Environnement scientifique

En complément de l’environnement culturel riche de la capitale madrilène, le MIAS offre a ses résidents un environnement scientifique privilégié, que ce soit à l’université autonome de Madrid ou à la Casa de Velázquez.

L’université autonome de Madrid, fondée en 1968, est classée au neuvième rang mondial dans la catégorie des universités de moins de 50 ans. Elle compte 32.345 étudiants et 2.791 enseignants-chercheurs répartis dans 8 facultés : sciences, philosophie et lettres, psychologie, économie, droit, médecine, et formation des professionnels de l’enseignement. Située sur le campus de Cantoblanco, la Faculté de Philosophie et Lettres participe au programme campus d’excellence internationale CSIC-UAM soutenu par le ministère espagnol de l’Éducation Nationale. Les Facultés de Sciences Humaines, de Sciences Sociales et de Droit l’y rejoignent formant ainsi les 4 piliers stratégiques du programme.

L’université compte également un nombre important d’instituts et de centres de recherche prestigieux et spécialisés. Parmi eux, on compte notamment :

La bibliothèque de Sciences Humaines de l’UAM dispose d’un fonds physique et numérique conséquent et fondamental pour la recherche, complété par une importante cartothèque et par la bibliothèque de l’Instituto de la Mujer.

Pour sa part, la Casa de Velázquez, lieu de résidence prévu pour les chercheurs du MIAS, à seulement quelques minutes du centre de Madrid, est un centre de recherche appartenant au réseau des cinq Écoles françaises à l'étranger, sous la tutelle du Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche : l'École française d'Athènes, l'École française de Rome, l'Institut français d'Archéologie orientale du Caire et l'École française du Moyen Orient. 

La Casa de Velázquez accueille annuellement des chercheurs dans le cadre de l'École des hautes études hispaniques et ibériques (EHEHI). Lieu de formation pour jeunes chercheurs et centre de recherche international dans le domaine des Sciences Humaines et Sociales. La politique scientifique de la Casa de Velázquez est centrée sur la Péninsule ibérique, l'Amérique latine et le Maghreb

Pour la période 2017-2021, cette politique s'articule autour de trois axes de recherche, couvrant une large chronologie, depuis l'Antiquité jusqu'au temps présent :

  • Villes, Citoyennetés, Territoires
  • Circulations, Échanges, Réseaux
  • Patrimoines, Héritages, Réécritures

Ces axes thématiques, à vocation interdisciplinaire, mobilisent les principales disciplines des Sciences Humaines et Sociales (Archéologie, Histoire, Géographie, Littérature, Sociologie, Anthropologie, Économie, Droit…). Ils se divisent en programmes pluriannuels soutenus par des collaborations internationales. Ces programmes peuvent bénéficier de financements de la part de l'Agence nationale de la recherche ou d'institutions européennes. 

La Casa de Velázquez a, notamment, pour objectif de servir d'incubateurs de projets innovants, et souvent spécialisés. Chaque année, plus 700 chercheurs venant de divers horizons géographiques participent à ses activités. 

Politique scientifique de la Casa de Velázquez