#AFM2022

Milena CHARBIT

ARCHITECTURE
milenacharbit.fr
CONTACT

#ÎLEFRONTIÈRE #ARCHITECTURESANSARCHITECTURE
#TERRITOIREHYBRIDE #TRANSFRONTALIER #UTOPIE

Au cours de sa résidence, Milena Charbit s’intéresse à un territoire unique : l’Île des Faisans, située entre les villes de Béhobie et Irún à la frontière franco-espagnole.

Cette île possède le statut juridique particulier de condominium, dont la gouvernance alterne tous les six mois entre la France et l’Espagne. Elle est ainsi à la fois une « île-frontière » le théâtre d’une mémoire commune des relations franco-espagnoles.

Cette île, aujourd’hui interdite d’accès, a abrité au cours de l’histoire de nombreuses négociations politiques et cérémonies officielles. Habillée ponctuellement de décors et créations architecturales éphémères, elle renferme un potentiel architectural et mémoriel que Milena Charbit souhaite réhabiliter.

Par la création de cartographies mais aussi de prototypes et de maquettes, l’artiste ravive l’histoire, avec l’objectif de célébrer la richesse multiculturelle de ce petit bout de terre, logé sur le fleuve Bidassoa. Milena Charbit vient ainsi constituer un atlas de la mémoire architecturale du territoire, étudiant de près les décors construits spécialement pour chaque occasion.

Le projet de Milena Charbit propose ainsi un « rhabillage » de l’île, réaffirmant le rôle hybride de ce territoire à la fois lien et frontière, et réactivant son rôle de laboratoire politique et architectural, en réponse aux enjeux mémoriels et territoriaux du monde contemporain.

 


Architecte de formation, diplômée de l’ENSAPLV en 2013 et de l’EHESS en 2018, Milena Charbit a travaillé dans plusieurs agences d’architecture, urbanisme et maîtrise d’ouvrage. De 2016-2018, elle a enseigné à l’ENSAPLV et à Val de Seine et, depuis 2018, à l’ENSAV.

Sa pratique d’architecte s’accompagne d’une approche théorique qui se matérialise en une activité de recherche à travers laquelle elle interroge la façon de faire de l’architecture, un questionnement qu’elle conçoit comme d’égale importance à la conception et la construction mêmes d’une architecture.

L’approche de Milena Charbit s’intéresse aux villes et à leur manière de fonctionner, en isolant systématiquement un élément ou une typologie particulière. Ainsi, elle crée un laboratoire qui vise à épuiser, analyser et travailler l’élément choisi – souvent de l’ordre de l’infra-mince –, pour se donner la possibilité de le réinjecter dans la ville en mouvement.

En 2016, elle assure le commissariat de l’exposition Îles de la Seine, au Pavillon de l’Arsenal, et dirige l’ouvrage qui l’accompagne. La même année, elle participe à l’exposition E-1027 - Restauration de la maison en bord de mer d’Eileen Gray et Jean Badovici, sous la direction de Tim Benton et de Maria Salerno, en collaboration avec Julie Barut. En 2019, elle prend part à l'exposition Le temps de l’île au Mucem sous la direction de Jean-Marc-Besse et Guillaume Monsaingeon et à la Biennale d’architecture et de Paysage avec l’agence d’architecture Concorde et la géographe Emma Thebault.

Elle est actuellement commissaire de l’exposition La Balnéaire avec l’agence d’architecture Concorde qui aura lieu à Roquebrune Cap Martin en 2024.

Ses recherches sur la Seine la mènent également à s’intéresser à la ville d’Asnières-sur-Seine et à participer à la rédaction de l’ouvrage Asnières-sur-Seine 1900-1930: Art nouveau, art déco avec Maurice Culot en 2017 ; et en 2022, elle publie avec l’agence 127af, Le Guide des Points Noirs de Paris, une lecture de la ville par le prisme du déchet, aux éditions du Pavillon de l’Arsenal. Elle a également travaillé à l’ouvrage collectif Mappa Naturae, à paraître en 2023 aux éditions Parenthèses.

En parallèle, elle assure, depuis 2019, un cycle de conférences au sein de l’atelier d’architecture basco-parisien Formalocal auquel ont déjà pris part un grand nombre d’invités tels que Bernard Quirot, Plan Commun, Peaks, Ur, Jean Harari, Tim Benton, Iudo, ou encore Mahé Cordier-Jouanne.

 

TRAVAUX PRÉCÉDENTS ET RÉCENTS

 

 

 

Artistes résidents 2022-2023

Manuel ABRAMOVICH (1987) – Cinéma

Milena CHARBIT (1990) – Architecture

Felix DESCHAMPS MAK (1996) - Peinture

Arash FAYEZ (1984) – Arts visuels

Jeanne LAFON (1987) – Architecture (Paysagiste)

Guillaume LILLO (1985) – Cinéma - Vidéo – Arts visuels

Stéphanie MANSY (1978) – Arts graphiques

Antoine NESSI (1985) – Sculpture - Installation

Assia PIQUERAS (1991) – Arts visuels – Cinéma

Delphine POUILLÉ (1979) – Sculpture

Laurent PROUX (1980) – Peinture

Élodie SEGUIN (1984) – Arts plastiques

Gabriel SIVAK (1979) – Composition musicale

-
Alba LORENTE HERNÁNDEZ (1994) – Arts visuels
Bourse Diputación Provincial de Zaragoza

Manu BLÁZQUEZ (1978) – Arts visuels
Bourse Ajuntament de la Ciutat de València