Les dieux d'Homère

Questionner l'anthropomorphisme chez Homère et au-delà

12SEPTEMBRE - 13SEPTEMBRE 2016
Madrid
Journée d'étude

Coord. : Miguel HERRERO DE JÁUREGUI (Universidad Complutense de Madrid), Corinne BONNET (Université Toulouse - Jean Jaurès), Gabriella PIRONTI (Università degli Studi di Napoli Federico II)
Org. : Universidad Complutense de Madrid (Departamento de Filología Griega y Lingüística Indoeuropea / Instituto Universitario de Ciencias de las Religiones), École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid)
Coll. : Leverhulme Trust (Royaume Uni), Université Toulouse – Jean Jaurès

Lieu de la manifestation :
Casa de Velázquez
C/ Paul Guinard, 3
28040 Madrid


Entrée libre et gratuite

Présentation

On a traditionnellement accusé Homère d’anthropomorphisme, mais une analyse serrée des textes montre qu’il s’agit là d’une lecture hâtive et réductive des poèmes. D’une part, la forme humaine n’est qu’une des manifestations possibles des puissances divines et, d’autre part, à bien y regarder, le recours à une apparence humaine s’inscrit dans une stratégie de représentation du divin qu’il convient de cerner plus finement. En partant des textes homériques, mais en élargissant si besoin à d’autres auteurs ou corpus (textuels et iconographiques), on s’efforcera de comprendre les ressorts, les limites et les effets de l’anthropomorphisme, ses alternatives (thériomorphisme, poly- ou diamorphisme, aniconisme, etc.), la manière dont il se traduit en mots, en actions, en émotions, en images, dans un cadre individuel ou collectif, sans oublier les réactions qu’il suscite dans les récits épiques et au-delà. Il s’agira en effet d’interroger également les critiques que dès l’Antiquité ont été adressées aux dieux d’Homère, afin de saisir d’une manière renouvelée les ressorts, les limites, et les effets dans la longue durée, de cette véritable construction qu’est l’anthropomorphisme.

PODCASTS
03/10/2016 - 29min 17s - Espagnol