Table ronde : Recréer l'histoire

La construction publique de l'histoire dans le débat démocratique

22JANVIER 2019, 20h00
Institut français de Madrid
Table ronde

Table ronde organisée dans le cadre de l'École thématique Recréer l’histoire - Appropriations et usages publics du passé

Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Institut français de Madrid, Universidad Autónoma de Madrid

Entrée Libre – Réservation recommandée


Intervenants :
Alfons Cervera (écrivain)
Jean-Yves Le Naour (historien, scénariste, cinéaste)
Nicolas Offenstadt (historien, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Fernando Sánchez Castillo (artiste)

Table ronde modérée par Nere Basabe Martínez (écrivaine et historienne, Universidad Autónoma de Madrid)

Présentation

Cette table ronde propose un espace de dialogue sur la fabrique contemporaine de l’histoire, en dehors de l’atelier spécifique des historiens universitaires et du monde académique. Il s’agira d’interroger la place qu’occupe aujourd’hui l’histoire dans l’espace public et son importance comme lieu de débat dans la crise contemporaine de la citoyenneté démocratique.

Qui fait et défait l’histoire ? Jusqu’où peut aller le débat concernant l’histoire et l’aspiration à une contre-histoire publique ? Le dissensus démocratique peut-il nourrir un discours révisionniste ?

Les différents intervenants invités, qui sont à la fois historiens, cinéastes, écrivains ou artistes, ont en commun de proposer des approches critiques de la construction du roman national et d’intervenir directement dans les combats actuels de l’histoire: la commémoration publique de la mémoire de la Première Guerre mondiale en France ou l’héritage traumatique de la Guerre Civile espagnole.

La mise en tension des logiques de monumentalisation officielles, de contrôle ou de confiscation du savoir historien, sera l’objet central de la réflexion commune sur les contextes contemporains d’un “faire histoire” en régime de crise de la représentation démocratique.

 

Modératrice

Nere Basabe est titulaire d’une licence en Sciences Politiques et en Philosophie, ainsi que d’un doctorat de l’Université Complutense de Madrid dans le domaine de l’histoire des idées et des mouvement sociaux et politiques (2009).

Depuis 2015, elle enseigne au sein du département d’Histoire contemporaine de l’Université Autónoma de Madrid.

Elle est membre, depuis sa création, du Conseil scientifique de CONCEPTA (International Research School in Conceptual History and Political Thought), et du groupe de recherche « Histoire intellectuelle de la politique moderne » (Universidad del País Vasco). Nere Basabe est également romancière.

En 2018, elle publie son premier livre Clara Venus (Tropo Editores), roman historique dont l’intrigue se situe dans le Paris de Charles Baudelaire, puis en 2015, El límite inferior (Salto de Página).

Intervenants

Alfons Cervera est journaliste, universitaire responsable du Fòrum de debats à l’université de Valence, mais surtout écrivain de langue castillane. Poète reconnu autant que journaliste attendu – ses chroniques de presse modèlent l’opinion – c’est surtout comme romancier qu’il s’est fait un nom, avec une première série de textes publiés à partir de 1984, notamment son cycle romanesque, que la critique espagnole et internationale tient pour le plus achevé du paysage littéraire consacré à la mémoire de la Guerre Civile Espagnole.

Ses œuvres bénéficient d’une grande répercussion en France, en Allemagne et dans d’autres pays européens, ainsi qu’aux États-Unis. Ses principaux romans sont traduits en français par Georges Tyras : Maquis (La Fosse aux Ours, 2010) ; Ces vies-là (La Contre Allée, 2011) ; Un autre monde (La Contre Allée, 2018).

Son dernier livre, La noche en que los Beatles llegaron a Barcelona, a été publié en 2018 aux éditions Montesinos.

-----

Jean-Yves Le Naour (historien, docteur en histoire) est spécialiste de la Première Guerre Mondiale et de l’histoire du XXe siècle. Il est l’auteur de plusieurs films documentaires portant sur la Grande Guerre, ainsi que sur le XXe siècle.

Deux de ses essais ont reçu un prix : L’affaire Malvy a remporté le prix Henri Hertz 2008, Les soldats de la honte, le Grand-Prix du livre d’histoire Ouest-France-Société Générale 2011.

La bande dessinée La faute au Midi a quant à elle reçu le prix Jean Tourette de l’Académie de Marseille en 2014. Les prix du public ont été décernés aux films : Le procès du viol et Corée, nos soldats oubliés, au festival international de Pessac (2013) et au Fipa (2016).

-----

Nicolas Offenstadt (docteur en histoire, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris) est un spécialiste renommé de la guerre, du Moyen Âge à l’époque contemporaine.

Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, il y enseigne l’histoire médiévale et l’historiographie. Auteur de nombreux ouvrages, sur la Première Guerre Mondiale principalement, il intervient sur la scène médiatique en tant que membre du CVUH (Comité de vigilance face aux usages publics de l’histoire), pour dénoncer les abus de l’instrumentalisation de l’histoire.

Dans son dernier livre, Le pays disparu. Sur les traces de la RDA (2018), il propose une ample réflexion sur les traces et la mémoire.

-----

Fernando Sánchez Castillo est diplômé des Beaux-Arts de l’Université Complutense de Madrid. Il est également titulaire d’un Master de Philosophie et Esthétique des arts de l’Université Autonome de Madrid. Il a obtenu des bourses, dont celles décernées par la Fondation Marcelino Botín, l’École des Beaux-Arts de Paris et la Casa de Velázquez de Madrid.

Ses oeuvres sont régulièrement exposées dans des expositions individuelles (Fundació Espais de Girona, La Casa Encendida de Madrid…) ou collectives (Museo Reina Sofía de Madrid, MoMA New York, Tate Modern de Londres, Fundació Miró de Barcelona, Patio Herreriano de Valladolid…).

Le travail de Fernando Sánchez Castillo offre un regard critique de l’histoire contemporaine de l’Espagne.




Cette table ronde s’inscrit dans le cadre de l’École thématique Recréer l’histoire. Appropriations et usages publics du passé, organisée par la Casa de Velázquez et la Universidad Autónoma de Madrid les 21 et 22 janvier 2019.


 

PODCASTS
10/06/2016 - 21min 46s - Français