Sélim SMAOUI

1986
Docteur en sciences politiques
selim.smaoui@casadevelazquez.org

 

 

 

Parcours académique et expériences professionnelles 

Août 2018-Janvier 2019 : Maître d'Enseignement et de Recherche suppléant à l'Université de Lausanne

2017-2018 : Post-doctorant, boursier d’excellence de la Confédération suisse

2016 : Doctorat en science politique délivré par Sciences Po Paris. Intitulé de la thèse : « La mobilisation comme gouvernement de soi. S'engager et lutter pour la mémoire et la cause des victimes du franquisme en Espagne (2000-2013) ». Sous la direction de Mohamed Tozy et de Bernard Rougier. 

2013-2015 : Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche à l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence.

2010-2013 : Doctorant contractuel à Sciences Po Paris


Recherche en cours

Quand l'univers institutionnel s'effondre en silence. Désarroi intime et crise de la loyauté politique chez les familles de « bébés volés » en Espagne. 


Prix, bourses, distinctions

2017-2018 : Bourse d’excellence de la Confédération suisse. 

2017 : Prix de thèse de l'Association Française de Science Politique (Fondation Mattei Dogan)

2016 : Lauréat de la bourse de la Fondation de la maison des sciences de l'homme. Pour une enquête sur l'occupation de la Place de la République « Nuit Debout, un lieu de réinvention des modes d’action militants ? ». 

2013 : Bourse scientifique de l’École des Hautes Études Hispaniques et Ibériques (EHEHI). Casa de Velázquez, Madrid. 1 mois.

2006-2010 : Boursier du CROUS sur critères sociaux.

2006 : Lauréat du prix Aulagnon-Bettan


Publications principales

- « Faites Place. Novices en lutte », Paris, Éditions Textuel, 2017. 

- « Domestiquer les normes, repenser le combat : Les ressorts de l'internationalisation de la cause des ''disparus'' du franquisme en Espagne », Critique  Internationale, 2019, n°82.

- « Fouiller... Militer. Penser la cause des 'disparus' du franquisme à l'aune des carrières d'anthropologues et d'archéologues », Politix, 2015/2, n°110. 

- « Sortir du conflit ou asseoir la lutte ? Exhumer et produire des ''victimes républicaines'' en Espagne », Revue française de science politique, 2014/3, vol.64.

- « Bricolages moraux et transactions politiques : la ''réconciliation islamique'' au prisme de ses usages au Maroc », in Yazid Ben Hounet, Sandrine Lefranc, Deborah Puccio-Den (dir.) Justice, Religion, Réconciliation, Paris, l'Harmattan, 2014. 

- (Avec Mohamed Wazif), « Etendard de lutte ou pavillon de complaisance ? S'engager sous la bannière du ''mouvement du 20 février'' à Casablanca », in Amin Allal, Thomas Pierret, (dir.), Devenir révolutionnaires. Au cœur des révoltes arabes, Paris, Armand Colin/Recherches, 2013. 

- « Indignados, vers une sortie du néolibéralisme ? », Economia, n°13, novembre 2011-février 2012.

- « La probité comme argument politique : la campagne du Parti de la Justice et du Développement à Hay Hassani, Casablanca », in Lamia Zaki (dir.), Terrains de campagne au  Maroc. Les élections législatives de 2007. Paris, Karthala, 2009


Mots-clefs

victimes du franquisme ; sociologie politique ; mouvements sociaux ; rapports ordinaires au politique ; politiques de l’enquête