La vie, l’art et la crise : trois caméras, trois cinémas ?

Regards croisés sur le monde d’aujourd’hui. Cinéastes de la Casa de Velázquez.

5MAY 2015, 20h00
Madrid
Film screening and meeting

Albert MERINO, Pierre PRIMETENS et Quentin RAVELLI.

Mardi 5 mai 2015, à 20h00.

À l'Institut Français de Madrid (Théâtre)
C/ Marqués de la Ensenada, 10 
28004, Madrid

Entrée libre et gratuite

Présentation

Les trois cinéastes Albert MERINO, Pierre PRIMETENS et Quentin RAVELLI viennent présenter et discuter de leurs projets : un parcours autobiographique au Portugal, un documentaire sur les briques et la crise en Espagne, un essai satirique sur l’art contemporain.

Un voyage au Portugal
(2000, 13 min)
Ce film de Pierre Primetens est le premier volet d’une trilogie autobiographique. Il remonte aux sources d’un drame originel : sa mère est morte lorsqu’il avait cinq ans et son père ne lui a jamais parlé d’elle. C’est finalement la famille portugaise de sa mère qui le retrouve et déclenche une quête rythmée par de splendides photographies en noir et blanc. 
Le voyage intérieur se poursuit avec Des vacances à l’Île Maurice sur sa tentative de réconciliation avec son père et Contre Toi sur sa relation avec son conjoint. Pierre Primetens prépare aujourd’hui son premier long-métrage de fiction, Un été avec Diogo, sur la rencontre amoureuse entre un adolescent français et un jeune pêcheur du sud du Portugal. 

Ses films ont été diffusés dans des festivals français et internationaux (Festival du Court Métrage de Clermont-Ferrand, Lussas, Doclisboa, Indie Lisboa).

Neuf cent degrés et Jugement et châtiment
(2014, 13 min)
Quentin Ravelli présentera un documentaire en cours à partir d’un point de vue original : montrer les façons de surmonter la crise en suivant la vie du ladrillo, cette brique rouge devenue le symbole du désastre financier en Espagne. De la production industrielle aux luttes contre la spéculation immobilière en passant par la construction dans une ville fantôme, plusieurs chemins se profilent.
Neuf cent degrés présente la fabrication du ladrillo à partir des carrières d’argile de Castille et d’une discussion entre les responsables de la production et le directeur commercial.
Jugement et châtiment décrit l’activité de la Plataforma de Afectados por la Hipoteca, l’association de défense des salariés espagnols qui ne réussissent plus à payer leurs logements et s’opposent aux expulsions. Quentin Ravelli est romancier (Retrait de marché et Gibier, 2011 et 2013) et sociologue (La stratégie de la bactérie, 2015).

La fête de l’art contemporain
(2011, 20 min)
Ce film d’Albert Merino cherche à résoudre avec un documentaire de fiction un problème essentiel : comment démocratiser l’art contemporain, le rendre accessible aux masses ? Le « Conseil municipal du plaisir intellectuel » organise une campagne citoyenne pour vulgariser l’art en l’implantant dans la ville. Le Conseil déploie une stratégie complexe et ambitieuse censée ancrer l’art dans les rues, sur les toits des maisons et les places publiques, dans notre vie quotidienne. Critiques, galeristes, conservateurs, enseignants et autres faux experts analysent le rôle des artistes dans cette célébration improbable. Une rare pincée d’auto-dérision qui soulignent des contradictions et propose des utopies.
Les œuvres d’Albert Merino ont été présentées dans de nombreux festivals, comme le Oslo screen Festival (2012), le Japan Media Arts Festival de Tokyo (2014), l’Optica Festival de Paris (2010), le Now and After de Moscow (2012), et on obtenu les premiers prix « Videoakt » (2013), « Madatac » (2012), «‘minimaciones’ LUMEN-EX » (2011) et du « Close-up Vallarta » (2012), dans la catégorie vidéaste. 

 

© Pierre Primetens

PODCASTS
15/04/2016 - 29min 44s - Français