Privauté, gouvernement et souveraineté

Castille, XIIIe-XIVe siècle

  • 27 €
  • 2020
  • ISBN 9788490962602
  • 294 p.
  • 17 x 24 cms.
  • Paperback
  • Bibliothèque de la Casa de Velázquez no 78

COMPRARA SUA COMPRA

Comprar a edição digital: 15,99 €

D'AUTRES LIBRARIRES EN LIGNE
ESPAÑA Agapea - Amazon.es - Casa del Libro - Marcial Pons - Unebook FRANCE Amazon.fr - Appel du Livre - Decitre - FNAC - Gibert - Mollat - Ombres Blanches - Sauramps - Vents d'Ouest ITALIA Amazon.it UK Book Depository - Amazon.co.uk DEUTSCHLAND Amazon.de USA Amazon.com - Barnes & Noble


Un moment fondateur de l'expérience médiévale du pouvoir d'État en Castille : la privauté ou le choix de l'amitié contre la parenté.

Avant le temps des ministres-favoris de l'époque baroque, les rois de l'Europe médiévale ont compté dans leur proximité sur l'assistance de personnages souvent vus comme leur préfiguration. Cette expérience de la privauté n'est cependant pas partout de même intensité. Ainsi, la Castille de la fin du Moyen Âge se distingue-t-elle par une continuité d'expérience. Ce terrain s'avère donc particulièrement propice pour interroger l'identité de la privauté médiévale, son sens historique. La privauté (privanza) est un choix, celui de l'amitié contre la parenté. Réalisé sur le terrain idéologique à partir du milieu du XIIIe siècle, ce choix se fait stratégique au début du XIVe siècle : contre ses parents et ses barons, qui entendent exercer une emprise sur sa royauté, le roi lance ses créatures, les privados, pour s'en libérer. Si ceux-ci oeuvrent donc à une expulsion, ils organisent dans le même temps une participation alternative et plus large au gouvernement du roi, celui de sa personne et de son royaume. La privauté fait ainsi sentir quel dépassement sociétal affecte la compagnie royale à partir du XIIIe siècle. Et la répétition des expériences de privauté au XIVe siècle fonde un régime politique, marqué par la distinction entre gouvernement et souveraineté. Cet essai envisage à nouveaux frais ce moment fondateur de l'expérience médiévale du pouvoir d'État.

> Une étude historique globale - lexicale, idéologique et pratique -, fondée sur l'analyse d'un large corpus de sources - littéraires, juridiques, documentaires et même iconographiques et archéologiques -, sur l'origine et le développement d'un instrument clé dans le système de gouvernance de la Castille de la fin du Moyen Âge.

Sumário

I. - Une relation gouvernementalisante 
II. - L’amitié gouvernementale 
Annexe 1. - Les mots de la privauté dans la Gran conquista de Ultramar et leurs correspondants français 
Annexe 2. - Schémas de cooccurrences 
III. - Une formule de réassurance 
IV. - Un régime politique 
Annexe finale. - Privanza ¿Una definición? 
Sources
Bibliographie 
Table analytique