Faire de la politique depuis la distance

Circulations et ubiquités dans les empires espagnols et portugais

22MARçO - 23MARçO 2018
Madrid
Colóquio

Coord. : Guillaume GAUDIN (Université Toulouse - Jean Jaurès) José Antonio MARTÍNEZ TORRES (Universidad Nacional de Educación a Distancia)
Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Universidad Nacional de Educación a Distancia - Departamento de Historia Moderna (Grupo de Investigación GI89) Labex Structuration des Mondes Sociaux (Université Toulouse - Jean Jaurès)
Coll. : UMR 5136 (FRAMESPA, Université Toulouse - Jean Jaurès), Red Columnaria

Lieu : 
UNED
Facultad de Humanidades
Senda del Rey, 7 
28040 madrid


Entrée libre et gratuite

Présentation 

À l’Époque moderne, des individus et des groupes animés par des croyances et des convictions précises pensèrent et réalisèrent des projets politiques et économiques qu’il convient d’analyser et d’étudier dans leur contexte. Nous savons, par exemple, que les personnes, indépendamment de leur statut, s’inscrivaient dans des dynamiques sociales qui suivaient leur propre logique interne, tout en s’intégrant dans des mécanismes généraux de gestion politique qui étaient globalement acceptés à cette époque (la grâce et le clientélisme). Le cadre offert par les empires d’Espagne et du Portugal, par leur immensité et les défis posés par la distance, constitue un formidable laboratoire pour l’historien(ne).

Ainsi, ce colloque international s’intéressera à deux thèmes : la production discursive et les acteurs qui la générèrent. Il s’agit, d’une part, d’étudier la circulation des discours, leur diffusion, qui les produisaient, comment s’exprimaient-ils. L’idée d’ubiquité cherche à saisir la simultanéité discursive dans les différentes parties des empires ibériques. Il s’agit ainsi de nuancer le rôle de la Cour et de souligner celui d’autres centres politiques. Naturellement, nous aborderons ces questions au travers d’une approche sociale valorisant les trajectoires des acteurs individuels et collectifs.