Le sang et la vertu

Fait divers et franquisme. Dix années de la revue El Caso (1952-1962)

  • 45 €
  • 2004
  • ISBN 9788495555427
  • 589 p.
  • 17 x 24 cms.
  • Hardcover
  • Bibliothèque de la Casa de Velázquez no 29

COMPRARA SUA COMPRA

Dans l'histoire de l'Espagne franquiste, les années 50 amorcent une période de transformations sociales, économiques et culturelles. En 1952, un ambitieux journaliste, Eugenio Suárez, lance El Caso, un hebdomadaire de faits divers. Jusqu'à la fin du régime, cette revue populaire aura le monopole des affaires sanglantes ou grotesques qui alimentent une telle presse. Expression d'une culture de masses en devenir, El Caso met en scène le discours dominant mais aussi les problématiques sociales et économiques de la période, soulignant, paradoxalement, les tensions entre ces deux éléments. Alors que le gouvernement exerçait un contrôle absolu sur les moyens de communication, grâce à l'existence d'une presse officielle et au système de la censure préalable, El Caso fut une des rares revues à refléter cette Espagne misérable et violente, à peine remise de la guerre civile et d'une après-guerre impitoyable, que le pouvoir politique souhaitait par-dessus tout occulter. Au-delà de cette fonction documentaire et historique, la revue élabore aussi une série de représentations collectives, (les femmes, les marginaux, la ville, la violence), tout un imaginaire né de la structure même du fait divers, des conditions historiques de sa production et d'une permanence remarquable des formes littéraires populaires.

ONIX 3.0