche porte sur le milieu artistique et culturel de la communauté chrétienne de Tunis au XVIIIe siècle, notamment de l’entourage de l’hôpital espagnol de Saint Jean de Mathe, fondé par la province trinitaire de Castille dans la ville de Tunis en 1720. Il est intéressant de mettre l’accent sur la circulation d’œuvres d’art et d’objets somptuaires favorisée par la présence de cette fondation espagnole. La transmission de modèles, d’usages et de pratiques en Méditerranée occidentale se révèle être une réalité extrêmement riche et variée dans ses motivations, ses circonstances et ses conséquences. D’autre part, je m’intéresse aux discours contemporains qui appréhendent la réalité de la régence beylicale de Tunis et construisent des savoirs, notamment aux écrits du trinitaire fray Francisco Ximénez de Santa Catalina (1686-1760), fondateur de l’hôpital espagnol et son administrateur jusqu’en 1735.

Publications

Empreintes espagnoles dans l’histoire tunisienne, études réunies par SADOK BOUBAKER et CLARA ILHAM ÁLVAREZ DOPICO, Gijón, Editorial Trea - Colección Bibliotheca Arabo-Romanica et Islamica - vol. 6, 2011.

Articles

• « La religiosité au quotidien : la captivité à Tunis à travers les écrits de fray Francisco Ximénez (1720-1735) », Cahiers de la Méditerranée. Captifs et Captivité en Méditerranée à l’époque moderne, sous presse.
• « Bells tolling over the medina. The Chapel of the Saint John de Matha Trinitarian Hospital in Tunis », STEPHEN M. CAFFEY et MOHAMMAD GHARIPOUR (dirs.), Non Islamic Sacred Sites in Muslim Territories, Leiden, Brill, sous presse.
• « Tradition et rénovation dans la production céramique tunisienne d’époque coloniale. Le cas d’Élie Blondel, le Bernard Palissy africain », CHARLOTTE JELIDI (dir.), Les villes maghrébines à l’époque coloniale : urbanisme, architecture, patrimoine (XIXe – XXe siècles). Contribution, par l’archive, au renouveau de l’historiographie, Paris (Éditions Karthala - IRMC), sous presse.
• « De Talavera de la Reina à Qallaline. La datation de la production tunisoise à partir des importations céramiques », IX Congrès de la Association Internationale d’Etude de la Céramique Médiévale en Méditerranée, Venise, Université Ca’Foscari, 2012, pp. 529-534.
• « La Colonia Trinitaria de fray Francisco Ximénez : source pour la Relation du médecin marseillais Jean-André Peyssonnel », S. Boubaker et C. Alvarez (dirs.), Empreintes espagnoles dans l’histoire tunisienne, 2011, pp. 101-163.
• « L’Alhambra de Girault de Prangey », Voyage en Andalousie avec Girault de Prangey, Le Blanc, ABMB, 2011, pp. 45-60.
• « La marqueterie céramique dans la Tunisie mouradite
(XVIIe siècle) », Liño. Revista anual de Historia del Arte, 17, 2011, pp. 81-90.
• « Textos moriscos de Túnez » et « Proceso inquisitorial contra Yuçe de la Vaçía, 1495 », Memoria de los moriscos. Escritos y relatos de una diáspora cultural. Catálogo de la exposición, Biblioteca Nacional de España, Madrid, SECC, 2010, pp. 170-172, 238-241, 331 et 340.
• « Vino y tabernas en el Túnez beylical (siglo XVIII) a través de los relatos de viajeros, diplomáticos y religiosos », Cuadernos de Estudios del Siglo XVIII, 19, 2009, pp. 203-241.
• « Le mihrab de la Grande Mosquée de Testour. Une affirmation d’hispanité », Présence morisque et vie quotidienne en Méditerranée et en Amérique Latine, Tunis, Fondation Temimi, 2005, pp. 45-59.