Les pratiques d’une communication instrumentalisée de la mémoire

Les milliaires palimpsestes et la mise en scène topographique de ce discours politique impérial (des uiae de l’Empire aux entrées des cités)

16DéCEMBRE - 17DéCEMBRE 2021
Madrid
Colloque


Coord. : Sabine LEFEBVRE (Université Bourgogne Franche-Comté), Stéphane BENOIST (Université de Lille), Christine HOËT-VAN CAUWENBERGHE (Université de Lille), Anne DAGUET-GAGEY (Université d’Artois)

Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques, UMR 6298 (ARTEHIS, Université Bourgogne Franche-Comté), UMR-8164 (HALMA, Université de Lille), EA-4027(CREHS, Université d’Artois)

Coll. : Université de Fribourg, Université Aristote de Thessalonique, Université de Tunis, Universidad Complutense de Madrid

 

PRÉSENTIEL ET EN LIGNE

À la Casa de Velázquez
C/ Paul Guinard, 3
28040 Madrid - Ciudad universitaria

⇨ Lien d'accès en ligne au séminaire

 

Présentation 

Dans le cadre du projet VAMocc. ABOLITIO. Les victimes de l’abolitio memoriae. Etudes occidentales, la deuxième réunion, organisée à Madrid, est consacrée aux milliaires. Ces bornes, alignées le long des voies de l’empire, sont l’un des supports du discours politique impérial : les noms et titres les empereurs et ceux des gouverneurs ou représentants du prince y prennent place. Mais lorsque l’un d’entre eux voit sa mémoire condamnée, au terme d’un règne jugé « mauvais », son nom y est martelé, comme c’est également le cas, par exemple, sur les hommages rendus au prince au cœur des villes...

Cette volonté de matérialiser la condamnation d’un prince indigne reste bien visible cependant dans l’espace tant urbain que rural. Le milliaire martelé redevient une page blanche sur laquelle il est possible d’inscrire le nom d’un successeur : devenu palimpseste, il est le témoin de la forte présence de l’image impériale sur l’ensemble du territoire des cités. Le programme se pro-pose d’envisager à la fois une présentation historiographique du traitement des milliaires martelés, mais aussi de prendre des exemples concrets en Occident, et de procéder à des comparaisons avec les dossiers orientaux.