Fernand PELOUX

1987
Docteur en Histoire médiévale
Agrégé d'Histoire
fernand.peloux@casadevelazquez.org
 

 

Parcours académique

2016 : Docteur en histoire médiévale,Uuniversité de Toulouse-Jean Jaurès
Sujet : « Les premiers évêques du Languedoc. Construction et déconstruction d’une mémoire hagiographique au Moyen Âge », sous la direction d’Hélène Débax et Monique Goullet. 

2012 : Agrégation d’histoire

2010 : Master études médiévales, Université de Toulouse-Jean Jaurès

2008 : Licence d’histoire (Grenoble)


Parcours professionnel

2017-2019 : post-doctorant à l’Université de Namur

2016-2017 : ATER à l’Université de Lille

2015-2016 : boursier de la fondation Thiers

2014-2015 : ATER à l’Université Paul Valéry, Montpellier

2011-2013 : contrat doctoral unique, Université de Toulouse-Jean Jaurès


Recherche en cours

Des légendes entre deux mondes ? La culture hagiographique catalane au Moyen Âge central (IXe-XIIe siècles)

Ce projet entend au préalable fournir un inventaire raisonné et une description des manuscrits hagiographiques conservés dans la partie méridionale de la province ecclésiastique de Narbonne. Ce travail servira de fondement à une étude des échanges de part et d’autre des Pyrénées au Moyen Âge central. On procédera ensuite à l’examen approfondi de deux dossiers hagiographiques en partie inédits, choisis pour leur caractère transfrontalier : celui de la très populaire Eulalie de Barcelone dont les reliques sont miraculeusement découvertes en 878 sous l’impulsion de l’archevêque de Narbonne et celui de l’énigmatique martyr Eudald dont le corps a été volé à Ax-les-Thermes (Ariège) par les moines de Ripoll en 978. 

En considérant à la fois l’histoire des collections de textes hagiographiques (fabrique, usages, circulations) et l’insertion des figures de sainteté au sein de la société (topographie sacrée, manifestations du culte des saints, utilisations des reliques), il s’agit d’écrire une histoire globale de la culture hagiographique dans un espace relativement en marge des recherches européennes. En suivant ces deux axes, on dirigera ensuite nos recherches vers d’autres espaces hispaniques, sensiblement différents d’un espace catalan ouvert aux influences européennes dès l’époque carolingienne, soit bien avant les bouleversements entrainés par l’arrivée massive de clercs venus du sud de la France à partir du XIe siècle. Le but est de saisir ensemble l’utilité sociale des figures de sainteté et des collections hagiographiques qui ont circulé dans ces espaces de frontière.


Publications principales

« Évêché et monastères dans le Gévaudan du haut Moyen Âge », en collaboration avec Isabelle Darnas, Annales du Midi, tome 122, n° 271, juillet-septembre 2010, p. 341-359. 

« Episcopal Hagiography, Territorial Cohesion and Memory in Southern Medieval France. The case of the diocese of Mende », Cuius Patrocinio Tota Gaudet Regio. Saints’ cults and the dynamics of regional cohesion, Hagiotheca, Zagreb, 2014, p. 109-132.

« Pierre Bonnassie et l’hagiographie méridionale » en collaboration avec Isabelle Réal, Cent ans de recherches méridionales à Toulouse (1914-2014), actes du colloque organisé à la Bibliothèque d’Études méridionales, 11-13 septembre 2014, Méridiennes, Presses Universitaires du Midi, Toulouse, 2018, p. 95-113.

« Les métamorphoses du discours hagiographique : l’exemple d’Énimie », La société au miroir de l'hagiographie, n° spécial des Cahiers d’histoire, revue du département d’histoire de l’Université de Montréal, vol. 34, 2018, p. 40-63.

« Deux légendiers de l’ancien royaume bosonide ? Réflexion sur la transmission manuscrite de l’hagiographie du sud de la province ecclésiastique de Vienne (IXe-XIIe s.) », BUCEMA (Bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre), n° 22.2, 2018. - en ligne

« La relique, le reliquaire et le récit hagiographique : des relations ambiguës ?(diocèses de Mende et de Toulouse) », Reliques et corps saints dans le Midi, Cahiers de Fanjeaux, 2018, n° 53, p. 295-316.

Direction d’ouvrage : Le légendier de Moissac et la culture hagiographique méridionale autour de l’an Mil, Turnhout, Brepols, 2018.

 « Le manuscrit vu de l’intérieur », p. 77-115.
 « Le légendier de Moissac et le Passionnaire hispanique : enquête ouverte sur la circulation d’une collection wisigothique dans le haut Moyen Âge », p. 129-152.
 « Le légendier à l’époque clunisienne », p. 441-478.
 « Notes sur le culte des saints et des reliques à Moissac (XIe-XVIe s.) », p. 478-507.

« Remarques sur la présence (ou l’absence) des juifs et des musulmans dans l’hagiographie méridionale au Moyen Âge », Les relations entre les religions dans le Midi, de l’Antiquité à nos jours, Congrès de la Fédération historique du Sud-Ouest, 6-8 octobre 2017, Castres, 2019, p. 63-76.

« Lyon au temps d’Agobard, réceptacle hispanique et laboratoire hagiographique », Lyon dans l’Europe carolingienne. Autour d’Agobard (816-2016), François Bougard, Alexis Charansonnet et Marie-Céline Isaïa (éd.), Brepols, Turnhout, 2019, p. 75-92.

« La violence dans un dossier hagiographique inédit (IXe-XIVe s.) : le martyre de Volusien de Foix et ses miracles », Colloque de Fanjeaux, l’Église et la violence dans le Midi, Toulouse, Privat 2019, p. 129-151.

« Le récit retrouvé du vol des reliques de saint Eudald, martyr d’Ax-les-Thermes, par les moines de Ripoll en 978. Édition et commentaire d’un texte fragmentaire », Miscel.lania liturgica catalana, 27, 2019, à paraître, p. 239-271.


Mots-Clés

Hagiographie ; légendiers ; culte des saints ; topographie chrétienne ; histoire politique et sociale