Droits des minorités de « race » et de couleurs dans le monde atlantique de l'Antiquité à nos jours

24JUNE - 27JUNE 2014
Madrid
Workshop

Programme associé STARACO
Le projet STARACO (STAtuts, RAce et COuleurs dans l'Atlantique) est financé par la Région Pays de la Loire

Coord. : Antonio ALMEIDA MENDES (Université de Nantes, CRHIA), Stéphane MICHONNEAU (École des hautes études hispaniques et ibériques, Casa de Velázquez, Madrid), Clément THIBAUD (Université de Nantes, CRHIA)
Org. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Programme associé STARACO (STAtuts, « RAce » et COuleurs dans le monde atlantique de l’Antiquité à nos jours), Université de Nantes - CRHIA, Région Pays de la Loire

Lieu de célébration :
Casa de Velázquez
C/ de Paul Guinard, 3
28040 Madrid

Présentation

Le projet STARACO (STAtuts, « RAce » et COuleurs dans le monde atlantique de l’Antiquité à nos jours), financé par la Région Pays de la Loire, et l'École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid) proposent un soutien à la participation de doctorants et post-doctorants (Europe, Afrique, Amériques) aux cours d’été qui se dérouleront à Madrid du 23 au 27 juin 2014 sur « Droits des minorités de ‘race’ et de couleur dans l’Atlantique de l’Antiquité à nos jours ».

Ce projet est coordonné par Antonio de Almeida Mendes, Maître de Conférences en Histoire moderne, Clément Thibaud, Maître de Conférences en Histoire contemporaine et Stéphane Michonneau, directeur des études pour les époques moderne et contemporaine à la Casa de Velázquez.

Pendant des siècles, les minorités ont été définies par un statut juridique qui précisait leur place dans la société par rapport aux groupes majoritaires. Le cas le plus connu est celui de l’esclavage, proche de la mort civile, assimilant les individus à des choses ; on sait néanmoins que l’esclave pouvait jouir, le cas échéant, d’une capacité juridique en vertu de la nature juridictionnelle (et donc jurisprudentielle) du droit ancien. Les minorités libres, qu’elles soient religieuses, « raciales » ou ethniques, étaient également définies par des droits particuliers qui précisaient les incapacités dont elles étaient frappées, et les privilèges éventuels qui les protégeaient en tant que mineurs juridiques. Il s’agit de suivre la mise en place d’un droit destiné à définir le statut, les obligations et les incapacités des minorités en éclairant l’origine de ces systèmes normatifs et leur évolution dans le temps.

Trois thématiques principales structurent ces journées :

a)     Droit et statuts
La perspective de longue durée, comparative, permet de s’attacher aux transformations des formes de discrimination légale pour en établir la généalogie jusqu’à nos jours. Mais l’étude des lois n’est pas suffisante, comme l’a amplement montré l’histoire sociale. Il faut comprendre comment les sujets individuels ou collectifs font usage du droit comme d’une ressource stratégique dans leurs pratiques quotidiennes comme dans les situations exceptionnelles, et comment ces pratiques redéfinissent les normes par leur insertion dans la jurisprudence. La prise en compte des usages de la loi complexifie ainsi le tableau des discriminations en signalant les espaces de négociation où, d’une certaine façon, la règle peut être remise en question : l’on sait combien les minorités ont eu recours aux tribunaux pour faire valoir (et donc faire reconnaître) des droits face à leurs maîtres ou patrons, jouant de la protection des autorités publiques contre les élites locales.

b) Droit et citoyenneté
Après des siècles de minorisation juridique, avec l’expansion de la citoyenneté aux libres de couleur, aux Indiens puis aux anciens esclaves, les cadres de la loi changent peu ou prou partout dans l’espace atlantique, même si l’accession à l’égalité connaît des chronologies distinctes selon les continents. Toutefois, l’accession au statut de citoyen efface rarement d’un coup l’ensemble des incapacités juridiques anciennes : il convient de mieux préciser le processus d’intégration au statut commun avec ses éventuels conflits en comparant les expériences des deux côtés de l’Atlantique et en signalant comment celles-ci s’articulent. Il est également fondamental de mieux comprendre les modalités de l’action des minorités pour accéder à la citoyenneté.

c) Permanences postcoloniales

Les expériences coloniales montrent combien le problème des permanences postcoloniales du stigmate sous l’angle économique (maintien des hiérarchies dans le domaine de la vie économique), culturel (continuité du préjugé et du racisme), juridique et politique s’inscrit dans une longue durée. L’insertion des populations non européennes dans le cercle de la citoyenneté fut vécue comme une promotion dans les hiérarchies de l’honneur. On peut se demander si cette révolution de l’égalisation statutaire, par assimilation des populations d’origine européenne et non-européenne au même statut, n’a pas produit d’effets en retour (on pense à la distinction entre citoyens actifs et passifs qui, dans l’espace atlantique multiethnique a reconduit la ligne de couleur entre blancs et non blancs). Quelles furent les dynamiques politiques qu’ont suscitées ces nouvelles discriminations politiques ou légales au cœur de systèmes libéraux et des régimes républicains ?

Conditions de soumission

Les propositions de communication devront être rédigées dans l’une des langues de travail des cours d’été (anglais, espagnol, français, portugais). Les travaux sélectionnés seront ensuite commentés par des chercheurs seniors. La compréhension du français est souhaitée.

Modalités de soutien

Les doctorants et post-doctorants dont les travaux seront retenus s’engagent à assister à l’intégralité des activités collectives organisées dans le cadre de ce cours d’été qui aura lieu du 23 au 27 juin 2013. En contrepartie, le projet STARACO et la Casa de Velázquez prendront en charge les frais de transport, d’hébergement (5 nuits) et de restauration (petits déjeuners, déjeuners, deux dîners).

Comité de sélection

Les trois coordinateurs du projet, Antonio de Almeida Mendes, Maître de Conférences en Histoire moderne, Clément Thibaud, Maître de Conférences en Histoire contemporaine et Stéphane Michonneau, directeur des études pour les époques moderne et contemporaine, assureront la sélection des travaux.

Calendrier et dépôt des candidatures

•    Diffusion de l’appel à communication : fin mars 2014
•    Date limite de dépôt des propositions de
      communication : 15 mai 2014 (minuit)
•    Réponse : 20 mai 2014

Merci d’envoyer un dossier de candidature comprenant un curriculum vitae détaillé et une proposition de communication (une page maximum) par voie électronique à nicolas.terrien@univ-nantes.fr

Programme

MARDI 24 JUIN

9h-9h30


Ouverture
Michel BERTRAND
Directeur de la Casa de Velázquez

Introduction
António DE ALMEIDA MENDES
Université de Nantes
et Clément THIBAUD
Université de Nantes, CRHIA

9h30-13h

COULEURS ET STATUTS : AFRIQUE - AMÉRIQUES

Jean SCHMITZ
École des hautes études en sciences sociales (Paris)
Les élites serviles face à la « macule de l’infidélité » en Afrique de l’Ouest musulmane (Maroc, Mauritanie, Sénégal)

Celine FLORY
École des hautes études en sciences sociales (Paris)
Être « immigrant engagé » dans les sociétés post-esclavagistes françaises : un statut au service de l'économie coloniale (XIXe siècle)

Débat

Izaskun ÁLVAREZ CUARTERO
Universidad de Salamanca
Que los indios no trabajen sino de sol a sol: tráfico, reglamentos y contratos de los indios mayas en Cuba

Débat

15h30-19h

ATELIERS DE DOCTORANTS

Yann TOUZET
Université Paris 4
Les jésuites et le droit au salut des esclaves noirs bozales dans le monde atlantique au XVIIe siècle : la lutte contre l'invalidité des baptêmes de la traite

Jessica PIERRE-LOUIS
Université des Antilles et de la Guyane
Loi, magistrats et libres de couleur dans la Martinique au XVIIIe siècle

Commentaires
Henri MÉDARD

Manon LEMAIRE
Université de Nantes
La soumission des populations mayas du XXe et du XXIe siècle dans le cadre de l'État-nation mexicain

Philippe-André RODRIGUEZ
Exeter College (Oxford)
Aux origines épistémologiques du racisme moderne : la limpieza de sangre, le Nouveau Monde et l'initiative scientifique comme autorité juridique

Commentaires
Elisabeth CUNIN

Giulia BONNAZZA
Università degli Studi di Padova
Les échos du débat abolitionniste anglo-français et les derniers cas d’esclavage dans les États italiens pré-unitaires (1789-1848) : les cas de Naples et Caserte

Leticia CANELAS
Universidade Estadual de Campinas
« Ils sont de vrais hermaphrodites politiques : ils ne sont pas libres, et ils n'ont pas de maître » : les patronés et le droit à l'affranchissement dans les dernières décennies de l'esclavage en Martinique

Commentaires
Céline FLORY

MERCREDI 25 JUIN

9h30-13h30

ESCLAVAGES ET METISSAGES : AFRIQUES - AMERIQUES

Henri MÉDARD
Aix-Marseille Université
Comment nommer les esclaves en Afrique de l'Est et dans l'Océan indien

Alain MESSAOUDI
Université de Nantes
Historicité d'une minorité nationale en Afrique du Nord : le cas des Algériens

Débat

Luis Miguel CÓRDOBA OCHOA
Universidad Nacional de Colombia (Medellín)
Entre el rigor y la disimulación frente a la resistencia de indígenas y esclavos africanos en la gobernación de Santa Marta entre 1580 y 1640

Elisabeth CUNIN
Université de Nice
« Étranger noir », politiques migratoires et accès aux droits dans le Territoire de Quintana Roo, 1902-1940

Débat

15h30-19h

ATELIERS DE DOCTORANTS

Amadou DRAME
Université de Dakar
Être musulman en contexte colonial : les interprètes saint-louisiens du bureau des Affaires politiques et le combat contre l’application intégrale du code civil français dans la colonie du Sénégal

Richard CHATEAU-DEGAT
Université des Antilles et de la Guyane, CIRESC
La Peur du retour à l’esclavage dans les sociétés antillaises sous le régime de l’État français (1940-1943) : de la mémoire et des faits – lieux de rencontre

Commentaires
Jean SCHMITZ

Dimitri DARDILLAC
Université Paris 3
Noirs, indigènes et chinois au Pérou, de l'égalité statutaire (1854) à une citoyenneté active (1872)

Alexandra ALVARO CORTÉS
Universidad Complutense de Madrid
Población afrodescendiente en la Luisiana de época española

Commentaires
Sandra GUIDOBONO

Antonio FUENTES BARRAGÁN
Universidad de Sevilla
Entre el derecho y la realidad: rupturas de las barreras socioétnicas en el virreinato del Río de la Plata

Selina GUTIÉRREZ AGUILERA
Universidad de Sevilla
Algo más que un color: mestizaje y género entre los límites sociales y legales en el Buenos Aires virreinal

Commentaires
Izaskun ÁLVAREZ CUARTERO

JEUDI 26 JUIN

9h30-13h30

RACE ET CITOYENNETE : AFRIQUES - AMERIQUES - EUROPE DU SUD

Idrissou ALIOUM
Université de Yaoundé I
Mactoubé lamido ou les dignitaires esclaves au Cameroun septentrional : histoire et actualité d'une institution servile

Sandra OLIVERO GUIDOBONO
Universidad de Sevilla
Etnia, clase y calidad: entre el derecho y el consenso social. La sociedad porteña colonial

Débat

António DE ALMEIDA MENDES
Université de Nantes
1789 : la fin de l’Ancien monde ? Citoyenneté et esclavage au Portugal

Clément THIBAUD
Université de Nantes
La citoyenneté par les privilèges et l’égalité civile en Amérique hispanique (1750-1830)

Débat

VENDREDI 27 JUIN

9h30-13h

ATELIERS DE DOCTORANTS

Juan José HEREDIA NEYRA
Université de Paris-Ouest Nanterre La Défense
El chino expiatorio vs. El chino trabajador

Commentaires
Luis Miguel CÓRDOBA OCHOA

Nina SALOUÂ STUDER
Universität Zürich
The Dissolution of the Green Fairy: Race, Law and Absinthe Prohibition in North Africa

Commentaires
Alain MESSAOUDI

Allan YVART
Université de Nantes
Les premiers modèles d’occupations européens en Sénégambie. Traites atlantiques et métissages : le cas des intermédiaires «  métis » à Gorée (1677-1789)

Maria Paula BASTIÃO
Universidade de Lisboa
Na Ilha de Moçambique de Setecentos: transmigração e processos de integração entre África, o Índico e o Atlântico (1770-1830)

Commentaires
Idrissou ALIOUM

12h-13h

Conférence de clôture

Ibrahima THIOUB
Université de Dakar
Stigmates et mémoires de l’esclavage en Afrique de l’Ouest : le sang et la couleur de peau comme lignes de fracture

PODCASTS
16/11/2017 - 45min 27s - Français