L’artiste de Cour dans l’Espagne du XVIIIe siècle

Étude de la communauté des musiciens au service de Philippe V (1700-1746)

  • 44 €
  • 2007
  • ISBN 9788496820005
  • 611 pp.
  • 17 x 24 cms.
  • Cartoné
  • Bibliothèque de la Casa de Velázquez no 36

COMPRARSU PEDIDO

Encontrar este título en librerías físicas

En entrant au service du roi, l'artiste de cour prête serment de fidélité et, en échange, le souverain s'engage à honorer son talent. Il ne s'agit pas d'un service rémunéré, mais bien d'un service de vertu fondé sur un serment de loyauté réciproque. Le statut de l'artiste de cour, à l'âge classique, reposait donc sur cette relation contractuelle et personnelle de fidelitas. Or, tout au long du XVIIIe siècle, le statut et la condition sociale de l'artiste vont connaître des mutations décisives, principalement liées aux profonds bouleversements des structures du marché de l'art. En raison de l'importance du fait musical à la cour madrilène du petit-fils de Louis XIV, la communauté des musiciens au service de Philippe V (1700-1746) offre un champ d'étude remarquable, qui nous fournit bien des clefs pour comprendre les transformations de l'identité sociale des musiciens, provoquées par l'évolution des stratégies d'adaptation, de promotion et de circulation des biens artistiques. L'analyse de la carrière, du niveau et du mode de vie de quelque trois cents artistes a permis d'établir une véritable typologie du musicien de cour et d'en dresser, pour la première fois en Espagne, un portrait sociologique précis. Conçu du point de vue de l'histoire sociale et de l'histoire des pratiques culturelles, cet ouvrage entend saisir, à son origine, l'avènement de l'artiste moderne.

ONIX 3.0

ÉCOLES FRANÇAISES À L'ÉTRANGER

SÍGANOS

NEWSLETTER
PODCASTS

Diversity in Spanish politics? The nomination of immigrant-origin local candidates

Daniela VINTILA, Santiago PÉREZ-NIEVAS, Marta PARADÉS, Joan Carles PAMIÉS
01/07/2019 - 23min 7s - Inglès