Cycle : Carole Roussopoulos, cámara en mano

2 | ¡Compañeras!

17MAY 2021, 20h00
Institut français de Madrid
Film screening

 

DANS LE CADRE DU CYCLE "CAROLE ROUSSOPOULOS, CÁMARA EN MANO"

Org. : Institut français de Madrid, Casa de Velázquez, Centre audiovisuel Simone de Beauvoir

    

Lunes 17 de mayo - À 20h00

Au théâtre de l'Institut français de Madrid
C/ Marqués de la ensenada, 10

    

4€ en ligne, 5€ au guichet (carte bancaire uniquement)
Acheter ses entrées

 

PROGRAMME

Projection de 2 films (1h30 approx. - VOSE): La marche des femmes à Hendaye et Les Mères espagnoles

Suivie d'une rencontre avec Callisto Mc Nulty, artiste résidente de la Casa de Velázquez, Nicole Fernandez Ferrer, directrice du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, et Estelle Fisson, chercheuse en sciences politiques Université Lumière - Lyon 2 / EHEHI-Casa de Velázquez.

L'événement sera accompagné d'une lecture de témoignages issus du livre El silencio roto: mujeres contra el franquismo de l'historienne Fernanda Romeu Alfaro, par trois artistes résidentes de la Casa de Velázquez (Bianca Argimon, Liza Ambrossio, Silvia Lerin). 

 

LE CYCLE

Carole Roussopoulos

Carole Roussopoulos (1945-2009) est une réalisatrice suisse et pionnière de la vidéo. Elle a grandi dans le Valais et s'est installée à Paris en 1967. Tout au long des années 1970, elle a accompagné, caméra au poing, de nombreuses luttes : celles des Palestiniens et des Black Panthers, les luttes féministes et ouvrières, celles des travailleuses du sexe, le front d'action révolutionnaire homosexuel...

Carole Roussopoulos se définit comme un écrivain public, qui utilise la vidéo pour donner la parole à des personnes qui sont souvent réduites au silence, peu ou mal entendues. Le féminisme est pour elle le plus grand des humanismes, ce qui l'amène à aborder un large éventail de questions sociales.

« Ce qui compte pour moi, c'est la parole des autres, celle que l'on n'entend jamais. »
 

  • LUNDI 10 MAI – 20h00
    1ère session - 2 films et 4 fragments PLUS D'INFOS
    «Carole Roussopoulos, cámara en mano: una pionera del vídeo»
     
  • LUNDI 17 MAI – 20h00
    2de session - 2 films 
    «Carole Roussopoulos, cámara en mano: ¡Compañeras!»

 

2de SESSION : ¡COMPAÑERAS!

APRÈS LA PROJECTION : Rencontre avec Callisto Mc Nulty, artiste résidente de la Casa de Velázquez, Nicole Fernandez Ferrer, directrice du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, et Estelle Fisson, chercheuse en sciences politiques Université Lumière - Lyon 2 / EHEHI-Casa de Velázquez.

L'événement sera accompagné d'une lecture de témoignages issus du livre El silencio roto: mujeres contra el franquismo de l'historienne Fernanda Romeu Alfaro, par trois artistes résidentes de la Casa de Velázquez (Bianca Argimon, Liza Ambrossio, Silvia Lerin). 

--------

La marche des femmes à Hendaye
De Carole Roussopoulos et Ioana Wieder
1975, France, 28 min, VOSE

Le 5 octobre 1975, un millier de femmes venant de toute la France se rassemblent à Hendaye pour manifester contre les exécutions de cinq militants basques par le régime franquiste (Cf. "Les Mères espagnoles"). Des Espagnoles exilées parlent de leurs conditions de vie en France et en particulier des rapports entre hommes et femmes. La marche vers la frontière se déroule dans une émotion accentuée par la beauté des chants des femmes basques.


Les Mères espagnoles
De Carole Roussopoulos et Ioana Wieder
1975, France, 59 min, VOSE

Quelques heures après l’exécution de Sanchez Bravo, sa sœur raconte la dernière nuit du condamné. La mère d’Otaegui parle de la vie de son fils et du dernier entretien qu’elle a eu avec lui. La mère de Txiki parle de la solidarité de son village où elle vit depuis onze ans, veuve et mère de sept enfants. Elle dénonce le procès «fantôme», la torture et l’assassinat de son fils.

--------

Ioana Wieder fonde avec Delphine Seyrig et Claude Jourde l’association Les Muses s’amusent "pour diffuser les images et les paroles des femmes par elles-mêmes dans des films, vidéos, photos". Les Muses deviendront Les Insoumuses. Elle traduit des livres et des textes féministes comme Vaginal Politics, Women in Vietnam… et réalise Accouche ! et Où est-ce qu’on se "mai" ?