Contacts linguistiques dans l'Occident méditerranéen antique

  • 2011
  • ISBN 9788496820616
  • 328 p.
  • 17 x 24 cms.
  • Paperback
  • Collection de la Casa de Velázquez no 126

Out of stock Available from Marcial Pons

YOUR ORDER

Témoignant du dynanisme actuel de la recherche sur les contacts linguistiques dans l'Antiquité, ce livre analyse l'impact de la diffusion du grec et du latin sur les langues indigènes du bassin méditerranéen occidental et les influences des substrats autochtones sur l'épigraphie gréco-latine. La perspective linguistique est complétée par les contributions d'archéologues, d'historiens et d'épigraphistes qui rendent compte de diverses pratiques liées à l'écriture et aux usages onomastiques.

Contents

Coline Ruiz-Darasse
Introduction

I. PÉNINSULE IBÉRIQUE

Francisco Beltrán Lloris, María José Estarán Tolosa
Comunicación epigráfica e inscripciones bilingües en la Península Ibérica

Javier de Hoz
Las funciones de la lengua ibérica como lengua vehicular

Joaquín Gorrochategui
Contactos lingüísticos y epigráficos en la zona vasco-aquitana

Javier Velaza Frías
Los contactos lingüísticos en la Hispania prerromana y romana. Cuestiones conceptuales y metodológicas

II. AFRIQUE DU NORD

Carles Múrcia
Que sait-on de la langue des Maures ? Distribution géographique et situation sociolinguistique des langues en A frique proconsulaire

III. DOMAINE ITALIQUE

Sylvain Destephen
La coexistence du grec et du latin en Illyricum (Ier-VIe siècle)

Paolo Poccetti
Anthroponymes et toponymes issus d'ethniques et noms géographiques étrangers dans la Méditerranée archaïque

Gilles Van Heems
À propos de l'échange graphique f‑ / h‑ en étrusque. Emprunts ou innovations parallèles ?

IV. GAULE MÉRIDIONALE

Michel Bats
Emmêlements de langues et de systèmes graphiques en Gaule méridionale (VIe-Ier siècle av. J.-C.)

Alex Mullen
Reflets du multiculturalisme. La création et le développement du gallo-grec

Peter Schrijver
La langue hattique et sa pertinence possible pour les contacts linguistiques préhistoriques en Europe occidentale

Eugenio R. Luján Martínez
Conclusiones

ONIX 3.0