Marine CELLIER

Docteure en littérature générale et comparée / Agrégée de lettres modernes
Aix-Marseille Université (laboratoire Cielam)

Mail : marine.cellier@casadevelazquez.org
Site : https://caracol.hypotheses.org/

 

PARCOURS UNIVERSITAIRE

Depuis 2018 : Professeure agrégée à Aix-Marseille Université (IUT).

2020 : Qualification aux fonctions de maître de conférences, sections CNU 9 et 10.

2014 – 2020 : Doctorat en Littérature générale et comparée, sous la direction de Crystel Pinçonnat, à Aix-Marseille Université (AMU) - ED354, Laboratoire CIELAM, équipe Transpositions (Contrat doctoral 2015-2018 Aix-Marseille Université / Casa de Velázquez).

  • THÈSE : « Makandal en métamorphose. Héroïsmes et identités dans la littérature caribéenne »
    Soutenance le 14 décembre 2020. Jury : Alexis Nuselovici (Aix-Marseille Université, Président du jury) ; Odile Gannier (Université Côte d’Azur, rapporteuse) ; Yolaine Parisot (Université Paris-Est-Créteil, rapporteuse) ; Fabrice Parisot (Université de Perpignan) ; Fabienne Viala (University of Warwick) ; Crystel Pinçonnat (Aix-Marseille Université, directrice de thèse). Prix de thèse Aix-Marseille Université 2020.

2013- 2014 : Agrégation de lettres modernes.

2011-2012 : Assistante de langue à la Benemérita Universidad Autónoma de Puebla (Buap), Mexique (programme d’échange du Ciep).

2010-2011 : Master deux de Lettres modernes spécialité recherche mention littérature comparée, sous la direction de Lise Wajeman et Nelly Rajaonarivelo, Aix-Marseille Université.

2009 – 2010 : Master un de Lettres modernes spécialité recherche mention littérature comparée, sous la direction de Lise Wajeman, Aix-Marseille Université. Séjour international européen d’un an à l’Université Complutense de Madrid.

2008 – 2009 : Licence de Lettres Modernes, Université Aix-Marseille I. Année Erasmus à l’Université Complutense de Madrid.

 

RECHERCHES

Recherche doctorale

Le travail de thèse de Marine Cellier s’est intéressé à l’ensemble des réécritures portant sur le personnage de Makandal, esclave insurgé, exécuté en 1754 à Saint-Domingue, et dont la légende raconte qu’il aurait échappé aux flammes grâce à ses pouvoirs de métamorphose. Il interroge les mécanismes de fabrication de la figure en montrant que celle-ci se construit par un mouvement permanent de circulations transatlantiques, lors duquel s’opère un processus de renversement axiologique postcolonial, qui fait passer Makandal de criminel à guerrier libérateur. Il replace son émergence en tant que héros dans le processus de (ré)élaboration des identités nationales caribéennes post-indépendances. La littérature se fait en effet l’écho et le vecteur d’une concurrence mémorielle qui passe par la mise en avant de figures historiques européennes puis amérindiennes au détriment des figures afrodescendantes, qui demeurent invisibles ou occultées.

À partir d’une réflexion théorique sur la notion de « héros culturel » et de la remodélisation d’un système héroïque global et dynamique, Marine Cellier postule que la figure de Makandal permet de penser un type d’héroïsme dissident se caractérisant par la place de contrepoint qu’il occupe face au héros national. Ses éternelles métamorphoses lui confèrent une dimension allégorique substituant à l’assignation identitaire nationale et essentialiste une identité diasporique hybride et toujours en tension.
 

Domaines de recherches actuelles

  • Littératures des aires caribéennes insulaires et continentales (Cuba ; République dominicaine, Colombie ; Haïti ; Antilles françaises ; Jamaïque).
  • Littérature des XXe et XXIe siècles (aires francophones, hispanophones et anglophones).
  • Études postcoloniales et littératures diasporiques.
  • Histoire, mémoire de l’esclavage, héros culturels.
  • Science-fiction postcoloniale, afrofuturisme.

 

PUBLICATIONS

Articles dans des revues à comité de lecture

« Devenir héroïque des figures afrodescendantes et amérindiennes dans la fiction caribéenne, entre nationalisation et dissidence (Haïti, République dominicaine). », Cahiers d’études romanes, Émilie Boyer, Carla Francisco (dir.), à paraître.

« Le marron et l’île aux deux mémoires. Las metamorfosis de Makandal, de Manuel Rueda : un cas dominicain », Cahiers Afrique, vol. 30, « Du héros à la communauté. Le cheminement des identités en Afrique (XIXe-XXIe siècle) », Elara Bertho, Jean-Luc Martineau, Cécile Pauthier, Florent Piton (dir), PUM, Toulouse, 2019.

« Muntus, caciques et colons : le travail épique à l’œuvre dans Changó el gran putas et Rhapsodie pour Hispaniola », Le Recueil Ouvert, Livraison 2018. « Épopées et guerres coloniales : histoires connectées », sous la direction d’Elara Bertho et Aude Plagnard, en ligne, http://ouvroir-litt-arts.univ-grenoble-alpes.fr/revues/projet-epopee/295-muntus-caciques-et-colons-le-travail-epique-a-l-oeuvre (2018)

« (Re)cartographies poétiques et imaginaire diasporique : une lecture de l’Atlantique noir à partir d’un Arc-en-Ciel pour l’Occident chrétien (René Depestre), Changó el gran putas (Manuel Zapata Olivella) et The Salt Roads (Nalo Hopkinson), Études littéraires africaines, n°45 (2018).

« Construire le mythe pour se réapproprier l’histoire : la figure de Mackandal dans quelques œuvres caribéennes », Cahiers d’histoire, volume XXXIV, n°2, été 2017.
 

Chapitre d’ouvrage collectif

« Réflexions autour du personnage du Docteur Facilier dans La Princesse et la grenouille : enjeux idéologiques de la représentation du premier méchant afro-américain des studios Disney », La Revue des Lettres modernes, numéro spécial, « Les Méchants dans la fiction de jeunesse », 2021.
 

Comptes rendus

Recension de l’ouvrage Poétique et politique de l’altérité : colonialisme, esclavagisme, exotisme (XVIIIe-XXIe siècles), sous la direction de Karine Bénac-Giroux, Paris : Classiques Garnier, 2019, paru dans Études littéraires africaines, n°50 (2020).

Recension de l’ouvrage Sorcières, tyrans, héros : mémoires postcoloniales de résistants africains, Elara Bertho, Paris, Honoré Champion, 2019, paru dans Études littéraires africaines, n°48 (2019).

Recension de l’ouvrage Le Marronnage comme essai d'esthétique littéraire négro-africaine contemporaine, Senghor et Césaire ou la langue décolonisée, Khady Fall Faye-Diagne, Paris, L'Harmattan, 2018, paru dans Études littéraires africaines, n°47 (2019).

Recension de l’ouvrage, Le Métis, une identité hybride ?, Alexandra Bourse, Paris, Classiques Garnier, 2017, paru dans Études littéraires africaines, n°47 (2019).

Recension de l’ouvrage Écritures migrantes du genre. Croiser les théories et les formes littéraires en contextes comparés, sous la direction de Mireille Calle-Gruber, Sarah-Anaïs Crevier Goulet et Christine Lorre-Johnston, Paris, Honoré Champion, 2017, paru dans Études littéraires africaines, n°45 (2018).

« Un Siècle de manifestes : projets littéraires et enjeux politiques en Caraïbe francophone », Acta fabula, vol. 18, n° 7, Septembre 2017, http://www.fabula.org/lodel/acta/index.php?id=10454 (à propos de Michał Obszyński, Manifestes et programmes littéraires aux Caraïbes francophones. En/jeux idéologiques et poétiques, Brill / Rodopi, collection « Francopolyphonies », 2016).

« Sur les traces du marronnage. De Makandal à Zamore, voix d’esclaves dans les récits français du XVIIIe siècle », Acta fabula, vol. 17, n° 3, Avril-mai 2016, http://www.fabula.org/revue/document9786.php (à propos de l’ouvrage de Rachel Danon, Les Voix du marronnage dans la littérature française du XVIIIe siècle, Paris, Classiques Garnier, 2015).
 

Activités éditoriales

Co-éditrice d’ouvrages 

La Fabrique de la race dans la Caraïbe de l’époque moderne à nos jours (co-éditrice avec Sylvain Lloret et Amina Damerdji), Paris, Classiques Garnier, 2021.


Co-éditrice de numéro de revues à comité scientifique

« Littératures caribéennes et comparatisme : panorama et perspectives », n°11 de la revue MaLiCE, en ligne, https://cielam.univ-amu.fr/malice?q=publication/3168 (co-édition avec Cécile Chapon), 2020.

« Mondes et cartes », Les Chantiers de la création, n°10 (édition spéciale numérique et papier), Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2017-2018 / en ligne, https://journals.openedition.org/lcc/1423.

« L’œuvre hantée par le concept », Les Chantiers de la création, n°9, 2016, en ligne, http://lcc.revues.org/1174.

« Interface », Les Chantiers de la création, n°8, 2015, en ligne, http://lcc.revues.org/981.

 

MOTS CLÉS

Littérature caribéenne ; Mackandal ; vaudou ; mythe et mémoire; Révolution de Saint-Domingue ; esclavage ; héros culturel ; reconquête identitaire ; transculturalisme ; Alejo Carpentier ; Manuel Olivella Zapata ; Manuel Rueda ; Édouard Glissant ; René Despestre ; Isnardin Vieux.

 

 

ÉCOLES FRANÇAISES À L'ÉTRANGER

SÍGANOS

NEWSLETTER
PODCASTS
29/05/2018 - 38min 19s - Anglais