Florent Frasque

 

SCIENCE POLITIQUE

Université Grenoble Alpes

florent.frasque@casadevelazquez.org

FORMATION UNIVERSITAIRE

2020-2021 : Cinquième année en cours à Sciences-Po Grenoble. Parcours Sciences de Gouvernement Comparées. Label Recherche. Rédaction d’un mémoire dirigé par Laurence Dumoulin, intitulé “Faire campagne sur le banc des accusés. Le procès des leaders indépendantistes catalans devant le Tribunal Suprême en 2019” (note obtenue : 19/20). Réalisation d’un séjour de recherche à Barcelone en avril 2021, financé par la Commission Scientifique de Sciences-Po Grenoble, dans le cadre de ce mémoire.

2019-2020 : Quatrième année d’études à Sciences-Po Grenoble. Parcours Sciences de Gouvernement Comparées. Label Recherche. Rédaction d’un rapport de stage, sous forme de note méthodologique, dirigé par Laurence Dumoulin, intitulé “Analyser un corpus de tweets : l’exemple de la ‘justice prédictive’” (note obtenue : 18/20).

2018-2019 : Troisième année d’études à Sciences-Po Grenoble, section Politique, Conférence de Méthode d’Ouverture “Politique Internationale et Comparée”, Séminaire d’initiation à la recherche “Médias et Société”. Rédaction d’un mémoire dirigé par Sidonie Naulin et Marie-Aurore Ghis Malfilatre, intitulé “La primauté du clivage territorial dans la presse espagnole face à la question du référendum d’autodétermination catalan du premier octobre 2017” (note obtenue : 18/20).

2017-2018 : Seconde année d’études à l’Universitat de Barcelona dans le cadre du projet ERASMUS.

2016-2017 : Première année d’études à Sciences-Po Grenoble, cursus général et Cours Spécialisés « Les partis politiques en Europe : partis de gouvernement et partis radicaux » et « Comprendre la séquence électorale de 2017 ».

 

STAGES DE RECHERCHE 

Projet JUST-IA (Laboratoire PACTE, entre janvier 2020 et août 2021) Réalisation d’un stage de recherche au sein du laboratoire PACTE, suivi de deux mois de vacations de recherche financées par l’IDEX, ainsi que d’un second stage de recherche sous la supervision de Laurence Dumoulin. Participation à un projet de recherche consacré à la justice prédictive, JUST-IA, financé par l’Agence Nationale de la Recherche. Aide à l’analyse bibliographique. Mise en place d’un protocole méthodologique pour l’analyse de données issues de Twitter. Collecte de tweets. Collecte d’articles de presse. Travail de recodage. Analyse de discours sur des contenus divers (tweets, presse, entretiens, sites web) à l’aide des logiciels NVivo et Iramuteq.

Projet BIOLOREC (Laboratoire PACTE, entre juillet 2020 et juin 2021) Réalisation d’un stage de recherche au sein du laboratoire PACTE, sous la supervision d’Hélène Caune et de Stéphanie Abrial. Collecte d’un corpus d’articles de presse sur la restauration collective et analyse du corpus à l’aide du logiciel Iramuteq. Puis, réalisation de vacations de recherche au sein du laboratoire PACTE, sous la supervision de Florent Gougou et Simon Persico. Constitution d’un État de l’art sur lien entre parentalité et sensibilité écologique. Analyses statistiques et économétriques de données issues d’un questionnaire.

 

RECENSIONS

Recension du livre d’Abel, Hammerslev, Sommerlad & Schultz (dir.). Lawyers in 21st-Century Societies. Volume 1 : National Reports. Hart Publishing, 2020, parue dans la Revue Droit et Société.

Recension du livre de Blanc & Mekki (dir). Le juge et le numérique. Paris : Dalloz, 2019, parue dans la Revue Droit et Société.

 

RECHERCHES EN COURS

PROJET DE RECHERCHE À LA CASA DE VELÁZQUEZ :  Tirer parti de la répression ? Criminalisation de l’indépendantisme catalan et usages politiques du droit

Ce projet de recherche interroge les rapports entre droit et politique, à partir du cas catalan et sous l’angle des processus de renversement du droit. En effet, le conflit politico-judiciaire opposant l’indépendantisme catalan à l’Etat espagnol induit une situation paradoxale puisque le mouvement indépendantiste obtient des victoires inédites dans les arènes électorale et judiciaire au moment même où il est confronté à une entreprise répressive étatique se traduisant par plusieurs procès, notamment contre ses principaux leaders. Dès lors, quelles sont les conséquences de la répression sur le mouvement indépendantiste et comment celui-ci parvient-il à renverser les usages politiques du droit à son avantage ?

À partir d’une approche au carrefour de la science politique, de la sociologie du droit et de la justice et de la sociologie électorale et d’une analyse mêlant l’étude de plusieurs corpus documentaires (tweets, articles de presse, programmes et débats électoraux, etc.), la réalisation d’observations ethnographiques (procès enregistrés) et la conduite d’entretiens semi-directifs avec les principaux acteurs impliqués, cette thèse de doctorat vise à comprendre les processus de politisation du droit et de la justice et de judiciarisation de la compétition politique à l’œuvre dans le cas étudié mais aussi d’en tirer des analyses théoriques susceptibles d’éclairer d’autres configurations sociohistoriques marquées par un conflit entre des groupes minoritaires et un Etat central duquel ils souhaitent se séparer.

 

MOTS-CLÉS

Usages politiques du droit ; Indépendantisme ; Répression ; Politisation ; Judiciarisation ; Mouvement politico-social ; Catalogne.

 

 

PODCASTS
19/02/2018 - 21min 8s - Espagnol