Cédric LE CORF

Sculpture
cedric.lecorf@casadevelazquez.org



Biographie

D’origine allemande et bretonne, Cedric Le Corf est né en1985 à Bühl (Allemagne). Diplômé en 2009 avec félicitations et mention de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne de Lorient, il vit et travaille sur l’île de Groix, à Berlin et à Paris. Depuis 2016, il est résident de l’Académie des Beaux Arts de l’Institut de France à la Fondation Dufraine à Chars dans le Val d’Oise.

En 2017, il est lauréat du prix Georges Coulon. Depuis toujours, il est confronté au pathos rencontré dans ses deux cultures : les polychromés rhénans, les retables de Grünewald, de Dürer et les danses macabres, ossuaires, calvaires et enclos du Finistère, proche des cruceiros de Galice. Les illustrations anatomiques de Jacques Fabien Gautier d’Agoty, l’ont très tôt fasciné. Il lui consacrera d’ailleurs en 2009 un hommage par une exposition à Bühl en Allemagne. Les eaux fortes d’André Vésale, le traité sur les proportions de Juan de Arfe y Villafañe ont également sollicité toute son attention, ainsi le paysage anatomique s’est imposé naturellement comme le sujet de son travail. Peu à peu, l’homme dépecé s’est métamorphosé en homme paysage.

L’homme, l’arbre et la terre ont en commun de posséder une écorce et donc de pouvoir être écorchés. Se servant de cette métaphore, Cedric Le Corf emploie des troncs, des racines comme élément de paysage et y implante os, vertèbres, rotules en porcelaine. Il oppose ainsi l’élément brut du chaos à la maîtrise de la création, l’aspérité au poli, la décomposition à l’inaltérable, la pérennité de l’art à l’éphémérité de l’homme.


Projet en résidence

Cedric Le Corf porte un grand intérêt à l’art sacré. En résidence, il développe ainsi son projet autour du baroque espagnol, de son théâtralisme et de son culte de la mort, en s’instruisant des oeuvres des figures majeures de la sculpture du XVIIème, des polychromées en bois de Juan de Juni, d’Alonso Berruguete, de Gregorio Fernandez et de Pedro de Mena.

Ainsi l’investigation et l’étude constitueront l’essentiel de sa recherche et de son travail en atelier dans lequel il réalisera des sculptures en bois peint, enrichi par des études modelées, gravées et nourries par la beauté tragique du pathos et du réalisme baroque.