Écritures exposées - Discours, matérialités et usages dans l'Europe du Sud (XIVe-XXIe siècles)

(III) De l’auteur au lecteur

9MAI - 10MAI 2016
Alcalá de Henares
Séminaire

Coord. : Antonio CASTILLO GÓMEZ (Universidad de Alcalá), Christine RIVALAN GUÉGO (Université Rennes 2)
Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Grupo de Investigación «Lectura, Escritura, Alfabetización» y Seminario Interdisciplinar de Estudios sobre Cultura Escrita (SIECE) (Universidad de Alcalá), EA 3206 (CELLAM, Université Rennes 2)

Lieu de la manifestation:
Universidad de Alcalá - Colegio Mayor de San Ildefonso
Sala de Conferencias Internacionales
Plaza de san Diego, s/n
28801 Alcalá de Henares (Madrid)


Entrée libre et gratuite

Présentation

L’objet de ce programme de recherche est l’étude des usages et significations des productions écrites diffusées dans des lieux publics. Dans ces cas précis, c’est toutela société – depuis les plus alphabétisés jusqu’aux analphabètes – qui est interpelée par tous les épigraphes, enseignes, édits, affiches, libellés, graffiti, livres ou feuilles volantes qui sont fixés sur les murs, distribués dans les rues et sur les places ou vendus par des colporteurs, sur des étals ambulants ou dans les kiosques ; et également, quand l’écriture devient visible avec des intentions diverses, dans différents espaces tout aussi publics (églises, écoles, cimetières ou musées, par exemple). Dans ces situations, l’écriture exposée est à l’origine d’un acte de communication dont le sens est affecté par le caractère ouvert et simultané des lieux où elle se manifeste, par les différentes matérialités où s’inscrit le texte – permanentes ou éphémères – et par une réception qui se fait normalement en passant. 

Ce troisième séminaire propose une réflexion sur les auteurs (lorsque cela sera possible) et les émetteurs des différents types d’écritures exposées, c’est-à-dire les institutions ou les particuliers qui les ont promu ou utilisé, ainsi que sur les médiateurs, dont le rôle est fondamental pour comprendre ses modalités de diffusion et de réception. Ainsi, cette approche des écritures exposées se fera depuis une perspective qui prendra en compte l’interaction autant entre scripteurs et usagers, que entre auteurs et lecteurs.